Aurore Bui

FONDATRICE DE SOFTWEB

Aurore Bui est la créatrice et la directrice de Softweb, une entreprise sociale dont le but est de favoriser la réalisation de projets sociaux, et qui conseille les ONGs et entreprises sur l'évaluation de leur stratégie et la mise en place de nouveaux programmes. Elle est formatrice et intervient dans des conférences sur le thème de l'innovation sociale, la responsabilité sociale des entreprises et l'autonomisation économique des femmes. Aurore a 15 années d’expérience dans le conseil stratégique, la gestion de projets informatiques et le management des organisations à but non lucratif. Elle possède un diplôme d’ingénieurs d’une grande école française, un master du Kings’ College London et un MBA en gestion des Organisations Internationales (IOMBA) de l’Université de Genève. Elle est membre du comité suisse de l'ONU Femmes.

Des initiatives positives et des projets entrepreneuriaux

La Suisse a besoin d’initiatives positives.

Avant toutes choses, pour nous « remonter le moral ». Nous sommes gavés d’informations négatives, inquiétantes, voir catastrophiques, qui nous plombent le moral et freinent nos énergies créatives. Pourquoi prendre des risques si autour de nous tout se passe mal ?

Ensuite, parce que les initiatives positives sont potentiellement de très beaux projets entrepreneuriaux, et donc créateurs de valeurs.

La Suisse a besoin d’initiatives positives.

Avant toutes choses, pour nous « remonter le moral ». Nous sommes gavés d’informations négatives, inquiétantes, voir catastrophiques, qui nous plombent le moral et freinent nos énergies créatives. Pourquoi prendre des risques si autour de nous tout se passe mal ?

Ensuite, parce que les initiatives positives sont potentiellement de très beaux projets entrepreneuriaux, et donc créateurs de valeurs.

Des exemples ?

En France, le cuisinier Thierry Marx, starisé par l’émission Top Chef, a ouvert une puis deux écoles de cuisine gratuites[1], destinées aux jeunes sans diplômes et aux personnes en réinsertion. Son idée ? Donner une chance à des personnes éloignées de l’emploi, en leur inculquant une hygiène de vie et en les formant dans un métier certes exigeant, mais dans lequel il y a de l’emploi !! Dans la lignée des filières d’insertion par l’économique, il utilise à bonne escient sa notoriété pour réinsérer des jeunes et moins jeunes. 

Toujours dans l’hexagone, le réalisateur Alexandre Jardin a créé le réseau « Bleu Blanc Zèbre »[2] visant à faire connaître et à valoriser des initiatives citoyennes, dans le domaine de l’entrepreneuriat, de l’éducation ou encore du logement. Son souhait : que les personnes cessent de se plaindre de la dégradation du tissu économique ou de l’environnement mais s’engagent pour faire cesser cette dégradation.

Au niveau international et également en Suisse, des initiatives se multiplient pour valoriser au niveau des médias des initiatives positives créatrices d’impact. Dans la tendance de l’ « impact journalism », la plateforme SparkNews[3] ou le site WonderNow[4] (issu du startup weekend Geneva) relaient ces informations parfois « zappées » par les médias traditionnels, car pas assez sensationnelles ?

Alors, et vous, envie de vous engager dans des initiatives positives ?

 

 

 

 



[1] http://www.cuisinemodemplois.com

[2] http://www.bleublanczebre.fr

[3] http://www.sparknews.com/

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."