Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Aménagement, construction, mobilité... Genève condamnée à la médiocrité?

Soit des arbres, soit des voitures ! Voici ce que nous pouvons lire dans la Tribune de Genève de ce samedi 10 janvier, en page 13. Il ne serait pas possible de parquer des voitures sous les arbres sous risque de les faire mourir. Mais c’est le Moyen Âge ! Dans tous les pays civilisés, des solutions existent, à l’image de celle appliquée aux Etats-Unis où les véhicules sont plus lourds et les arbres très respectés.

Soit des cailloux, mais surtout pas d’aménagement des berges ! Le WWF et quelques bons penseurs ont réussi à priver les Genevois de l’aménagement harmonieux des berges du Lac. Cependant, le bureau d’architecture OMA a remporté le premier prix pour un pont / parc. Plus proche de nous, BASE requalifiera pour 2016 les berges de l’île de Nantes. Evian a déjà réalisé une plage avec des remblais.

Soit un Musée d’Art & d’Histoire poussiéreux à Genève, soit rien ! Depuis plusieurs années, une minorité s’arrogeant le savoir au nom de tous bloque le projet de surélévation et d’agrandissement du Musée, prétextant une perte de substance du bâtiment (datant du début du XXème siècle). Les mêmes se pâment devant l’Opéra de Lyon, pourtant réalisé par le même architecte. Ces mêmes associations défendent le moindre morceau de béton et exigent une immobilité du patrimoine. Cela a conduit à classer la cité du Lignon. Une étude a été menée pour la réduction de la consommation énergétique de l’ensemble qui s’avère être une impasse. Alors, au lieu d’imaginer un remplacement de la façade par une nouvelle aux normes modernes, tout est figé. Car, ce qui est remarquable au Lignon, ce n’est pas sa façade, mais son urbanisme.

Des vélos, oui ! Mais ailleurs ! Depuis 2013, les Etats-Unis, la France, tout comme la Suisse romande, dont Neuchâtelpossèdent leurs vélos publics. Et Genève ? Elle veut réinventer la roue à coups de centaines de milliers de francs.

Cessons d’être minables et bornés. Voyons grands et acceptons que des solutions existent ailleurs !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."