Bilan

Tourisme et fitness, c’est aussi du luxe

Le fonds Franck Muller Luxury définit le luxe comme «un catalyseur d’émotions». C’est pourquoi il intègre aussi les segments du tourisme, du sport et des croisières.

Le suisse Jungfraubahn Holding fait partie du fonds Franck Muller Luxury.

Crédits: Jungfraubahnen

Le fonds Franck Muller Luxury, géré par Notz Stucki, affiche des résultats supérieurs au DJ Luxury Index. Ainsi, la performance en euro affichée sur l’année 2017 se chiffre à  13,5%, soit 10,72% ramenée en franc suisse. Ce fonds gère désormais 75,7 millions, une progression de plus de 37% en l’espace de quatorze mois environ. De quoi réjouir Marie-Caroline Fonta, gérante de fonds chez Notz Stucki, et Raffi Balyozyan, recruté par Franck Muller Group en 2010 après un début de carrière chez Natixis.

Lire aussi: ArtBasel, vraie capitale suisse du luxe

Comment le duo explique-t-il cette bonne performance? «Durant le dernier exercice, nos meilleurs résultats sont venus de Tiffany (+27,2%), Malibu Boats (+27,2%), Hermès (+13,6%), Ferrari (+9,3%) et Brunswick (+6,2%). Nous avons profité d’encaisser des profits sur nos positions Hermès, Moncler et Malibu Boats.» 

Cap sur les loisirs

Rappelons que le portefeuille se décompose en 31 positions. «Le marché du luxe est estimé à environ 1500 milliards de francs. Par luxe, il faut entendre une expérience, un catalyseur d’émotions. Voilà pourquoi notre fonds comporte un certain nombre de sociétés actives dans les segments des loisirs, du sport et du tourisme», résume Marie-Caroline Fonta. A ce propos, le secteur du tourisme s’avère très prometteur avec un doublement du nombre de touristes voyageant dans le monde en l’espace de dix ans. On parle de marges à deux chiffres et d’un secteur peu endetté.

D’où certaines positions inattendues dans le portefeuille du fonds, comme l’américain Vail Resorts (qui est parvenu à augmenter le prix de ses forfaits de ski de 7% entre 2011 et 2015 et qui a récemment opéré une grosse acquisition au Canada) et le suisse Jungfraubahn Holding (deux tiers du 1,042 million de visiteurs à la Jungfraujoch venait d’Asie). «La journée de ski dans le Colorado revient à 170 dollars par personne. Autant dire que cela s’adresse à une clientèle aisée.» 

A côté du tourisme, les responsables du fonds croient beaucoup dans la poursuite du développement des activités de fitness. C’est ainsi que parmi les activités du groupe Brunswick, 18% des recettes proviennent de ce segment via la vente d’appareils dévolus. A côté de cela, ce groupe est actif dans le secteur nautique, avec des marques telles que Quicksilver, Boston Whaler et Mercury. 

Autre exemple, avec le finlandais Amer Sports, dernier entré dans le portefeuille. «Il possède de nombreuses marques, comme Salomon, Atomic ou encore Peak Performance. 62% du chiffre d’affaires vient des activités outdoor, mais le fitness progresse avec 14%.» Le management souhaite réduire la saisonnalité de ses revenus. Il a été récompensé pour ses efforts sociétaux et environnementaux.  

Forte croissance des croisières

Enfin, troisième opportunité de performance pour ce fonds: le secteur des croisières. Voilà pourquoi, outre une position dans Carnival Group (la marque de croisières la plus connue d’Amérique du Nord), le FML Fund a acquis des actions de Royal Caribbean International. «C’est le grand gagnant du secteur du tourisme avec des revenus en très forte croissance en 2017.» 

Cela étant, pour l’heure, les cinq plus fortes expositions du fonds restent LVMH (6,7%), Estée Lauder (5,9%), Cie Financière Richemont (5,5%), Moncler (4,9%) et Tapestry (4,9%), qui détient la marque Coach, entre autres.

Lire aussi: Franck Belaich: «Le luxe s’est énormément paupérisé»

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également esponsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."