Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

A l'avant-garde du design chinois

Le K11 est un des tout nouveaux centres commerciaux de Shanghai qui poussent rapidement un peu partout dans la ville. Plutôt que de se différencier par la densité de restaurants par étage, ce shopping mall a créé, selon une formule très réussie à Hong Kong, une zone artistique sous-terraine de plusieurs centaines de mètres carrés. Ces jours, c’est le design suisse qui s’expose à travers une rétrospective de jeunes créateurs (Young Design Kaleidoskope). En parallèle de cette exposition, un designer chinois Jamy Yang présente ses réalisations dans plusieurs salles.

Yang a acquis une belle notoriété notamment auprès des marques européennes. Formé en Chine, il a passé ensuite plusieurs années en Allemagne à étudier puis à travailler pour Siemens. Depuis son retour au pays, il a réalisé des centaines de projets pour de grands groupes :

Audi

Swatch

Une ligne de service à thé très esthétique

Yang est à l’avant-garde de l’industrie du design en Chine. Les compétiteurs sont surtout des étrangers dont les projets principaux sont encore effectués pour le compte de firmes globales basées en-dehors de la Chine. Pour l’instant, les sociétés locales de « design » offrent des services de base liés à la production en série et promeuvent des bas prix.

Dans le futur, les entrepreneurs qui s’intéressent au design vont bénéficier de deux tendances : les investissements toujours plus importants dans le domaine de l’innovation technologique et l’internationalisation rapide des sociétés chinoises.

Du côté technologique, l’expérience acquise en production va permettre aux firmes de design d’exécuter des tâches de plus en complexes dans le cycle de développement des produits. Les sous-traitants les plus innovants ont le potentiel de se transformer en créateurs de nouveautés électroniques par exemple.

Le studio Yang a déjà comme clients plusieurs sociétés chinoises actives internationalement. Pour l’instant, Yang a designé des produits électroménagers pour Haier et Joyoung, mais demain ce sera une palette beaucoup plus large au fur et à mesure que la Chine développe des produits pour le marché mondial. Il ne faudra peut-être pas attendre si longtemps pour voir des voitures « made in China » technologiquement à la pointe et au design qui fait rêver !    

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."