Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Offrez-vous du platine pour Noël

Depuis 20 ans maintenant, un effet saisonnier se répète sur le cours du platine. Si vous achetez le métal précieux en décembre et le revendez en mars, vous pourriez faire une bonne affaire.

La stratégie est simple : achat du platine le 24 décembre (ou le jour de bourse suivant) et revente le 1er mars (ou le jour de bourse suivant). Afin de limiter les pertes, un stop loss de 5% du prix d'entrée est également sélectionné. Le résultat est impressionnant. Quiconque a suivi ces règles simples au cours des 20 dernières années a réalisé un bénéfice dans 16 années sur 20, avec un ratio profit / perte d'un peu moins de 25: 1, bien au-dessus du ratio habituellement souhaité de 2: 1. En excluant l’année exceptionnelle qu’a été 2008 , le ratio profit/perte est à 17: 1, ce qui reste particulièrement intéressant d’un point de vue « risque / reward »

Voici le résultat en « back test » depuis 1999 avec 1 lot de 50 onces :

La plus grosse perte entre 2015/2016, était l’année du scandale Diesel gate. Ceci n’est pas le fruit du hasard, étant donné que plus de 40% de la demande actuelle de platine provient de l’industrie automobile. En effet, le platine entre dans la production de pots catalytiques servant à réduire les émissions de voitures diesel. Le cours du platine a clairement souffert de la chute du Diesel, a contrario du cours du palladium utilisé pour les moteurs essences, et dont le prix s’est envolé vallant actuellement plus du double du platine.

Les fondamentaux du platine sous pression

Les ventes de voitures diesels continuent de baisser, toutefois à un rythme plus modéré, et le renforcement des normes sur les émissions devrait soutenir la demande du métal précieux. En revanche, étant en pleine transition vers l’électrique, il est peu envisageable à court-terme que l’industrie automobile s'aventure dans le développement couteux de technologies alternatives substituant le palladium au platine.

La joaillerie qui représente 30% de la demande de platine a également faibli, particulièrement en Chine. Toutefois, l’amélioration récente des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, et les efforts de stimulus de la banque populaire de chine, pourrait inverser la tendance en 2020/2021.

Soutien des investisseurs en quête de valeur refuge

En dépit des défis fondamentaux, cela n’a pas empêché l’effet saisonnier d’avoir lieu les trois dernières années. Comme l’or, le platine est un métal précieux pouvant susciter de l’intérêt lorsque les banques centrales injectent des liquidités et baissent les taux, ce qui fut le cas en 2019. Intérêt qui se confirme, avec une hausse de plus de 1 million d’onces investis dans les Platinum ETFs depuis février 2019 selon les données Bloomberg/UBS. En outre le ratio platine/or est proche du plus bas historique atteint cet été, laissant percevoir une hausse supplémentaire du prix du platine.

Des acheteurs de platine se sont montrés intéressés entre $800 et $900, alors que des vendeurs sont entrés vers $1020 et $1050 agissant comme zone de résistance. Un retour en direction de cette zone semble envisageable à court-terme. Pour une hausse plus durable à long-terme du prix du platine, il faudra d’abord franchir le cap de $1050.

Avec tout l’enthousiasme que cela peut susciter, il faut bien sûr garder à l’esprit qu’il n’y a aucune garantie que l’effet saisonnier se répète encore une fois cette année. Cependant si vous ne savez pas encore quoi vous offrir pour Noël, le platine est une idée intéressante.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."