Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

AMSTERDAM/Le marchand Jan Six a découvert son second Rembrandt

Crédits: DR

C'est un conte de fée en vrai. La chose permet des différences avec les légendes. Pour Jan Six, il n'était ainsi pas une fois, mais deux fois. A quarante ans, le marchand néerlandais vient de découvrir son second Rembrandt, dûment authentifié. Après un portrait de jeune homme, brossé vers 1634, voici une scène biblique de jeunesse, «Le Christ et les enfants». Le plus grand expert du maître, Ernst van Wetering, et le conservateur de la Maison de Rembrandt à Amsterdam viennent de donner leur aval pour le second. Un tableau acquis à Cologne pour 1,5 million d'euros tout de même. Dix fois l'estimation. Otto Neumann, marchand confirmé de peinture néerlandaise du «Siècle d'or», s'était mis sur les rangs lors des enchères. Il avait eu la même intuition. 

Jan Six avait beaucoup fait parler de lui il y a quelques mois. Ce jeune homme formé à Paris par Bob Habolt, puis à Londres chez Sotheby's avait alors obtenu raison. Le portrait de jeune homme qu'il avait fait acheter en 2016 dans une petite vente par un de ses amis (il ne voulait pas apparaître) pour 15 800 euros était bien de Rembrandt. Sa valeur grimpait du coup à 20, voire à 30 millions. Il subsiste des clients hors musées pour ce genre de choses. Il suffit de citer l'homme d'affaires américain Thomas Kaplan, qui n'est pas bien vieux lui aussi. L'homme a exposé au Louvre sa collection en 2017. Je vous en avais parlé. Elle ne comprend pas moins de dix Rembrandt. Ses moyens semblent quasi illimités. En attendant le client, Six a écrit un livre de 160 pages, vendu à 23 000 exemplaires aux Pays-Bas (ce qui n'est pas rien) et traduit en français chez Payot. Titre? «Le portrait d'un jeune homme de Rembrandt».

Une histoire de famille

Mais où l'histoire devient extraordinaire, c'est quand on sait que notre Jan Six XI descend directement du Jan Six I peint par Rembrandt en 1654 dans sa cape rouge. Un merveilleux portrait toujours conservé par sa famille dans son petit palais de 58 pièces d'Amsterdam. La collection Six, qui a compté jadis «La laitière» de Vermeer, a de beaux restes. Jan Six XI en est d'ailleurs en bonne logique le conservateur actuel. J'ai appris ça dans «Points de vue». Comme quoi il est bon de diversifier ses lectures. 

Ce qui me frappe cependant le plus dans cette affaire, c'est le nombre de Rembrandt récemment découverts, puis authentifiés. Il s'agit en général d’œuvres des débuts, comme les petits panneaux sur les sens ou «L'opération» récemment exposée par son propriétaire au Kunst Museum de Winterthour. Des créations souvent assez faibles, soit dit entre nous. On reste loin des sommets des années 1650 et 1660.

Rembrandt Project

La chose surprend d'autant que le «corpus» des tableaux de Rembrandt a longtemps été à la baisse. Je ne sais pas si vous vous souvenez du Rembrandt Project, mené de 1968 à 2011. Il s'est alors sabordé, après avoir perdu ses subventions. Un collège d'experts retranchait sans cesse. Des chefs-d’œuvre comme «Le cavalier polonais» ou «L'homme au casque d'or» se voyaient donnés à des élèves ou rejetés dans le néant. On sait qu'il y a eu des réhabilitations depuis. Il était tout de même gênant de laisser quelques croûtes au génie hollandais et de lui enlever une partie du meilleur.

Aujourd'hui, Rembrandt repart donc à la hausse. La crise aura au moins eu le mérite de mettre en lumière ses disciples. Et de Nicolas Maes à Aert van Gelder, en passant par Jan Victors, il y a là des gens qui comptent désormais dans l'histoire de la peinture.

Photo (DR): Jan Six XI et son second Rembrandt.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."