Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

ARCHÉOLOGIE/On a retrouvé au Louvre un doigt de Constantin!

Crédits: Corriere della Sera, Edizione Roma, 2018

On a retrouvé le doigt de Constantin! Ce qui subsiste de la sculpture colossale en bronze de l'empereur qui légalisa le christianisme en 313 se trouve depuis 1471 au Capitole. Un cadeau du pape Sixte IV. Il y a là la tête, qui mesure déjà presque deux mètres de haut. Personne n'a jamais osé la fondre. Il n'en est pas allé de même pour la couronne, citée par des archives du Latran au XIIe siècle, mais disparue depuis. Et puis il y a une main, incomplète. La gauche. Notons que le même cas de figure se pose avec l'autre Constantin géant, en marbre celui-ci, qui se trouve dans une cour du même complexe muséal romain (1). 

Venons-en maintenant au doigt. L'index, pour être précis. Depuis 1863, le Louvre conservait un fragment de bronze ayant conservé sa dorure. Une des milliers de pièces acquises par Napoléon III avec la Collection Campana. On ne savait trop de quoi il s'agissait. Certains avaient même pensé à un énorme doigt de pied. En travaillant à son doctorat, Aurelia Azema a commencé à étudier l'objet. C'était en fait un fragment de main. Tout de même, 38 centimètres pour un orteil, cela faisait beaucoup... La chercheuse en est arrivée par déduction à une statue de douze mètres de haut. Exactement la taile des «Tulipes» de Jeff Koons prévues pour Paris. Or, le colosse de bronze constantinien aurait mesuré douze mètres d'après la dimension de la tête.

Preuves irréfutables 

Il suffisait d'opérer le raccord sur l'ordinateur. Bingo! Les choses jouaient pile poil. Les analyses du métal se sont révélées positives. Alliage identique. Un modèle 3D a alors été produit et essayé à Rome le 17 mai dernier. Il est entré dans la main au dixième de millimètre près. On verra le doigt (le vrai, celui-là) dans l'exposition «Un rêve d'Italie, La collection du marquis Campana», qui ouvrira le 8 novembre au Louvre pour se terminer le 19 février 2019. 

L'histoire, signée Vincent Noce, se trouve dans le numéro de juillet-août de «Il Giornale dell'Arte». Plus de 140 pages. Un mensuel dodu dont je vous parle souvent. Il faut dire qu'il me semble difficile de contenir davantage d'informations, traitées en plus de manière critique. Ce n'est pas le cas de la version française bimensuelle «Le journal de l'art», un peu caisse enregistreuse. Ni de l'anglaise du reste. J'avoue en revanche ne jamais lire les moutures russe, chinoise et grecque de cette publication lancée à Turin dans les années 1980 par Umberto Allemandi.

Le Mur d'Aurélien en péril 

Pour l'archéologie, il y a ainsi aujourd'hui plusieurs pages d'autres informations. Pas forcément aussi joyeuses. J'ai ainsi vu que le mur d'Aurélien, qui encercle Rome depuis la fin du IIIe siècle, se trouvait à nouveau au bord de l'écroulement. Il lui faudrait d''urgence pour 42 millions d'euros de travaux. Il faut dire qu'il s'agit d'une chose immense. Ce n'est pas la Muraille de Chine, bien sûr. Mais il y a tout de même dix-neuf kilomètres de fortifications et de tours. Une tous les trente mètres, pour être précis... 

Je vous donne le site quotidien du journal, non vendu à l'étranger. C'est www.ilgiornaledellarte.com

(1) il y a aussi le «Colosse de Barletta», dans les Pouilles. Complet, lui. Mais seulement 5 mètres 11 de haut. Un nain, quoi!

Photo («Il Corriere della Sera, Edizione Roma»): La tête et le doigt.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."