Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Nestlé – retour de la dynamique haussière

Nestlé a récemment atteint un nouveau record historique à 86 SFr après l’annonce d’un plan de rachat de 20 milliards de francs sur trois ans. Un jour plus tôt, le fond activiste américain Third Point de Dan Loeb avait amassé une part de 3.5 milliards de dollars dans le géant de l’alimentaire suisse.

Il s’agit du plus gros investissement de Dan Loeb en 20 ans de carrière. Selon lui, Nestlé peut s’améliorer à bien des égards, notamment en réduisant les moins performantes de ses plus de 2000 marques ou encore en vendant sa participation dans le géant cosmétique L’Oréal.

Loeb proposait également d’augmenter le niveau de dette du groupe vaudois, parmi les plus bas du secteur, afin de racheter des actions. La réaction ne s’est pas fait attendre, preuve que le nouveau CEO Mark Schneider est capable d’audace. Mark Schneider est le premier CEO externe de l’histoire du groupe et fait partie d’un plan de redressement majeur, alors que le groupe vaudois peine à grandir.

En effet, Nestlé affichait sa pire croissance depuis plus de 10 ans en 2016 et l’action stagnait depuis plus de deux ans. Cependant, elle démarre l’année 2017 sur les chapeaux de roues, en hausse de 16% par rapport au SMI à +9%.  Par contre elle traîne encore derrière ses pairs tels qu’Unilever ou Reckitt Benckiser sur une performance de 2 ans. 

Graphiquement, le cours de Nestlé marque une cassure nette au-dessus de la fourchette dans laquelle il évoluait depuis 2015 entre 68 et 80 francs. La dynamique haussière est clairement de retour et, tant que le niveau psychologique de 80 francs reste inviolé, une poursuite de la hausse est à privilégier.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."