Bilan

Un pied dans l’art

Accessoire de la hype, les sneakers prennent parfois des allures d’œuvres d’art. En voici six paires destinées à six esthètes bien dans leurs baskets.
  • Broadwick Lacoste L ! VE x Osamu Tezuka, à Takashi Murakami: La firme au crocodile s’est prise d’amour pour le Walt Disney japonais. Père d’Astro Boy, du roi Léo et d’un nombre incalculable de héros de manga, Osamu Tezuka habille Lacoste depuis deux saisons. Aux collections de polos, la marque ajoute cette paire de baskets customisées façon BD et que Takashi Murakami, l’artiste du kawaii décalé, devrait forcément adorer. Crédits: Dr
  • Baskets Nike LeBron MVP, à Futura 2000: Visiblement, la mode n’a pas encore épuisé le vivier des années 1980. La preuve avec la dernière collection capsule de Nike qui crée l’émeute partout où elle passe. Parrainée par le basketteur LeBron James, la basket et son look néorétro eighties fait un carton malgré ses 3000 dollars affichés au compteur. Offrons la pompe fluo à un graffeur historique. A Futura 2000, par exemple, le sprayeur fou de New York. 3000 dollars, www.nike.com Crédits: Dr
  • Baskets Lanvin Iridescent, à Damien Hirst: Sa couleur irisée de gros insectes vous donne une touche immédiate de scarabée branché. Idéal pour papillonner dans les soirées ou rejouer la mouche du coche dans les carrés VIP. Artiste de l’animalité découpée en tranches, Damien Hirst devrait enfiler cette paire de Lanvin magique. Histoire de se redonner un petit coup de boost après sa traversée du désert esthétique. 1075 dollars, www.lanvin.com Crédits: Dr
  • Baskets Maison Martin Margiela, à Gerhard Richter: Une tennis blanche, toute simple, maculée d’un dripping coloré. Un genre de vrai-faux accident artistique qui porte la marque typique de Martin Margiela, le fashion designer belge désormais retiré des affaires et dont la dernière image en public doit remonter à passer trente ans. On associe forcément cette basket maculée à Jackson Pollock. Trop facile. On la réserve plutôt à Gerhard Richter chez qui les heureux hasards de la tache de peinture créent de sublimes abstractions. 525 dollars, www.maisonmartinmargiela.com Crédits: Dr
  • Baskets montantes Pierre Hardy, à Michael Heizer: Bottier culte – aussi bien chez les filles que chez les garçons – Pierre Hardy trouve son inspiration partout sauf dans la mode. La preuve avec cette chaussure dont le quadrillage – la marque de fabrique du designer – évoque tout à trac les champs vus du ciel par Yann Arthus-Bertrand, les hommages au carré de Joseph Albers ou une pièce de Land Art de Michael Heizer dont l’une de ses dernières interventions dans la nature se trouve en Valais, au barrage de Mauvoisin. 499 euros, estore.pierrehardy.com Crédits: Dr
  • Baskets hybrides Kris Van Assche, à Ai Wei Wei: Une chaussure de ville qui se prend pour une basket des champs. Un objet caméléon à la fois archiclassique et en plein dans l’air de son temps. Bref, une pure création de Kris Van Assche, le styliste qui retourne la tradition comme un gant. Réservons cette paire de baskets rebelles à un plasticien qui envoie bouler les conventions dans l’espace profond. Comme Ai Wei Wei, le plus punk des artistes chinois à défier l’Empire du Milieu. 638 euros, www.krissvanassche.com Crédits: Dr
Antoine Roduit

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Mode in Switzerland
Le plein d’applis

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."