Bilan

Un hôtel de luxe dans le Fort Boyard britannique

Dormir dans un fort en pleine mer: c'est le concept original proposé par une société anglaise dans ses trois forts au large de l'île de Wight.
  • Le No Man's Land Fort devrait ouvrir ses portes à l'automne pour les premiers clients de l'hôtel.

    Crédits: Image: DR
  • Le No Man's Land Fort et ses deux jumeaux font partie des forts de Palmerston, construits sous le règne de la reine Victoria pour prévenir une attaque sur Portsmouth.

    Crédits: Image: DR
  • Les forts sont construits dans le chenal qui sépare l'Angleterre de l'île de Wight.

    Crédits: Image: DR
  • L'intérieur du fort a été réaménagé en hôtel de luxe.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • Le restaurant a été aménagé en tenant compte de la structure militaire du bâtiment.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • Une salle de détente avec des billards permet aux clients de se détendre.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • La cour intérieure, couverte d'une vaste verrière, permet de profiter du ciel sans craindre la pluie.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • Peu d'ouvertures sur l'extérieur dans ce bâtiment conçu pour un usage militaire.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • Des espaces très cosy viennent casser la stricte ambiance militaire liée à la conception des lieux.

    Crédits: Image: AmaZing Venues
  • L'accès à l'hôtel sera possible par la mer mais aussi par les airs avec deux hélisurfaces au sommet du fort.

    Crédits: Image: AmaZing Venues

Depuis 1990, le fort Boyard, entre l'île d'Aix, l'île d'Oléron et les rivages de Charente, revit grâce au jeu télévisé du même nom. Un destin inattendu pour un fort bâti en pleine mer. Mais d'autres fortifications similaires ont été édifiées au courant de l'histoire. Et certaines voient aussi leur destin singulièrement changer. C'est ainsi que le No Man's Land Fort, entre Portsmouth et l'île de Wight, dans le Sud de l'Angleterre, devrait devenir prochainement un hôtel de luxe.

Construit à peine quelques années plus tard que le fort Boyard (il a été achevé en 1867, contre 1857 pour le fort français), le No Man's Land Fort a par contre ses jumeaux: le Horse Sand Fort et le Spitbank Fort, situés à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau, dans la passe qui sépare l'île de Wight du reste de l'Angleterre. Les deux ensembles ont été rachetés par AmaZing Venues, une société d'événementiel membre du groupe Clarenco, qui détient une série de manoirs et châteaux où elle se propose d'accueillir des événements privés (mariages, anniversaires, fêtes) ou professionnels (congrès, team building,...).

Trois forts entre Portsmouth et l'île de Wight

Après plusieurs mois de travaux, le premier des deux forts, le No Man's Land Fort devrait ouvrir ses portes à l'automne. Pas moins de 22 chambres et suites réparties sur quatre niveaux, mais aussi un restaurant, un spa avec piscine en plein air, des salles de réunions, deux héliports.

Ceux qui seraient pressés de vivre une telle aventure peuvent déjà séjourner dans le Spitbank Fort, situé non loin des deux forts jumeaux de la passe de Wight. Aucune date n'est par contre donnée pour l'ouverture du Horse Sand Fort. Reste à finaliser le recrutement du personnel: aucun directeur n'a encore été choisi pour le No Man's Land Fort, mais le profil est défini par Mark Watts, manager général des trois forts: «Quelqu'un qui prendra soin de la gestion du fort de jour en jour. Quelqu'un qui peut commander sans être un tyran».

Par le passé, le No Man's Land Fort a fait parler de lui à plusieurs reprises: plusieurs fois racheté et revendu ces dix dernières années, le fort a été barricadé par l'un de ses propriétaires en 2007. L'homme s'y était enfermé après avoir que sa société ait fait faillite. KPMG, qui avait alors les droits sur le site, a dû attendre plusieurs mois avant de récupérer son bien. C'est le rachat par Clarenco qui a permis de sortir de cette situation instable en 2012. Et les travaux ont été rapidement lancés pour la transformation des forts en hôtels.

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."