Bilan

Tourisme de luxe: entre biodiversité et paradis sauvage

Dans un monde toujours plus cartographié, les voyageurs fortunés doivent rivaliser d’imagination pour s’éloigner des foules. Ils y parviennent notamment au Zimbabwe, en Zambie, mais aussi en Indonésie ou en Islande. Au menu, un entre-soi haute couture.

  • Il y a deux fois plus de pyramides au Soudan qu’en Egypte. On en dénombre plus de 200.

    Crédits: Martchan
  • La Deplar Farm en Islande propose de se détendre dans un cadre naturel unique et isolé.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • En Islande, l’héliski permet d’accéder à des sommets vierges qui donnent sur la mer.

    Crédits: Alex Fenlon
  • Les six villas du Bisate Lodge au Rwanda disposent d’un toit sphérique en paille tressée.

    Crédits: Crookes and Jackson
  • Le Deplar Farm en Islande

    Crédits: Eleven experience
  • Le lodge Singita Pamushana se situe dans la réserve de Malilangwe au sud-est du Zimbabwe. Il propose des paysages sauvages à perte de vue.

    Crédits: Dr

Quels sont les nouveaux territoires prisés par les millionnaires ? José Dhur, CEO de l’agence luxembourgeoise Day One, répond sans hésiter : « Il faut regarder en direction du continent africain. La Zambie se développe en proposant des walking safaris dans les parcs nationaux de Kafue et South Luangwa. Découvrir des animaux sauvages à pied allie écologie et sensations fortes. Nos clients fortunés raffolent aussi de l’île de Benguerra au large du Mozambique, c’est un lieu magique où l’on peut observer les élusifs dugongs, des mammifères marins rarissimes semblables à des lamantins. Sans oublier le Rwanda pour partir à la rencontre des gorilles dans le massif des Virunga. » Un constat partagé par Quentin Desurmont, fondateur de l’agence franco-suisse Peplum et du label Traveller Made : « Le Rwanda se situe en bonne position dans notre classement des destinations émergentes. La chaîne hôtelière de luxe One & Only vient de s’y installer en bordure de la forêt tropicale de Nyungwe, c’est la preuve d’un véritable engouement. Les ultrariches apprécient aussi l’Ouganda, le Zimbabwe, la Namibie et, évidemment, le Botswana. L’Afrique est un continent magique ! » Une magie qui devrait aussi opérer durant le prochain périple en préparation au sein de l’agence Voyageurs du Monde : « Nous mettons sur pied une croisière sur le lac Nasser à bord d’une dahabieh, annonce Nathalie Belloir, directrice de la communication. Les participants visiteront les célèbres pyramides du Soudan situées à proximité de la cité antique de Méroé. » Autre pays africain dont l’attrait touristique augmente, l’Erythrée. Le centre historique de la capitale Asmara, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, offre l’ambiance italienne des années 50 avec ses édifices Art déco. Ce petit Etat de six millions d’habitants permet aussi de se perdre au sein de l’archipel des Dahlak, un éden pour plongeurs à la recherche d’isolement. C’est aussi le cas de l’île privée de North Island aux Seychelles : «Cet endroit symbolise le luxe à l’état pur, s’enthousiasme Stéphane Tillement, CEO de l’agence bordelaise Mauriac Voyages. Il y a seulement onze villas qui se louent entre 6000 et 10 000 euros par jour. A ce prix-là, vous avez une paix royale dans un environnement sublime.»

Adresses confidentielles

Moins onéreux, mais tout aussi exclusif, l’écolodge indonésien de Misool. Perdu au cœur de l’archipel des Raja Ampat, il invite à la découverte des superbes récifs coralliens de la région. Un coup de foudre pour Emmanuelle Thiébaud, directrice associée chez Mon Plus Beau Voyage, agence installée à Bordeaux et à Paris : «Pour y aller, il faut compter trois jours, mais l’endroit est un véritable paradis sauvage avec une biodiversité dingue car la pêche y est interdite. On s’y prélasse au rythme des levers et couchers de soleil, en totale harmonie avec la nature. C’est une expérience fabuleuse.» Autre adresse qui se chuchote entre globe-trotteurs avertis: Bawah. Posée au milieu de trois lagons aux nuances infinies de bleu, cette île privée se trouve à deux heures de Singapour dans l’archipel préservé d’Anambas en Indonésie. Emmanuelle Thiébaud précise : « C’est un écrin de 120 hectares de nature sauvage entouré de treize plages où l’on vit une expérience de Robinson Crusoé chic dans les eaux de la mer de Chine du Sud, entre la péninsule malaise et Bornéo. Le snorkeling y est l’activité principale car les fonds sont incroyablement poissonneux. » Roman Mehrow, propriétaire de l’agence RSelection à Zurich, confirme cet engouement: «Bawah est une zone de conservation marine, les voyageurs fortunés adorent ce mariage entre luxe et durabilité. Dans le même esprit, deux nouvelles adresses viennent de voir le jour au Cambodge. Il s’agit de l’Alila Villas et du Six Senses, respectivement sur les îles de Koh Russey et Krabey.»

Isolement total

Pour se couper du monde, les globe-trotteurs fortunés peuvent aussi se rendre en Islande à la Deplar Farm. Une ancienne ferme d’éleveurs de moutons transformée en refuge secret et luxueux. Compter 4000 francs suisses la nuit pour se retrouver perdu dans l’immensité de la vallée de Fljot. Au programme, une déconnexion totale et de l’héliski quand les conditions météorologiques le permettent. Avec la mer à perte de vue. Autre tendance dans le tourisme de luxe, les camps éphémères loin de la civilisation : « Le concept d’Original Glamping est destiné aux plus riches, note Emmanuelle Thiébaud. Nous venons de créer un camp en Bolivie. Pour une durée de dix jours, le client a dû débourser 1,5 million d’euros. L’idée de s’isoler en pleine nature séduit toujours davantage. » Parallèlement à ces expériences hors normes, les destinations plus classiques font toujours le plein comme le relève Quentin Desurmont : «Notre baromètre 2019 démontre que le Japon, l’Asie du Sud-Est et les Maldives occupent le podium des agences labélisées Traveller Made.» Nicolas Ambrosetti, directeur de VickyH Destinations à Genève, ajoute : «Le Bhoutan, l’Inde et Sao Tomé ont aussi la cote.» Quant à Sophie Arbib, directrice de l’agence parisienne Exclusif Voyages, elle souligne le caractère hétéroclite des demandes : « L’Equateur, les îles Galápagos, Cuba, Israël et le Chili ne sont pas de nouvelles destinations. Mais une envie commune de les visiter grandit depuis quelques mois. »

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."