Taissa Charlier

HEAD OF SOCIAL MEDIA, POUR DETAILS.CH

Après plusieurs années passées en tant que responsable marketing et communication tant en agence que pour des multinationales, Taïssa est actuellement Head of Social Media de l’agence conseil web details.ch. Spécialiste des communautés en ligne, blogueuse, geek en devenir, elle est fascinée par les changements sociétaux provoqués par les nouvelles technologies. Enthousiaste de nature, elle a lancé l'initiative Women in Digital Switzerland, un groupe LinkedIn qui vise à connecter toutes les femmes travaillant dans le monde du digital en Suisse. Elle rejoint désormais la communauté des blogueurs de Bilan.ch pour écrire sur les médias sociaux, ses utilisateurs, ses bienfaits et ses dérives.

http://www.linkedin.com/in/taissacharlier

Tinder, votre 1ère bonne résolution pour 2015. Les 7 règles d’or.

Et si vous commenciez l’année 2105 (oups, 2015) avec une vraie bonne résolution ? Vous trouver un ou une amoureuse, par exemple. Arrêter de passer vos nuits et journées d’hiver tout seul. Arrêter de vous dire que le online dating, c’est pour les tocards. Vous trouver une moitié, quoi ! Vous savez, cette espèce rare en voie de disparition ??!!

Pour cela, rien de tel que Tinder, l’application amoureuse qui vous permet en un mouvement de doigt de décider de votre destin amoureux / amical / sexuel. Fondée en 2012 – oui, vous avez déjà loupé 2 ans d’histoires amoureuses incroyables – l’application Tinder est disponible en 24 langues, et compte 1,2 milliards de profils, pour 15 millions de ‘matchs’ par jour. Il y en aura bien un pour vous, promis.

Son principe est très simple : vous pouvez uniquement entrer en contact avec les personnes qui vous ont ‘liké’ aussi. Votre profil est créé en vous connectant avec votre compte Facebook ; votre petit prénom est donc affiché au vu et aux yeux de tous ceux qui sont sur l’application, ainsi que les amis et intérêts en commun. Ce qui est plutôt pas mal pour aller espionner sur Facebook si le ou la prétendante est digne d’intérêt. Ou si les photos postées correspondent à la réalité, par exemple. Vos amis Facebook ne le sauront pas, promis. Vous décidez ainsi de manière anonyme et très binaire si la personne vous plaît – mouvement vers la droite – ou si au contraire vous allez ignorer ce profil, avec vous l’aurez compris, un mouvement de doigt très gladiateuresque vers la gauche. Si vous voulez enfoncer le clou vous pouvez même le faire avec 2 doigts. Maximus n’a qu’à bien se tenir.

Ma grande conscience professionnelle m’a amenée à tester pour vous ce miracle des relations humaines 2.0 où le potentiel d’une relation tient à peu de choses : faire le ou les bons choix sur la base de critères sommes toutes triviaux. Quelques nombreuses heures plus tard, les yeux et les doigts fatigués de tant de balayages (et quelques rencontres ratées), je pense être en mesure de vous dévoiler les « dont’s » de Tinder. Qui n’engagent que moi, bien entendu. Les exemples donnés ne sont pas fictifs. Que du vécu, malheureusement.

1. Le plus tôt possible tu rencontreras ton match dans la «vraie vie»

Parler, échanger des messages interminables, fantasmer, c’est bien. Rencontrer IRL, autrement dit In Real Life, autrement dit en chair et en os, c’est mieux. Beaucoup mieux. D’autant que les photos peuvent tromper. Et pas qu’un peu. Parole de scout. D’expérience, plus vous attendez plus vous allez avoir peur, fantasmer et mettre des enjeux sur la rencontre.

