Bilan

Voyage multisensoriel chez les Frescobaldi

Passionnés de viniculture qu’ils pratiquent depuis plus de huit siècles, les Frescobaldi constituent une des plus anciennes familles de l’aristocratie italienne et les principaux propriétaires de vignobles en Europe. Avec neuf domaines dans les plus belles régions de Toscane, ils misent sur ce cadre exceptionnel pour proposer des séjours exclusifs avec dégustations et visites guidées de leur nouvelle collection d’art contemporain. Patricia Lunghi

  • Crédits: Rabatti & Domingie
  • En 2011, la famille Frescobaldi acquiert les vignobles de l’Ornellaia, et transforme le chai pour en faire un bijou d’architecture ultramoderne.

  • La bâtisse historique de CastelGiocondo

    Crédits: Andrea De Maria
  • Une des 7 chambres de la propriété CastelGiocondo au cœur des vignobles.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Tiziana Frescobaldi

  • Crédits: Rabatti & Domingie

Profondément ancré dans l’histoire familiale, le vin constitue la grande passion de la maison Frescobaldi qui produit d’excellents crus depuis trente générations. A ses débuts, elle approvisionne même Henri VIII à la Cour d’Angleterre, les Flandres, la papauté ainsi que des artistes célèbres tels que Donatello, Michelozzi, l’architecte des Médicis ou son confrère, le grand Brunelleschi. Vin et art sont depuis des siècles étroitement liés dans la maison, comme le souligne la marquise Tiziana Frescobaldi, initiatrice du projet Artisti per Frescobaldi, « historiquement ma famille a, comme bien d’autres familles centenaires, une longue tradition de proximité avec les artistes, vivre avec eux ou avoir avec les artistes un rapport de commission a toujours été une chose tout à fait normale ».

La Toscane fournit vin et huile depuis les origines les plus lointaines, et son histoire se noue étroitement avec celle de la dynastie Frescobaldi. Les premiers documents d’archives font état de descendants s’établissant autour de l’an 1000 à Florence où ils font bâtir un palais à leur nom puis la basilique de Santo Spirito par Brunelleschi. La lignée Frescobaldi compte parmi ses ancêtres d’illustres hommes de lettres, explorateurs, musiciens, banquiers, évêques et politiques. Actifs dans le commerce de la laine et de la soie, ils sont les trésoriers officiels de la Cour d’Angleterre sous Edouard II tout en gardant un lien très étroit avec la terre.

Au long de son parcours séculaire, la noble dynastie a su faire preuve de dynamisme et d’innovation en conjuguant toujours tradition et modernité. Dans les années 1960, l’entreprise se modernise selon les nouveaux systèmes de culture, puis dès les années 1980 les frères Vittorio, Ferdinando et Leonardo Frescobaldi initient un processus d’acquisitions de terrains et d’entreprises vinicoles qui se poursuit jusqu’à nos jours avec l’achat en 2017 du domaine de Perano dévolu à la production de chianti classico. En 2011 ils acquièrent un bijou de l’eonologie, l’Ornellaia, qu’ils font transformer en chai ultramoderne par l’architecte Piero Sartogo, en étroite collaboration avec les vignerons pour garantir les meilleures conditions de vinification.

De leur plus ancienne propriété, la Tenuta Castiglioni, qui a fait naître au XIe siècle la passion familiale pour le vin jusqu’aux chais contemporains, la Marchesi de’Frescobaldi compte désormais neuf domaines viticoles en Toscane répartis sur 4000 hectares dont 1200 en vignobles. Le groupe affiche une excellente santé et exporte dans plus de 90 pays avec en tête le marché italien, les Etats-Unis, l’Allemagne et la Suisse.

Vin et culture en héritage

Immergée dans de magnifiques collines de vignobles et d’oliveraies, la commune de Montalcino produit l’un des vins italiens les plus prisés du monde: le Brunello di Montalcino. Comparé à l’histoire millénaire du vin italien, le brunello est très récent, on dit que le premier millésime officiel date de 1888; il en resterait même encore cinq rarissimes bouteilles.

A deux heures au sud de Florence en direction de Sienne, peu après avoir passé la zone du chianti qui compte quelque 600 producteurs, se révèlent les reliefs harmonieux de la culture du brunello. Parmi ses 250 producteurs, la famille Frescobaldi constitue un des acteurs majeurs. Acquise en 1989, la propriété de CastelGiocondo est un véritable coin de paradis qui déploie ses lignes de vignes à perte de vue sur des collines à l’ensoleillement idéal. Admirablement entretenu, le plus vaste et prestigieux domaine de la région compte 800 hectares dont 150 dévolus au brunello; sa pente douce mène à un petit bourg médiéval qui domine les hauteurs et propose depuis quelques mois des nuitées exclusives dans une dépendance fraîchement restaurée. Comme dans d’autres domaines des Frescobaldi accessibles au public, l’hospitalité mise sur les activités classiques liées au vin: dégustations, visites des caves et des vignobles, repas créés par le chef cuisinier de la famille. CastelGiocondo offre un petit plus. Les sept chambres élégantes et spacieuses en style country chic avec lits à baldaquin révèlent une vue imprenable sur les vignobles alentour et donnent accès au spa en pleine nature. Aux traditionnelles dégustations de vins et d’huile, le séjour ajoute la possibilité d’effectuer une visite guidée de la nouvelle collection d’art contemporain dont les œuvres sont installées dans divers bâtiments du domaine (voir encadré).

Plus qu’une simple excursion touristique, une escale à CastelGiocondo garantit l’immersion dans une nature séculaire et authentique bercée par une légère brise et loin des remous de la foule, un voyage à travers l’art et le temps qu’on voudrait arrêter, ainsi qu’une expérience exclusive et complète dans l’univers des marquis Frescobaldi. Noblesse oblige.


Artisti per Frescobaldi

La marquise Tiziana Frescobaldi, 32e génération de la dynastie, a lancé en 2012 un projet de mécénat culturel biennal « Artisti per Frescobaldi » à travers lequel elle associe arts plastiques et vin. A chaque édition trois artistes sont invités, un Italien, Francesco Arena dans ce cas et deux d’un pays choisi, cette année c’est le tour de la Suisse avec Sonia Kacem et Claudia Comte qui présentent un projet inédit inspiré du domaine de CastelGiocondo. Un jury de haut vol, composé du célèbre curateur zurichois Hans-Ulrich Obrist, directeur de la Serpentine Gallery à Londres et d’Elena Filipovic, directrice de la Kunsthalle de Bâle, attribuera un prix à l’un des trois artistes lors de l’inauguration de l’exposition à Milan en automne prochain. Les trois artistes réalisent aussi chacun une étiquette pour l’édition limitée de magnums de CastelGiocondo Brunello di Montalcino 2013. Proche des artistes depuis la Renaissance, la famille Frescobaldi entend à travers cette initiative renforcer son lien ancestral avec l’art. www.artistiperfrescobaldi.it

Patricia Lunghi

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Must have
Brafa VS Design Miami

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."