Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Aide Humanitaire: L'OMS et Google testent les livraisons par drones

Après Amazon, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Google ont tous deux annoncé leurs projets de livraison par drones pour apporter une aide humanitaire.

Le 14 août dernier, sans fanfare, l’OMS et le gouvernement du Bhoutan ont annoncé leur association avec le fabricant de drones Matternet, pour opérer un réseau de quadricoptères à faible coût. Ces drones auront pour mission de ravitailler en médicaments les populations rurales et montagnardes en s’approvisionnant dans les principaux hôpitaux. Selon la Banque Mondiale, le Bhoutan compte 0,3 médecins pour 1000 habitants et l’accès aux soins pour une partie de la population est un des plus gros problèmes du pays.

La société californienne Matternet fabrique des drones depuis plusieurs années déjà. Leur vocation est de livrer des vivres et des médicaments dans les zones reculées des pays en voie de développement. Dans cette vidéo qui date de 2013, on peut voir un de leurs drones livrer un colis à la clinique du camp de Pétionville à Port au Prince, Haïti.

Grâce à leurs caméras intégrées, les drones sont une option prometteuse pour apporter l'aide humanitaire. En évaluant par le ciel les terrains suite à un désastre naturel et en livrant des colis de premiers soins et des vivres, ils pourront rapidement répondre à des situations d’urgence là où l’accès par la route est impossible.

L’annonce des drones livreurs de Google en fin de semaine par contre a fait grand bruit et a été reprise par tous les médias. Selon Le Figaro, les premiers drones, développés par le laboratoire d’innovations Google X et révélés dans le cadre de leur «Project Wing», ont été testés dans la campagne australienne pendant 15 jours au mois d’août. Une trentaine de prototypes ont livré divers paquets dont du chocolat, de l'eau, des médicaments et de la nourriture pour chien à des fermiers du Queensland.

Si Google a choisi l’Australie, c’est que la législation américaine interdit toujours pour le moment, l’utilisation de drones à des fins commerciaux sur leur territoire.

Les drones livreurs commerciaux font sans aucun doute partie des plans futurs de «Project Wing».  Comme l'explique Astro Teller, directeur de GoogleX, dans The Atlantic, «la livraison par drone pourrait réduire notre empreinte carbone. C’est un non-sens de livrer de petits paquets avec des véhicules polluants qui pèsent plusieurs tonnes. Le Poney Express, un service de courrier rapide qui a opéré pendant 18 mois en 1861, a révolutionné la distribution du courrier aux États-Unis, réduisant le temps d’envoi en une dizaine de jours au lieu de longs mois». Puis, la Poste a pris le relais, ensuite les livraisons par Fedex qui ont encore accéléré la donne. Pour Teller, «il n’y a pas de raison que les drones livreurs ne changent à leur tour le monde».

Quant à Amazon, selon un article du 20 août dernier dans The Economic Times, le géant du Web va démarrer des tests de livraison par drones en Inde, dans le cadre de son projet «Prime Air». Les premiers essais devraient avoir lieu en octobre prochain lors du festival des lumières Diwali, à Mumbai et à Bangalore.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."