Bilan

Une ode à la clarté

Signée David Chipperfield, l’extension du Kunsthaus de Zurich cache des espaces lumineux à l’intérieur d’un volume massif.

  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Des centaines de personnes se pressaient à Zurich à l’entrée du nouveau bâtiment du Kunsthaus créé par David Chipperfield, pour une journée portes ouvertes début février. Située sur Heimplatz, en face du musée actuel, dont la facture classique remonte à 1910, l’extension émerge comme un volume massif, dont les lamelles verticales allègent la structure. L’inauguration est prévue pour l’automne 2021 et les travaux sont toujours en cours. Mais les impressionnantes dimensions et les torrents de lumière qui éclairent un hall d’entrée monumental sont déjà là. La nouvelle construction permettra d’accueillir des activités liées à l’art contemporain, tout en mettant en valeur le patrimoine de l’institution zurichoise. Consacrée à la peinture française et à l’impressionnisme, la riche collection Bührle doit y trouver un écrin à sa juste mesure.

Le nouveau bâtiment se conçoit comme un écho à son grand frère historique, avec une échappée vitrée donnant sur la façade et « Les portes de l’enfer » de Rodin qui jouxte l’entrée. La gestion de la lumière fait l’objet d’un traitement sophistiqué. Les rayons du soleil pénètrent le mur principal de manière latérale, un angle qui en adoucit l’éclat et permet d’éclairer plus longtemps les espaces. Les fenêtres sont munies de deux sortes de rideaux. Les premiers obscurcissent les locaux en cas de soleil violent. Semi-transparents, les seconds servent de dispositif anti-éblouissement. De nombreuses pièces sont pourvues d’un plafond vitré qui permet d’éviter les reflets sur les œuvres.

David Chipperfield, dont l’agence signe la construction, est connu notamment pour la reconstruction du Neues Museum de Berlin, détruit lors de la Seconde Guerre mondiale et rouvert en 2009. On lui doit aussi la conception du plan directeur de l’île aux Musées de Berlin, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Adepte de principes modernistes et brutalistes, l’architecte a travaillé pour des architectes de renom comme Douglas Stephen et Norman Foster avant de créer son propre studio en 1984 (aujourd’hui présent à Londres, Berlin, Milan et Shanghai). Son style privilégie des structures extérieures compactes, qui se révèlent élégantes et fonctionnelles une fois que l’on est à l’intérieur. Des caractéristiques que l’on retrouve à Zurich. Haut de 60 mètres, le hall central est traversé par des passerelles qui le rendent accessible depuis différents niveaux. Les ponts créent un lien entre les espaces qui s’étendent à droite et à gauche de l’entrée. Le tout dispense une sensation d’espace explicitement voulue par David Chipperfield.

L’architecte et auteur Benedikt Loderer souligne dans un ouvrage dévolu* que cette réalisation permet à Zurich de rivaliser avec d’autres grandes villes européennes auprès d’un public international. Grâce à l’extension du Kunsthaus, la ville de la Limmat n’est plus en concurrence principale avec Bâle, mais se hisse au niveau de Lyon, Munich ou Milan, avec une offre qui allie art, culture et shopping.

* «L’histoire architecturale du Kunsthaus de Zurich 1910-2920», Benedikt Loderer, Scheidegger & Spiess, 80 pages, 2020.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."