Neaujeancharles

CO-FONDATEUR DE ICONYL SA

Jean-Charles Neau aide les dirigeants à gagner en clarté et tranquillité d'esprit dans la réalisation de leurs plans sensibles de transformation digitale, développement d'affaires, amélioration de la performance. Jean-Charles a été conseiller d'entreprise en France et en Suisse, notamment auprès d'Arthur Andersen, avant de créer des états-majors en banques privées et d'y diriger des projets sensibles lors d’intenses périodes de transition et d'incertitude. Aujourd'hui, Jean-Charles est revenu au métier du service pour continuer à enrichir et partager son expérience de l’innovation, du digital et de la conduite du changement orientée clients, notamment comme lecteur en université et mentor auprès de start-ups technologiques. Voir le site Iconyl SA

« A la vitesse d’un cheval au galop », la marée de la Transformation Digitale

 

source: site web de l'office de tourisme de La Manche

Dans les deux précédents billets, nous avons évoqué les enjeux de la transformation digitale et les différentes manières de l’aborder, quitte à en challenger certaines.

Avant d’en arriver aux conclusions vers lesquelles tend cette série d’articles, je vous propose une digression sur la dynamique du changement.

Car c’est bien de changement dont il s’agit quand on parle de transformation digitale.

La légende dit que la marée autour du Mont Saint-Michel monte « à la vitesse d’un cheval au galop ».

Sur le plan scientifique, c’est une légende tenace, mais fausse.

Ce qui est vrai en revanche, c’est que lors des fortes marées, l’eau monte très haut et en apparence plus vite.

Restons-en sur la légende et sur l’image, car elle est belle et porteuse de sens pour le sujet qui nous occupe.

Si l’on est pris dans cette marée montante, l’eau surprend aux chevilles : pas grave, çà rafraichit.

Puis aux genoux : on peut encore courir.

Puis aux épaules : on peut encore nager.

En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, nous voilà maintenant pris jusqu'au nez.

On ne peut plus parler et encore moins écouter. Il reste juste assez d’air pour s'en sortir, mais les moyens d’actions se sont réduits comme peau de chagrin, la marge de manoeuvre est limitée, voire inexistante.

Mon but ici n’est pas de faire peur. Juste rappeler que les opinions pullulent, mais les faits ont toujours raison.

Par la grâce de la croissance exponentielle combinée de l’Internet mobile et de la capacité de calcul et de stockage, la transformation digitale est une marée galopante.

La transformation digitale est une marée galopante

Comment se sort-on de ce genre de situation ?

En 3 lettres : tôt.

En observant son environnement, en particulier les signaux faibles, ces tendances encore à peine perceptibles et peut-être pas encore tout à fait confirmées, mais qui pourraient bien devenir des méga-tendances plus vite que la marée ne monte.

Le signal faible, c’est l’eau aux chevilles. La méga-tendance, c’est l’eau aux épaules.

Quand on a l’eau aux chevilles, on n’attend pas qu'il soit trop tard. On anticipe et on agit. Tout de suite. Si possible vers le chemin le plus court et à la vitesse du sens.

«Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge»

disait Churchill. Cela s'applique aussi à la Transformation Digitale.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Lire la suite

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."