Bilan

Skier dès les portes de l’hôtel

Avec ses offres Ski-in & Ski-out, Suisse Tourisme propose de savourer les glisses hivernales sans les aspects rébarbatifs des déplacements en station ou vers celles-ci. Et une série d’établissements ont su mettre en avant des localisations exceptionnelles pour qu’une escapade chez eux se révèle inoubliable.

Au coeur des pistes, certains hôtels offrent une expérience unique.

Crédits: DR

Et si week-end au ski ne rimait pas avec temps perdu sur la route, difficulté à se parquer, inconfort des marches en chaussures de ski dans les escaliers des gares de téléphériques… ? Et s’il était possible de glisser sitôt le petit-déjeuner pris, sans même s’inquiéter de son matériel ?

C’est tout le sens de l’offre Ski-in & Ski-out que proposent une série d’hôteliers dans les régions de montagne suisses. Pour cela, ils comptent avant tout sur leur localisation, en altitude (garantie d’un enneigement conséquent tout au long de la saison), au cœur du domaine skiable (pour offrir une variété de pistes), accessible via les remontées mécaniques mais sans voisiner directement avec elles pour éviter les nuisances sonores… et presque toujours de dimensions familiales, afin de rendre le séjour encore plus exceptionnel.

Chetzeron: design et panorama

Certains de ces lieux sortent de l’ordinaire et des architectures de chalet. Ainsi, l’Hôtel Chetzeron, sur les hauteurs de Crans-Montana est né dans une ancienne gare d’arrivée de télécabines, au bout de la piste bleue Cherseron. Récompensée par un Prix de l’immobilier Bilan, la rénovation/transformation de l’ancienne gare des remontées mécaniques a permis à un établissement très design de voir le jour, doté de 16 chambres.

«Quand le client arrive à Crans-Montana, il peut très bien aller skier directement en se garant sur le parking du Cry d’Er, afin que ses bagages soient montés vers l’hôtel. Nous voulons que le client ne s’occupe de rien et se relaxe. En fin de journée, il peut soit s’arrêter à l’hôtel, soit achever sa descente jusqu’à la station et être ramené à l’hôtel en ratrac si les remontées sont déjà fermées», explique Marie Machwirth, coordinatrice marketing de l’établissement.

Une fois installé, le client peut profiter d’une offre gastronomique et d’infrastructures et services wellness de haut niveau (sauna, hammam, lampes relaxantes à infrarouge, plusieurs jacuzzis, massages maoris), mais surtout de la situation hors du commun de l’établissement : «Nous avons un restaurant d’altitude avec une terrasse panoramique qui permet d’embrasser tous les sommets des Alpes suisses, italiennes et françaises. Et les chambres offrent toutes une vue époustouflante sur les sommets, avec de larges baies vitrées dont certaines avec une vision à 180°», ajoute Marie Machwirth.

Et pour ceux que la première descente sur les pistes damées ne suffirait pas à convaincre, des itinéraires raquettes passent par l’hôtel Chetzeron et l’établissement propose des équipements aux clients. Enfin, le lieu peut servir de base de départ pour des randonnées à ski, avec une série de parcours passionnants vers les sommets environnants.

W: tout pour un séjour complet

Si le Chetzeron est emblématique, d’autres établissements permettent également de glisser sur les pistes dès la porte de l’établissement. Toujours en Valais, le W à Verbier n’est pas à l’écart de la station mais aux portes mêmes du domaine, avec une piste qui débouche sur l’entrée de l’établissement, et la gare de départ des remontées mécaniques à quelques mètres de cette même entrée.

Si le W n’offre pas la même exclusivité que le Chetzeron, les services et infrastructures proposés sont tout aussi intéressantes, avec une offre gastronomique variée, une discothèque, un espace de bien-être et de soins vaste et bien équipé, et une combinaison entre l’accès direct aux pistes et remontées, et l’intégration dans une station qui grouille de vie et d’événements tout au long de l’hiver.

Guarda Golf: au milieu des boucles de fond

Retour à Crans-Montana pour une autre localisation exceptionnelle: Le Guarda Golf troque à chaque saison ses avantages en jouant sans cesse sur sa localisation. Si les golfeurs sont choyés l’été avec un green aux portes de l’hôtel, l’hiver ce sont les amateurs de ski de fond qui bénéficient du même avantage, avec une série de parcours variés et agréables sur le plateau.

