Bilan

Un artiste joaillier lance sa marque

Elles sont parées d’or, unisexe et travaillées comme des œuvres d’art. Pour Bilan, Ollivier Savelli dévoile en exclusivité les montres qu’il a imaginées, destinées à une clientèle fortunée.
  • Montre dames représentant un papillon et un motif floral réalisée avec des saphirs.

    Crédits: Fusin
  • Ollivier Savelli, 46  ans, a été sacré meilleur ouvrier de France en bijouterie-joaillerie en 2000.

    Crédits: Flusin

«Il y a beaucoup de marketing dans l’univers horloger car j’estime qu’il y a peu de différence d’un produit à l’autre. Or je veux créer d’abord de l’émotion. J’ai une vision d’artiste», affirme Ollivier Savelli, 46  ans, sacré meilleur ouvrier de France en bijouterie-joaillerie en 2000. Ce dernier a œuvré dix-sept ans dans le développement au service de la joaillerie et de la haute joaillerie, avant de passer plus récemment dans l’horlogerie suisse. Il est en train de réaliser son rêve: créer sa propre marque horlogère, «Ollivier Savéo».

Cet artisan nous dévoile en exclusivité ses prototypes: d’une part, une montre qui représente une tête de mort sculptée en or qui lui a pris septante heures de travail, protégée par un verre en saphir et parée d’un bracelet en croco manufacturé à Genève. Cet objet incroyable est doté d’un mouvement 28/24. L’autre modèle représente un papillon et un motif floral réalisé avec des saphirs. «Il s’agit de montres bijoux qui se veulent artistiques et unisexe», confie-t-il.

De 40 000 à 150 000 francs

Visiblement heureux, Ollivier Savelli a déjà des précommandes aux Etats-Unis et en Azerbaïdjan et doit se rendre à Dubaï, Monaco et Singapour pour des rendez-vous. Ses montres sont soit en série limitée de 33 exemplaires, soit en exemplaire unique. «Cela étant, je veux faire des montres à des tarifs raisonnables.» Il entend se positionner entre 40 000 et 150 000  francs, avec des pièces qui comprennent jusqu’à 120  grammes d’or.

«Mon objectif initial est de réaliser une cinquantaine de pièces par année. Et, à terme, je vise les 500 montres.» Pour Noël, il y aura un modèle autour de l’automobile. Il travaille aussi actuellement sur des orchidées et sur les oiseaux. L’artisan ne manque pas d’idées.

Au début de sa carrière, Ollivier Savelli, issu d’une famille corse, a dirigé le bureau d’études de Gay Frères à Annemasse, qui a longtemps été le deuxième plus gros producteur de bijoux en France et dont le département bracelets de montre a été racheté par Rolex en 1999. Puis il a été recruté en 2006 par la maison Roger Dubuis à Meyrin pour y mettre en place un département joaillerie. Avant de rejoindre la manufacture Erbas à Mendrisio, active entre autres dans les fermoirs, les boucles et les bracelets.

Il enchaîne ensuite avec Matzo Paris, une marque chinoise qui entend se positionner dans le superluxe à la fois en Chine et en Europe avec des produits made in Europa. Enfin, il a débuté dans l’horlogerie chez Quinting avant d’œuvrer en partenariat avec Caroline Dechamby, une artiste basée à Crans-Montana, qui a lancé une gamme de montres.

Voilà maintenant plus d’une année qu’Ollivier Savelli a déposé divers brevets. Depuis lors, il se consacre à plusieurs prototypes et réalise lui-même toute la partie joaillerie de ses montres. Il applique des solutions dérivées de l’industrie tout en faisant des pièces de manière artistique. Ainsi, sa montre à tête de mort dont le prototype lui a pris septante heures
ne nécessite plus désormais «que» 15 heures de travail de sa part.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."