Bilan

Stan Wawrinka, du sport à la gastronomie

Ambassadeur de Swiss Education Group qui rassemble des écoles hôtelières et culinaires au Bouveret, à Montreux, Neuchâtel, Leysin et Lucerne, le champion de tennis, tout juste élu "Sportif suisse de l'année 2015", répond aux questions gourmandes de Bilan.
  • Stan apprécie particulièrement cuisiner.

  • Stan Wawrinka et le chef Mosimann élaborent des roëstis revisités.

  • La recette des roëstis revisités par le chef Mosimann et les élèves de la Culinary Arts Academy Switzerland situé au Bouveret (VS).

  • Stan Wawrinka avec le chef suisse Anton Mosimann, tous deux ambassadeurs de Swiss Education Group.

 

Stan, êtes-vous un cordon bleu ?

Il faut poser cette question à ceux qui ont testé mes plats (rires). En tout cas, je pense pas mal me débrouiller car j’aime cuisiner et prendre le temps de tester des recettes. Mais cela reste rare dû à mes nombreux voyages.

Quel est votre plat favori ?

J’ai la chance de tout aimer. D’ailleurs, mon problème, c’est que j’aime trop manger (rires). Mais surtout j’apprécie goûter tous les types de nourritures lorsque je voyage.

Vous avez demandé au chef suisse Anton Mosimann de vous préparer un plat composé de röstis revisités à la mode Wawrinka. En quoi est-ce que cela consistait ?

J’adore les röestis, mais c’est très lourd et je n’ai pas le droit d’en manger souvent par rapport à mon sport. L’objectif était donc que les étudiants de la Culinary Arts Academy Switzerland réinterprètent ce plat de façon plus légère et digeste.

Que mangez-vous avant une compétition ?

Toujours la même chose. Des plats assez simples et ennuyeux : du poulet, des pâtes, du saumon ou du riz.

 Un plat que vous n’aimez vraiment pas ?

Les fromages forts, je ne suis pas fan. Par contre, j’adore la fondue et la raclette, mais j’en mange une fois par année, pas plus.

Est-ce que vous allez-vous lâcher pendant les fêtes de Noël ?

Non, pas trop, car je pars quelques jours après pour une compétition. Je vais me faire plaisir mais en faisant attention.

 Un petit verre de temps en temps ?

Oui, j’apprécie le vin. Mais boire du vin avant les compétitions n’est pas trop conseillé (rires).

 Une bonne adresse près de vous ?

Il y en a beaucoup. Mais la meilleure, c’est chez moi (rires). Vu que j’aime bien cuisiner, il y a toujours des bonnes choses à manger et des bons vins.

Une recette fétiche ?

En fait, j’aime changer et tester des nouvelles recettes quand je cuisine.

Un plat qui vous rappelle votre enfance?

Les lasagnes à mon anniversaire et le gâteau aux carottes.

Etes-vous un bec à miel ?

Oui, j’adore les desserts et plus précisément le tiramisu.

En quoi consiste exactement votre engagement au sein de Swiss Education Group ?

Je voyage beaucoup, je suis tout le temps dans les hôtels, donc c’est un métier qui m’intéresse. Et il y a pas mal de similitudes entre le métier de cuisinier et de sportif : les voyages, la rigueur. Je suis donc très content d'être l'ambassadeur de cette école suisse.

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."