Si le client n’a pas besoin d’effectuer un long parcours pour rallier le départ des pistes de fond, il peut par contre voyager gustative ment jusqu’à l’autre bout du monde avec le restaurant japonais Mizuki by Kakinuma. De quoi varier les plaisirs et s’évader autrement qu’avec les spécialités valaisannes à base de fromages et de viandes.

Aspen Alpin: au pied de la triade Eiger-Mönch-Jungfrau

Le Valais n’est cependant pas le seul canton où les amateurs de glisse hivernale peuvent profiter des offres Ski-in & Ski-out. Direction l’Oberland bernois et Grindelwald pour une escapade au sein de l’Aspen Alpin Lifestyle Hotel. Si l’établissement a vécu un chantier à la même époque que le Chetzeron, l’Aspen Alpin Lifestyle Hotel a clairement fait le choix d’une ambiance traditionnelle de chalet. Mais comme son homologue valaisan, l’établissement bernois bénéficie d’une localisation extraordinaire. Ici, les amateurs de ski peuvent accéder à l’établissement en descendant le célèbre parcours de la Kleine Scheidegg.

A l’intérieur règnent la pierre et le bois, parfois brut comme avec ces branches en tête de lit dans certaines chambres, ou encore les troncs servant de table basse dans d’autres chambres. Pierre et bois se partagent également l’élégant espace bien-être et notamment le sauna qui permet de se ressourcer au terme d’une journée dans le froid des montagnes.

Sous les figures tutélaires de la triade bernoise Eiger-Mönch-Jungfrau, chaque client vit son week-end ici comme une parenthèse enchantée et hors du temps. Et quel plaisir que de chausser ses skis à l’aube, quand aucun skieur n’a encore glissé près du chalet, afin de faire la trace dans une poudreuse fraîche et immaculée tombée au cours de la nuit…

Kulm Hotel: gastronomie et spa

Pour des escapades un peu plus lointaines, les Grisons se prêtent à merveille à des week-ends Ski-in & Ski-out. Au milieu de ces montagnes majestueuses, où le froid vif et piquant du climat continental plus marqué fige les glaces en stalactites scintillantes sur le pourtour des toitures, plusieurs établissements jouent sur leur emplacement de rêve.

A Arosa, c’est le Kulm Hotel & Alpin Spa qui se distingue des autres hôtels de la région avec un accès direct aux pistes pour les skieurs. Nul besoin de porter les skis sur l’épaule même sur une courte distance: on entre quasiment dans le lobby de l’établissement ses spatules aux pieds.

Et l’hôtel dispose de deux atouts majeurs: une palette gastronomique de premier choix avec cinq restaurants (dont trois notés entre 13 et 15/20 au GaultMillau), et un spa qui, comme son nom l’indique, est une des marques fortes de l’établissement. Ici, les soins vont de la simple relaxation au terme d’une journée à sillonner les pistes environnantes jusqu’à des prestations médicales de précision, afin que la parenthèse du week-end puisse se muer en bain de jouvence.

Gasthause Spinas: au coeur d'une nature intacte

Gasthaus Spinas. (DR)
Gasthaus Spinas. (DR)

Et pour terminer ce tour d’horizon de quelques adresses au coeur des domaines skiables suisses, pourquoi ne pas opter pour une destination moins connue et moins clinquante que Crans-Montana, Verbier, Grindelwald ou Arosa? Direction: le Val Bever, un paradis méconnu de la glisse nordique, où les paysages préservés rappellent les Rocheuses. Au fond d’une paisible vallée en auge, le Gasthaus Spinas ne paie pas de mine: un chalet d’apparence modeste mais qui cache bien son jeu. Ici, on a la sensation de renouer avec l’essence même de l’hospitalité helvétique des origines, quand quelques familles accueillaient les pionniers du tourisme et leur réservaient un traitement de roi. Ici, le luxe ne rime pas avec une profusion de saveurs ou de personnel, mais avec une atmosphère chaleureuse, la sensation que tout est fait avec passion… et une nature intacte aux portes de la maison pour chausser ses skis de fond ou ses raquettes afin de s’en aller à un rythme sportif ou paisible sillonner forêts et vallons, croisant ici ou là les traces d’une faune qui se fait discrète en hiver et ne se révèle qu’à ceux qui savent se fondre dans le paysage. Et savourer un séjour au coeur de la nature et aux portes de l’aventure.

L'Idée week-end vous est proposée par Bilan en partenariat avec Suisse Tourisme.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."