2. Le bon choix de photos tu feras

Le chapitre le plus critique. Stop aux : photos de vous avec votre ex, vos copains, vos enfants, vos animaux, votre mère, votre grand-mère. Stop aux photos de votre mariage (si, si) Stop aux photos de paysages – on est pas là pour admirer vos talents de photographe – Stop aux photos de votre montre, de votre voiture, de votre torse nu musclé (ou pas) de vos chaussures, de vos citations préférées, de votre maison. Des photos où vous tirez la tronche. Des photos floues. Des photos qui datent, ou que vous savez pertinemment très éloignées de la réalité. Je vous promets, la rencontre sera difficile. Des photos où vous êtes en contre-jour pour que l’on ne vous reconnaisse pas. Pire : les profils sans photo. Attention là on atteint un degré de non retour. Vous êtes sur une app où le 1er critère de sélection est l’apparence. Donc #fail en vue.

Bref, on vous demande juste une photo de vous sympa, souriante, bonne lumière, et si possible une en pied. Pitié, ne mettez pas de photos de vos enfants. Si vous en avez un, et que vous voulez que cela soit clair dès le départ, précisez-le dans votre description. Ceci n’est pas négociable.

3. Une petite description de ce que tu recherches tu écriras

Pas besoin de longs discours. Mais cela vous fera gagner du temps. Non, tout le monde n’est pas sur Tinder pour la même chose, malgré ce qu’en disent les mauvaises langues. Parlez un peu de vous, et dites ce que vous recherchez. Précisez si vous êtes uniquement à la recherche d’un PC (ndlr, plan cul, excuse my french) ou pas, si vous êtes uniquement de passage, si vous recherchez une grande brune anorexique et pas très causante, ou par exemple si vous cherchez le grand amour. Genre. Conseil : si votre recherche est très précise, que ce soit pour des critères physiques ou intellectuels ou j’en passe, jouez cartes sur table dès le début.

Cette étape peut aussi intervenir lors des premiers échanges écrits avec votre match. Car évidemment il sera plus difficile de mettre tout de suite en description quelque chose comme : recherche blonde à forte poitrine, 1m75 minimum. La taille (celle en mètres) est un grand sujet de préoccupation sur Tinder. Vous êtes donc fortement invités à la renseigner aussi en description. Le poids est facultatif. Je répète : facultatif.

4. Siouplé. Pa de fote d’ortograf.

Les fautes d’orthographe sont malheureusement monnaie courante. Un petit nombre est pardonnable. Trois fautes ou plus par phrase devient grave et rédhibitoire. La seule exception est si vos « matchs » en font autant que vous. Personne ne s’apercevra donc de votre niveau.

5. Les questions « bateau » tu éviteras

On dit toujours que l’on n'a qu’une seule chance de faire une bonne première impression. Donc évitez les introductions banales comme « Salut ça va », « Bonjour, tu recherches quoi », ou « Tu es incrit(e) depuis longtemps » etc.. Le bonjour est de rigueur, mais essayez par exemple de dire ce que vous avez aimé dans le profil de la personne. C’est banal certes, mais vu que nous sommes dans Egoland ça marche toujours. Les compliments sincères et mesurés – évitez le « j’adore tes lèvres » ou « Tu as des yeux coquins » en phrase d’introduction. N’oubliez pas que vous êtes là pour courtiser. Donc les « Slt ! » et le language sms sont interdits.

6. De la politesse, et de patience tu feras preuve

Si vous avez un match et que cette personne vous écrit, ayez la politesse de répondre. Ou de supprimer l’affinité le cas échéant. Aussi, soyez patients. C’est comme dans la vraie vie. Ce n’est pas parce que vous avez écrit à la personne qu’elle doit vous répondre immédiatement. Et que si elle ne le fait pas, vous êtes en droit de l’insulter. Ou de la harceler.

7. Le bon lieu de rencontre tu choisiras

Il va sans dire que le lieu est déterminant. Choisissez un endroit calme, avec des tables pas trop proches, pas trop bruyant. Pour un premier rendez-vous, le dîner ou le déjeuner sont à proscrire, préférez clairement un café ou verre. Si ça se passe mal, vous pourrez toujours vous éclipser. C’est aussi une bonne idée de ne pas donner tous vos rendez-vous au même endroit. Les serveurs vous ont reconnu, et lancent à votre conquête ce regard entendu : « vous êtes la xème de la semaine ».

------

Du croustillant à venir dans un prochain article: les profils psycho-socio-amoureux de Tinder.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."