Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

BÀLE/Paul Gauguin a attiré 369.787 visiteurs

C'est la conclusion d'une affaire rondement menée. L'exposition Paul Gauguin s'est terminée le dimanche 28 juin à la Fondation Beyeler de Riehen/Bâle. Elle a accueilli 369.787 visiteurs, ce qui la place très haut dans le top-ten des fréquentations muséales de l'année. Tout a marché. Les manifestations annexes ont (presque) affiché le plein. Les quelque 1000 visites guidées et ateliers étaient du coup «booked», souvent des semaines à l'avance. Les audioguides se sont arrachés. Il ont été utilisés 61.232 fois. Dernier chiffre éclatant. Il s'est vendu 33.399 exemplaires des catalogues, imprimés en trois langues. Un superbe résultat quand on sait à quel point les livres d'accompagnement s'écoulent mal aujourd'hui, par rapport aux années 1990. 

Tout n'est pas arrivé par hasard. La Fondation s'est donnée les moyens de triompher. Le savoir-faire doit aujourd'hui s'accompagner du faire-savoir. Il aura fallu six ans pour obtenir l’accord des prêteurs, localisés dans treize pays. La publicité se devait donc de démarrer tôt. Dès 2014, la presse se voyait travaillée au corps. Il fallait que chaque journal fasse un effort rédactionnel, avec une photo en couleurs. La prélocation de billets commençait à l'automne pour une manifestation débutant le 8 février 2015. Il convenait enfin, au printemps, de relancer sans cesse la machine. Mission accomplie!

Paris ne fait pas mieux 

Bâle a sans doute vu davantage de visiteurs pour l’exposition Toutankhamon à l'Antikenmuseum en 2004 (620.000 visiteurs). Il semble possible que les corps «plasticinés» du sinistre Gunther von Hagens aient drainé de plus larges foules à la Messe en 1999-2000. Cela ne diminue en rien le succès de la présentation de 51 peintures, par essence moins sensationnelles. Pour donner une idée, le Velázquez du Grand Palais parisien ne fera guère davantage. Début juin, la fréquentation était de 3407 visiteurs payants par jour, alors qu'on en espérait 4000. Il faut dire qu'en France le nombre d'entrées gratuites (professionnels, classes d'école...) apparaît parfois vertigineux. Soixante-cinq pour-cent au Louvre de Lens! Photo (Fondation Beyeler): L'un des 51 tableaux qui ont déplacé les foules depuis février.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."