Bilan

Sur les routes sud-africaines

Invités à venir tester le nouveau Macan Turbo de Porsche en Afrique du Sud, nous en avons profité pour faire un tour dans sa célèbre région viticole, se déployant à une heure du Cap. Avec en prime, une visite de l’hôtel de Richard Branson. Entre boire et conduire, il nous aura fallu choisir…

  • A une centaine de kilomètres de la ville du Cap se déploie la Whale Coast, surnommée ainsi pour les hordes de baleines venant mettre bas dans ses eaux protégées entre juillet et novembre.

    Crédits: RapidEye
  • Si, avec cette nouvelle version du Macan Turbo, Porsche a avant tout misé sur la puissance de son moteur biturbo (V6 2,9-l, 440 ch), elle n’a pas lésiné sur le confort, ni le design, comme le prouvent ses courbes dynamiques.

    Crédits: Daniel Wollstein

Aéroport du Cap, 7 h du matin. Après 11 h de vol au départ de Zurich, l’arrivée en Afrique du Sud se fait plutôt en douceur, avec seulement une heure de décalage horaire. Alors que j’émerge encore des bras de Morphée, mes compagnons de route, un groupe de journalistes suisses alémaniques passionnés de voitures de sport, trépignent déjà d’impatience de découvrir cette nouvelle mouture du Macan Turbo, sorti d’usine à la fin de l’été dernier. La toilette matinale et le café devront attendre…

Lancé en 2014 pour attirer les femmes et les familles, le Macan s’est rapidement imposé comme le best-seller de la marque avec plus de 500 000 exemplaires vendus au compteur. La tendance n’est pas près de s’inverser puisque, en 2019, près de 100 000 de ces SUV compacts ont pu être livrés, dont près de 1500 en Suisse (+16%). Il faut dire qu’avec son prix – celui-ci démarre à 79 900 fr. pour un Macan standard et grimpe jusqu’à 121 300 fr. pour le nouveau turbo – le Macan reste l’entrée de gamme pour celui qui veut rouler en Porsche.

Une sportive tout confort

Arrivés dans le parking, nous découvrons un bolide partiellement revisité aux courbes dynamiques qui séduisent dès le premier coup d’œil. A l’arrière, son look sportif est complété par la fameuse barre lumineuse joignant les feux, lui faisant définitivement mériter son surnom de 911 surélevée. Si, avec cette nouvelle version du Macan Turbo, Porsche a avant tout misé sur la puissance de son moteur biturbo (V6 2,9-l, 440 ch), elle n’a pas lésiné sur le confort. On s’en rend compte en se glissant dans ses sièges en cuir dotés d’un réglage électrique à 18 positions, ainsi qu’en effleurant son volant et son toit en alcantara. Sans oublier son pare-brise chauffant, son compartiment pour smartphone avec chargeur à induction, ainsi que son ionisateur œuvrant à améliorer la qualité de l’air dans l’habitacle.

Mais trêve de bavardages, nous embarquons pour la Whale Coast, surnommée ainsi pour les hordes de baleines venant mettre bas dans ses eaux protégées entre juillet et novembre. Alors que nous quittons l’aéroport, des kilomètres de toits en tôle viennent défiler devant nos yeux. Il s’agit de Langa, plus ancien township de la péninsule du Cap. Une région où l’apartheid n’a pas fini d’abolir les clivages sociaux. En 2019, le chômage y touchait 29% de la population, un taux historique. En quittant l’autoroute pour le littoral et ses virages resserrés, c’est l’occasion de tester ce moteur « downsizé » qui, malgré une cylindrée réduite de 20%, délivre 10% de puissance en plus que le modèle précédent, passant de 0 à 100 km/h en 4,5 s.

Un hôtel au pied des vignes

Après avoir dépassé Stony Point, une réserve de pingouins, halte à Hermanus, l’un des meilleurs points pour observer les baleines depuis la terre ferme. Mais manque de chance, elles ont déserté la baie une semaine plus tôt. Nous quittons alors le littoral en direction de Franschoek, un village bâti par des réfugiés huguenots français au XVIIe siècle. En quittant l’Europe, ceux-ci ont emporté avec eux des pieds de vigne, important la culture du vin en Afrique du Sud. C’est cette région fertile, dominée par des vallées et des formations montagneuses, qui a séduit le milliardaire britannique Richard Branson. En 2014, ce dernier a racheté le vignoble de Mont-Rochelle pour le transformer en boutique-hôtel doté de 22 chambres et suites. Notre point de chute. Aimé des voyageurs pour son style colonial et sa ferme biologique, il est entouré d’un vignoble de 39 ha. Pour rappeler qu’ici on est passé maître dans la culture du raisin, ses chambres ont été nommées d’après les cépages. Ce sera la suite Pinot pour ma part, avant d’enchaîner avec le Little Rock, un vin d’assemblage composé principalement de cabernet sauvignon et de merlot et qui accompagnera à merveille mon steak de koudou à la table du Miko, le restaurant de l’établissement. Cela valait bien le déplacement.

Racheté par Richard Branson en 2014, le Mont-Rochelle est un boutique-hôtel doté de 22 chambres et suites, niché au cœur d’un vignoble. (Crédits: Jonathan Cosh of Visual Eye)

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."