ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Apple Watch, gadget avant la révolution

Les faiblesses de l’Apple Watch sont évidentes. En termes de fonctionnalités, ce tout premier modèle de la montre connectée la plus attendue n’apporte pas grand-chose de plus qu’un iPhone. Sans parler de la batterie, si peu performante. On peut le considérer somme toute comme un simple support, un peu gadget, audit iPhone. Pour l’heure, le smartphone reste bien la pièce maîtresse de nos vies connectées. 

La marque à la pomme n’avait pas mis sur le marché de nouveaux produits depuis l’iPad en 2010 – une éternité. Passé l’effet d’excitation – la promesse des 10 à 20 millions d’Apple Watch vendues en 2015 sera probablement tenue – espérons qu’elle donnera vite un coup d’accélérateur à son plan d’envergure: vendre un style de vie. Comment?

En débarrassant le produit de son apparence technologique pour en faire un véritable accessoire de mode haut de gamme, régi par les codes spécifiques du secteur… Apple part cependant avec une longueur d’avance sur ce terrain. Et pour passer du premium au luxe, le maître de l’esthétisme et du design s’est entre autres servi parmi les fins connaisseurs du marché, des managers de Saint Laurent et Tag Heuer à l’ex-CEO de Burberry Angela Ahrendts. 

Même si le produit est loin d’être abouti, l’Apple Watch amorce le virage décisif de la marque. La palette disponible de tailles, couleurs et matières, ainsi que les gammes de prix (jusqu’à plus de 20 000 dollars) permettent aux futurs clients de personnaliser leur montre à souhait, et ainsi d’exprimer leur statut social et leurs goûts. Comme lorsqu’ils portent un article de mode.   

Google a tenté le même type de conversion avec ses lunettes connectées. Or, ce choix s’est avéré trop ambitieux pour un marché de masse. Inconfortables, peu efficaces, les Google Glass sont bien trop tech, et trop peu mode. Trois ans après le lancement, elles sont retirées du marché. Echec cuisant.

Quelques surprises à venir

Google n’a néanmoins pas dit son dernier mot. Les Google Glass pourraient se focaliser sur une fonction professionnelle, en milieu hospitalier notamment. Contrairement à Google, Apple maîtrise entièrement un écosystème connecté qui englobe le hardware et le software.

Mais l’Apple Watch n’est non plus pas à l’abri d’une «réorientation». Le révolution d’Apple dans les objets connectés pourrait même se faire sans smartwatch… L’innovation a bel et bien besoin de l’échec pour être pleinement stimulée.  

Passons notre tour sur l’Apple Watch première du nom. Mais patience: la mutation majeure d’Apple en entreprise «lifestyle» devrait réserver quelques surprises, qui, au-delà de l’horlogerie traditionnelle, risquent de secouer bien d’autres secteurs. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."