Aurore Bui

FONDATRICE DE SOFTWEB

Aurore Bui est consultante en innovation sociale et fondatrice de Softweb, qui accompagne les entrepreneurs à impact et conseille les entreprises et institutions pour innover durablement. Elle est conférencière et formatrice sur l'innovation sociale, la diveresité, les nouveaux modèles de gouvernance et l'impact social. Aurore a 20 années d’expérience dans le conseil stratégique, la gestion de projets et le management des organisations à impact. Maman de deux enfants, passionnée de voyage et de méditation, elle essaie au jour le jour d'agir en cohérence avec ses valeurs et d'incarner le changement qu'elle souhaite voir pour remettre l'humain au coeur de la transition économique.

Empathie et collaboration, un peu de douceur pour des solutions plus efficientes?

L'empathie, c'est la base du design thinking et par extension d'une innovation ancrée dans les besoins réels des utilisateurs. Avoir de l'empathie, c'est avoir/développer la capacité de s'identifier à autrui dans ce qu'il ressent. Comprendre donc à qui je m'adresse, quels sont ses besoins et proposer quelque chose qui y réponde.

Malheureusement, au quotidien, le monde de l'entrepreneuriat manque cruellement d'empathie. Pour les utilisateurs (parfois) mais aussi pour les entrepreneurs eux-même (souvent). Oui, ces "concurrents" qui évoluent dans le même écosystème que vous. Et ce manque d'empathie freine les collaborations potentielles.

L'empathie, c'est la base du design thinking et par extension d'une innovation ancrée dans les besoins réels des utilisateurs.
Avoir de l''empathie, c'est avoir/développer la capacité de s'identifier à autrui dans ce qu'il ressent.
Comprendre donc à qui je m'adresse, quels sont ses besoins et proposer quelque chose qui y réponde.

Malheureusement, au quotidien, le monde de l'entrepreneuriat manque cruellement d'empathie. Pour les utilisateurs (parfois) mais aussi pour les entrepreneurs eux-même (souvent). Oui, ces "concurrents" qui évoluent dans le même écosystème que vous. Et ce manque d'empathie freine les collaborations potentielles.

Dans le processus de business modelling, comprendre les besoins pour définir l'offre à destination des utilisateurs est un processus désormais compris/largement répandu. Avoir de l'empathie envers les autres entrepreneurs évoluant dans les mêmes sphères est plus... saugrenu.
Mais alors pourquoi/comment cela pourrait-il bien être utile? Illustration sur la base de deux scénarios... fictifs?!

Mr Lambda est entrepreneur. Il a eu une nouvelle idée, monter une plateforme en ligne pour aider les lapins à trouver des carottes. Il a en effet constaté que les lapins devaient s'adresser à plusieurs magasins pour trouver les carottes qui leur plaisaient et que ce n'était pas pratique. Il pense donc qu'il y a du beurre à se faire. Il identifie qu'un entrepreneur déjà actif a mis en place une plateforme pour aider à trouver des navets. Il se dit tout de suite que ce concept est moins bon que le sien (c'est évident), que les navets ne se vendront pas aussi bien et il planifie la création de son entreprise au plus vite, pour "griller la politesse" à l'amateur de navets. L'histoire pourrait par une success story pour les carottes et la mort (entrepreneuriale) de l'amateur de navets, sauf que Mr Lambda n'avait pas identifié qu'une plus grosse boîte, financée par des investisseurs, était sur le point de lancer une plateforme "tout en un" pour les lapins, avec carottes, navets, pommes de terre et bien d'autres choses. Mr Carotte et Mr Navet n'ont donc pas dans ce scénario réussi à vivre de leurs ambitions entrepreneuriales.



Prêt.e.s pour le scénario 2?

Mr et Mme Malin ont le rêve depuis bien longtemps de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale. Ils ont rencontré de nombreux lapins au cours de leur vie et tous leur ont dit la difficulté à s'alimenter selon leurs souhaits. Au cours d'un événement, ils parlent de leur constat et sympathise avec un entrepreneur qui vient de lancer une plateforme qui propose des navets de qualité. Ils trouvent l'idée super, mais pensent que des carottes ou d'autres produits seraient aussi utiles. Après un moment de réflexion, ils proposent à cet entrepreneur de réfléchir avec eux à une extension de cette plateforme. Ils organisent une séance de réflexion avec lui et y convient d'autres entrepreneurs en herbe qui s'intéressent à cette thématique. Ils se rendent compte que dans la petite équipe en création, se trouvent un passionné d'informatique au fait des différentes technologies, un ancien de la finance avec beaucoup de réseau et plusieurs passionnés de l'agriculture durable qui savent où trouver des produits d'exception. Quelques temps après, NavetLand devient LapinLand et s'établit comme une plateforme de référence. Ils ont même réussi à passer devant la plateforme LapinBusiness qui avait été lancée par des gros investisseurs en parallèle mais n'a jamais rencontré son public.



Cette histoire vous parle? Alors, si on entreprenait différemment?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."