Marcoin Karacsonyi Alexandra

FONDATRICE D'ELIXIR CONSULTING

Alexandra MARCOIN-KARACSONYI est une experte de l'innovation en entreprise. Au bénéfice d'un MBA de Stanford, elle intervient régulièrement à CREA Genéve et enseigne le Design Thinking à HEG Genève, en parallèle de ses activités de conseil en entreprise via Elixir Consulting. Elle fait également partie depuis 2015 de l'équipe enseignante de l'Executive Certificate LEAD, centré sur l'innovation en entreprise, de la Stanford Graduate School of Business. Elle intervient en entreprises dans des problèmatiques complexes de transformation digitale, d'optimisation des processus, d'innovation produits/services et de motivation des employés.

L’IT est mort – vive l’IT!

Cet article va très probablement démoraliser de nombreux responsables business qui ne parlent pas le geek, mais la réalité est là : l’IT sort de son rôle support, pour monter au front de la stratégie des organisations.

Pourquoi ? Parce que la digitalisation des entreprises ne s’arrête pas au marketing digital et que c’est tout le modèle d’affaires qui est impacté par les changements technologiques actuels et, plus encore, à venir.

Conviée récemment comme paneliste au Bechtle IT-Forum 2017 au Swiss Tech Convention Center, j’ai été invitée à répondre, avec trois autres experts et devant plus de 280 personnes, à la question: «IT – Your Business Driver ?».

Pour Paul Jeremaes, Directeur des Centres d’Innovation EMEA de Hewlett Packard Enterprise, et également panéliste lors de ce débat, «dans l’ère du digital d’aujourd’hui, l’IT n’est plus seulement au service du business, il le génère. Ceci nécessite une transformation fondamentale dans laquelle l’IT facilite l’innovation et fournit une différentiation durable.»

Juan Martins, Responsable des Systèmes d’Information (CIO) à la Vaudoise Assurance, abonde dans son sens: «L'innovation technologique résulte de la collaboration entre le business et l'IT, qui capitalisent sur leurs compétences et expériences différentes et complémentaires pour faire émerger des idées permettant d'utiliser les technologies pour créer ou améliorer des produits, des services ou des modèles d'affaires.»

Christine Legner, Professeure en Systèmes d’Information à HEC Lausanne et troisième paneliste invitée, souligne également l’importance de l’humain dans l’innovation: «La transformation digitale demande une étroite collaboration entre les spécialistes métier et IT. Elle demande de l'innovation (avec des méthodes de 'design thinking') et une pensée architecturale pour créer les services et infrastructures digitales de demain.»

Pour ma part, je recommande la formation d'équipes interdisciplinaires à tous les niveaux de la hiérarchie des entreprises, en commençant au sommet par les Conseils d’Administrations et les équipes dirigeantes. Au risque de m’attirer des ennemis, j’irais même jusqu’à dire que les ressources IT devraient être en grande partie redistribuées dans les unités business, de façon à fonctionner en symbiose totale avec elles.

Pour que ces équipes pluridisciplinaires puissent fonctionner efficacement, il va être nécessaire de faire deux choses.

Premièrement, il va être nécessaire d’augmenter le niveau de connaissance IT des experts business. En effet, si un expert IT peut comprendre assez rapidement les enjeux des équipes marketing et ventes, l’inverse n’est pas vrai. Cette mise à niveau doit être une priorité aujourd’hui, comme demain, et démarrer dès l’enseignement obligatoire à l’école, pour continuer tout au long de la vie active. A ce sujet, les lecteurs sont invités à lire mon précédent article «Il est urgent d’apprendre à apprendre».

Deuxièmement, il va être nécessaire d’aider ces équipes interdisciplinaires à aller vers un but commun, au-delà des disputes de clocher et de la préservation des prés carrés, afin de faire avancer l’entreprise dans la bonne direction et pour le bénéfice de tous. Ce qui veut dire apprendre à mieux se connaître en tant que membres d’une équipe (par exemple via des tests portant non seulement sur la personnalité mais aussi sur la motivation et sur les modes de travail et de communication), et apprendre à travailler ensemble vers un but commun (par exemple via un code de conduite d’équipe).

L’IT tel que nous le connaissions est mort – vive l’IT 2017 !

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."