Aline Isoz

CONSULTANTE EN TRANSFORMATION DIGITALE

Aline Isoz officie en tant qu’experte en transformation numérique auprès des entreprises et institutions romandes et est notamment membre du comité du Cercle suisse des administratrices, experte Vigiswiss (association suisse des data centers) et de conseils consultatifs. Depuis la création de son entreprise Blackswan en 2010, elle intervient régulièrement dans le cadre de conférences ou d’ateliers thématiques auprès de décideurs, d’administrateurs de société et commente également les enjeux liés au numérique dans les médias en tant que consultante, et en tant que chroniqueuse pour le magazine Bilan et le quotidien Le Temps. En 2015, elle a lancé alineisoz.ch, une initiative de coaching et d’accompagnement digital pour les PME romandes.

Parallèlement à ses activités professionnelles, Aline Isoz a mis sur pied une délégation suisse de femmes actives dans le numérique invitée à la Journée de la femme digitale à Paris

Alea jacta est*

Tout doit disparaître ! Même vous. Retour sur investissement, personal branding, marketing de soi, audience, visibilité, conversion, désormais, un seul mot d’ordre : se vendre. Votre tenue, votre photo de profil, votre mobile, ce que vous partagez, écrivez, likez, tout parle de vous, parle pour vous, assure votre promotion.

Point de répit pour les braves : à l’heure des Nabilla, Zahia, Hanouna, Gala, si vous voulez cartonner sur les réseaux sociaux, vous devez être accessible ! Bien sûr, vous pouvez toujours opter, comme certaines marques de luxe, pour une niche (un petit groupe de personnes, et pas un abri pour chien, évidemment, sinon, ça n’a pas de sens), des gens triés sur le volet. Ou encore, comme certains créateurs de mode, pour une version « à voile et à vapeur », une capitalisation sur l’aura de votre nom mais version « pour la plèbe », genre Karl pour H&M, Marc by Marc Jacobs, etc. Ainsi, vous pourriez avoir une version haut de gamme de vous-même en même temps qu’une version « ménagère de moins de 50 ans », tous publics.

Evidemment, si vous choisissez la première option, tout le monde saura que vous faites de la qualité, mais la majorité n’osera pas entrer dans votre boutique (ou vous appeler) et les seuls qui franchiront votre perron seront exactement ceux que vous auriez préférer voir rester devant la vitrine… Et sur les réseaux sociaux, cela signifie que vous aurez peu de partage, de lecteurs, etc., en même temps que beaucoup de tentatives d’approches qui n’ont rien à envier à leurs homologues de boîtes de nuit.

En choisissant la deuxième version, vous allez réussir le tour de force de devenir un « mythe accessible »… En même temps, comme nous avons grandi dans l’idée que « choisir, c’est renoncer », qui a envie de choisir ? Ceci dit, soyez mis en garde : sur les réseaux sociaux, celui qui ne choisit pas brouille les pistes, faisant figure d’opportuniste. Et croyez-moi, il est beaucoup plus facile d’être opportuniste lorsque l’on s’appelle Marc Jacobs que Gérard Piguet. Marc peut tout se permettre, Gérard non.

En gros, il en va des réseaux sociaux comme des autres médias : à un moment donné, il faut se positionner. Ainsi, Cyril Hanouna ne présentera probablement jamais Mots Croisés, Myret Zaki ne lancera pas sa ligne de lingerie et le Courrier International ne sortira pas de classement sur les 100 plus grosses fortunes (sauf pour expliquer la façon éhontée dont elles ont été bâties).

A l’orée de ceci, il pourrait être facile de dire que la recette est toute trouvée : pour faire de l’audience, mieux vaut être M6 qu’Arte. Le problème, c’est qu’on ne choisit pas son ADN, on le porte en soi. Et s’il existe des opérations pour changer de sexe, il n’en existe pas encore pour changer de valeurs.

Finalement, plutôt que de chercher à se vendre de la bonne façon pour plaire à une majorité, je préconise de faire avec ce que vous êtes : vous plairez aux bonnes personnes. Et ça, ça n’a pas de prix…

*Le sort en est jeté

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."