Charles Etienne Viladoms

RESPONSABLE INTERNET DU DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE L'ÉCONOMIE, DE LA FORMATION ET DE LA RECHERCHE. S'EXPRIME ICI À TITRE PRIVÉ

Curieux de tout et en particulier des technologies liées de près ou de loin à l'internet, Charles-E. Viladoms suit le développement du réseau des réseaux dès le début des années 90. Peu après l'obtention de son diplôme de journaliste auprès du Centre Romand de Formation des Journalistes de Lausanne, il devient rédacteur en Chef de la télévision neuchâteloise Canal Alpha.

En 2000 il reprend le poste de responsable internet du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, poste qu'il occupe à ce jour. Actuellement en formation de spécialiste en médias sociaux et communautés en ligne auprès du SAWI - Centre suisse d'enseignement du marketing, de la publicité et de la communication - il consacre son intérêt et son travail de diplôme aux enjeux de la participation citoyenne par l'intermédiaire des nouveaux médias, désormais interactifs et réputés sociaux.

A mes zamis les marketeux

Je vous reviens après quelques semaines d’absence et reçois donc volontiers votre absolution. Merci.

Et si je prends ma plume aujourd’hui, légèrement vitriolée, c’est pour croiser le fer avec mes grands amis les marketeux, toutes espèces confondues.
Et oui, il faudra vous habituer à cette appellation.

Ces chers zamis, à force de tirer sur un élastique selon eux prétendument hyper-résistant, n’ont pas trouvé mieux que de briser net un modèle économique assez prometteur.

Oui, comme moi, vous êtes gavés par cette réclame, de plus en plus ciblée, de plus en plus invasive, omniprésente et qui finit par être largement contre-productive. Résultat des courses, l’internaute européen moyen utilisant un bloqueur de publicité va passer à 14% en 2014, sur une courbe largement ascendante.

Et c’est dommage. Parce qu’il est difficile, sur la toile, de travailler sur le long terme sans le soutien de sponsors et d’annonceurs. Mais certains de mes zamis n’ont pas bien compris le fonctionnement de la nouvelle donne. C’est même un dialogue de sourds, à en croire les derniers développements. Mes zamis réagissent avec des contre-mesures à l’encontre des outils de blocages. Tellement navrant.

Car la nouvelle donne, provoquée par cette nouvelle citoyenneté, parfois débordante et sur un registre parfois bien plus dramatique – n’est-il pas Monsieur (choisir votre dictateur préféré) – fait que l’internaute-citoyen ne s’en laisse plus compter. L’asservissement par les messages bruyantissimes, par la récurrence à outrance, par le ciblage indécent, bref, le lavage de cervelet à longueur de page, ça ne marche plus et ça ENERVE. Donc, mes zamis marketeux, on met votre diktat en veilleuse.

C’est clair, net, précis et cela vous redonne une belle motivation. L’arrogance, puisque l’on peut s’organiser en masse afin de s’en défendre, a du souci à se faire. Parce que 14% des 408 millions d’internautes européens dénombrés par ComScore à fin décembre 2012, ça fait tout de même 57’120’000 personnes prodigieusement agacées.

Nous attendons autre chose de votre part, mes zamis. Et c’est vrai, cela ne vous arrange pas. Mais c’est comme cela et ne changera plus. Sur les réseaux, on en parle, de vos produits, on évoque leurs limites, leurs avantages, ceux de vos concurrents, on compare, on évalue le bien fondé de leurs prix, bref, ça jase, derrière, et très vite. Cela implique de votre part de la transparence et de l’authenticité. Je comprends donc que pour certains d’entre vous cela puisse faire un peu mal. Il vaudrait donc mieux pour vous de changer de modèles et de schémas…

De grâce, mes amis, si vous voulez convaincre, allez sur le terrain, créez des relations vraies avec vos clients, engagez le dialogue, nouez des liens forts sur les réseaux sociaux. Alors votre discours, s’il sonne juste, trouvera une oreille attentive, mais cessez de nous casser les… pavillons et parlez-nous comme vous parlez à vos amis, ça passera mieux. Très certainement.

Références chiffrées :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/publicite/ad-blockers
http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/nombre-internautes-en-europe.shtml

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."