Bilan

Ventes: le papier glacé ne suffit plus

A Pully, alors que les PPE Eden Lac et les Voiles du Léman ont trouvé preneur, le luxueux projet du Domaine de Chamblandes redémarre sans avoir prévendu suffisamment de lots. Entre-temps, les prix ont été abaissés.
  • Le chantier du Domaine de Chamblandes à Pully a été relancé: le promoteur a choisi d’assumer les risques financiers.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Avec le retournement conjoncturel, les banques sont devenues très prudentes. Pour financer le chantier de construction d’une PPE, elles exigent désormais que 50% des lots soient prévendus. Cela a empêché le démarrage de certains projets, tels que les sept townhouses de 600 m2 sises à côté de l’Institut Notre-Dame du Lac à Cologny.

Certes, mais dans le même temps «la vente de biens de luxe sur plan demeure un exercice périlleux», constate Jérôme Félicité, promoteur du projet Domaine de Chamblandes à Pully, commercialisé par Barnes Suisse, la marque de prestige du groupe immobilier Gerofinance-Dunant - Régie de la Couronne. Dès lors, ce dernier a choisi d’assumer entièrement le risque financier et de relancer le chantier en question, lequel avait été interrompu pendant plusieurs mois.

«Nous avions bien essayé de faire de la prévente à fin 2013 jusqu’au début 2014, mais les personnes intéressées cherchaient juste à négocier des prix avec des superrabais», résume le promoteur. Désormais, «plus le chantier avancera, plus cela facilitera la commercialisation. Verser 2 à 3 millions de francs pour un objet alors que les travaux pourraient ne démarrer que deux ans plus tard est un risque qui ne convient pas à tout le monde. C’est normal car nous leur vendons du rêve.» Et Jérôme Félicité de poursuivre: «Les clients potentiels veulent venir sur place, voir la vue en situation réelle, ainsi que l’orientation des appartements.»

Pour se donner les moyens de vendre désormais rapidement les deux résidences commercialisées par Barnes Suisse, le promoteur a «optimisé la typologie» des onze appartements, «sans baisser le standing». Comment? «Les surfaces en sous-sol ont été revues à la baisse, notamment.»

Au final, les prix de commercialisation sont passés de 21 000 francs le mètre carré en moyenne voici deux ans à 17 000 francs à l’heure actuelle, soit une baisse de quelque 15%. On parle d’appartements dont la surface varie entre 100 et 250 m2. Les deux bâtiments ne sont pas très élevés, avec un rez, deux niveaux et un attique.

Outre un prix au mètre carré davantage en phase avec les promotions lémaniques distantes de plus de trente minutes de Genève, le Domaine de Chamblandes ne manque pas d’arguments: une place d’amarrage, une piscine intérieure avec des jets massants, un sauna, un hammam, un carnotzet, une cave à vin personnelle (ventilée et réfrigérée), une cave et une plage privative auquel on accède par un petit pont.

Pour des Suisses

Selon le calendrier des travaux, les premières clés seront remises aux propriétaires en automne 2016. Le Domaine de Chamblandes cible notamment une clientèle suisse et/ou habitant la région lausannoise. «Ce projet résidentiel s’inscrit désormais dans une tendance plus propice à la vente. Nous avons vécu plusieurs mois compliqués avec des initiatives fédérales (forfaits fiscaux, successions, etc.) qui ne transmettaient pas un message positif et dont l’impact s’est ressenti en premier lieu au niveau des acquéreurs suisses. Ces derniers sont désormais les acheteurs potentiels que nous ciblons.»

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."