Aline Isoz

CONSULTANTE EN TRANSFORMATION DIGITALE

Aline Isoz officie en tant qu’experte en transformation numérique auprès des entreprises et institutions romandes et est notamment membre du comité du Cercle suisse des administratrices, experte Vigiswiss (association suisse des data centers) et de conseils consultatifs. Depuis la création de son entreprise Blackswan en 2010, elle intervient régulièrement dans le cadre de conférences ou d’ateliers thématiques auprès de décideurs, d’administrateurs de société et commente également les enjeux liés au numérique dans les médias en tant que consultante, et en tant que chroniqueuse pour le magazine Bilan et le quotidien Le Temps. En 2015, elle a lancé alineisoz.ch, une initiative de coaching et d’accompagnement digital pour les PME romandes.

Parallèlement à ses activités professionnelles, Aline Isoz a mis sur pied une délégation suisse de femmes actives dans le numérique invitée à la Journée de la femme digitale à Paris

Acta fabula est *

Google a tué grand-papa. Voilà, il fallait que vous le sachiez. Ce n’est ni le Colonel Moutarde avec le chandelier dans la cuisine, ni Madame Pervenche avec la hache sur la terrasse : c’est Monsieur Web avec sa connexion dans le salon.

Quand je dis grand-papa, c’est une métonymie (je l’ai choisi lui pour représenter les anciens en général). En effet, comme désormais toutes les archives sur tous les sujets sont accessibles par tous et en tout temps, quel savoir les anciens peuvent-ils bien nous transmettre ? Quand nous avons besoin d’un conseil culinaire, il y a marmiton.org ou 750g.com. Quand nous avons besoin d’un avis sur un symptôme, il y a Doctissimo.fr. Quand nous avons besoin d’un conseil sur l’éducation des enfants, il y a bebe-bebe.com ou parents.fr. Quand nous avons besoin d’informations sur un point de l’Histoire, il y a Wikipedia.com et quand un sujet scientifique nous échappe, il reste les vidéos de « C’est pas sorcier » sur YouTube.

Admettons que le rôle des anciens se borne désormais à raconter des histoires aux plus jeunes (idéalement imaginées par leurs soins), admettons. Même là, vous trouvez nombre de sites ou applications dédiés, couvrant non seulement les contes de chez nous, mais également ceux d’autres origines, ceci pour bien ouvrir les écoutilles de nos bambins sur les divers rites et usages au-delà de la frontière de leur quartier. Et puis, comme en plus vous avez la possibilité d’accéder à des livres interactifs, quel intérêt peut bien avoir un grand-papa qui ne fait même pas de bulles quand on lui appuie sur le nez ?

Dans le genre « expérience grand-papa », vous avez aussi le site du vrai Père Noël qui parle à vos enfants en leur adressant un message personnalisé, avec prénom, type de cadeau choisi, géolocalisation de l’élu (ça marche toujours après 5 ans d’utilisation chez moi…). Alors bien sûr, l’Ancien déguisé en Père Noël avec sa barbe à élastique et son « Ho ! Ho ! Ho ! » mal assuré qui fait dire aux enfants : mais… c’est Papy !!!, ça craint.

Ne manque plus qu’une application « Saute-Genoux » et une tablette dotée d’un vibreur puissant, et même le « à-coco-sur-mon-bidet » deviendra le pré carré de nos nouveaux outils numériques. Même si l’obsolescence programmée d’un iPad paraît plus évidente que celle d’un grand-père, je doute que cette valeur ajoutée suffise à faire de ce dernier un must-have pour la génération Z

Que reste-t-il comme fonction au grand-père, me direz-vous ? Eh bien, probablement deux choses qu’aucune application ni aucun site ne pourront remplacer : la prise de conscience de là d’où nous venons, et, parallèlement, la vision inexorable de là où nous allons tous… 

*La pièce est jouée

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."