Bilan

Un bar fait revivre le temps de la Prohibition

A Genève, Le Verre à Monique reproduit l’ambiance des cafés clandestins américains très répandus dans les années 30.
Yannick et Moussa, serveurs du Verre à Monique Crédits: Flusin, Dr

Pousser les portes d’un établissement et se retrouver dans une atmosphère des années 1930. Mais pas n’importe laquelle, celle qui régnait dans les speakeasy, c’est-à-dire les bars clandestins américains très répandus lors de la Prohibition. Pour ne pas attirer l’attention, le propriétaire des lieux demandait à sa clientèle de passer sa commande d’alcool de manière discrète, d’où l’origine du terme «speak easy».

Sur place, un imposant bar en bois foncé et marbre, des chaises de bistrot, des photos rétro, tout pour avoir envie de s’y installer durant un moment. Côté carte, on retrouve des cocktails aux accents vintage ou encore des thés à différentes saveurs alcoolisées. Pour le clin d’œil, vous pourrez même chuchoter pour commander de l’alcool.

Le Verre à Monique,19, rue des Savoises, 1204 Genève, tél. 022 320 23 07, www.verreamonique.ch

Lucie Notari

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

L'étoffe des icônes
Un brin de couleur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."