Bilan

Silvio Denz, l’émotion est dans le verre

L’entrepreneur bâlois partage sa vie entre les vignes et ses affaires. Rencontre à la Villa Lalique, qu’il vient de transformer en pleine forêt alsacienne.
  • Le Bâlois de 59 ans possède sept domaines viticoles.

    Crédits: Lionel Flusin
  • Les chefs Jean-Georges Klein (à dr.) et Jérôme Schilling.

    Crédits: Lionel Flusin
  • La cave, qui peut se visiter, renferme plus de 20 000 bouteilles.

    Crédits: Lionel Flusin
  • Le restaurant de la villa Lalique a été dessiné par l’architecte Mario Botta.

    Crédits: Lionel Flusin

Partager des émotions à travers le vin, le parfum ou encore le cristal, transmettre un savoir-faire et jouir des plaisirs de la table... C’est ce qu’affectionne particulièrement Silvio Denz, qui possède 85% d’Art & Fragrance (Parfums Alain Delon, Ultrasun, Lalique, etc.). Ce groupe, coté à la Bourse de Berne, emploie près de 560 personnes entre la Suisse et la France.

Le Bâlois détient également trois entreprises dans le domaine du vin à Zurich: Denz Weine, Wermuth Auktionen (maison de vente aux enchères) et Casa del Vino Ebinger. Classée parmi les 300 personnalités les plus fortunées de Suisse établies par Bilan, cette figure de l’économie helvétique, domiciliée aujourd’hui à Londres, parcourt le monde pour ses affaires.

Ami des stars du show-biz – ses voisins helvètes se nomment Roger Federer et Tina Turner – le serial entrepreneur reste pourtant accessible et répond personnellement à tous ses e-mails, sans l’aide d’une secrétaire. Son secret  consiste à ne pas surcharger son agenda de rendez-vous. Tout au plus son programme est fixé pour les deux semaines suivantes. «Je veux pouvoir être libre d’improviser des voyages ou d’assister à un événement à la dernière minute», explique-t-il.

Ainsi, depuis l’Alsace où nous l’avons rencontré, Silvio Denz, à peine arrivé de Paris, repartait quelques jours plus tard à Los Angeles pour assister à la traditionnelle soirée caritative organisée par Sir Elton John en parallèle de la cérémonie des Oscars. A cette occasion, la maison Lalique a offert un ange ailé à l’effigie de la pop star anglaise. Cette pièce, la plus chère vendue lors des enchères de cette soirée, a trouvé un acquéreur pour le montant de 290 000 dollars. 

Château Faugères, pari réussi

Passionné par le vin depuis l’enfance – son père détenait quelques vignes dans le canton d’Argovie – le Bâlois de 59 ans possède aujourd’hui pas moins de sept domaines viticoles, parmi lesquels le Château Faugères – dont le chai cathédrale a été refait par l’architecte suisse Mario Botta – et le Château Péby Faugères.

Il est aussi propriétaire du Château Rocheyron à Saint-Emilion et du Château Cap de Faugères à Castillon-Côtes de Bordeaux. En 2014, le grand amateur de crus investit le territoire des vins blancs liquoreux en acquérant le Château Lafaurie-Peyraguey.
Sans oublier son domaine en Espagne, le Clos d’Agon, vinifié par Peter Sisseck, le fameux œnologue de Pingus, ainsi que celui de Montepeloso en Toscane.

Homme d’affaires avant tout, Silvio Denz admet qu’une belle propriété viticole n’est pas seulement un lieu de vinification mais aussi un investissement immobilier intéressant à long terme. Ainsi, le businessman, particulièrement séduit par les vins de la rive droite de Bordeaux, a visité une bonne trentaine de vignobles entre 2000 et 2004 avant d’acquérir le Château Faugères.

«Les vignobles de Saint-Emilion ont des tailles humaines, entre cinq et douze hectares en moyenne, contrairement au Médoc. J’y ai cherché une propriété avec un grand terroir et avec le potentiel d’être classé un jour.» Pari pris, pari gagné lorsque le Château Faugères devient en 2012 Grand Cru Classé de Saint-Emilion. «Un château classé gagne en valeur, en notoriété et en renommée», souligne l’homme d’affaires. Autre grand succès: Péby Faugères a obtenu rétroactivement 100 points Parker pour son millésime inaugural 2005.

Venu du monde du parfum, Silvio Denz est également un grand amateur d’art et d’architecture. Outre les flacons de grands crus – il détient près de 50 000 des plus belles étiquettes dans sa cave personnelle – le Bâlois collectionne les œuvres de grands maîtres surréalistes et autres artistes contemporains ainsi que les créations réalisées depuis plus d’un siècle par René Lalique. Sa collection, des bijoux aux flacons de parfum, est exposée depuis 2011 au Musée Lalique à Wingen-sur-Moder. Elle serait la plus complète et la plus importante du monde.

Par ailleurs, Lalique collabore depuis de nombreuses années avec des créateurs et des marques de luxe afin de créer des pièces uniques ou en édition limitée. L’architecte Zaha Hadid, l’artiste Damien Hirst ou encore les créateurs Tom Ford et Nina Ricci ont déjà travaillé pour la maison alsacienne. L’an dernier, c’est Steinway & Sons qui a fait appel à la manufacture pour la fabrication d’un piano incrusté de fleurs en cristal. En septembre prochain, l’un des vases emblématiques de la maison sera redessiné par l’artiste américain Terry Rodgers.

50 000 bouteilles

Lorsqu’il achète la cristallerie en faillite en 2008, Silvio Denz acquiert par la même occasion la demeure construite par René Lalique en 1920, nichée au cœur de la forêt alsacienne. Transformée en hôtel raffiné, elle comprend aujourd’hui six suites exclusives et un restaurant gastronomique. 

C’est Jean-Georges Klein, chef triplement étoilé, qui est aux manettes du restaurant, dessiné, encore une fois, par Mario Botta. L’architecte suisse a également conçu la cave, l’une des plus belles d’Europe, sur la base d’un caveau vitré pour permettre aux visiteurs de contempler la collection de plus de 20 000 bouteilles, dont 5000 en vieillissement.

A l’entrée, un livre de cave, datant de 1855, recense toutes les étiquettes exceptionnelles. Parmi les flacons rarissimes: Château d’Yquem 1865. Grâce aux nombreux millésimes stockés, les amateurs éclairés peuvent organiser des dégustations privées, verticales ou horizontales.

Afin d’attirer davantage de passionnés de cristal ou de gastronomie à Wingen-sur-Moder, Silvio Denz est sur le point de rénover le Château Hochberg adjacent au Musée Lalique. Il entend le transformer en hôtel 4 étoiles avec 15 chambres et une brasserie de 80 couverts qui proposera une centaine de vins au verre. 

Le musée mérite également le détour: cette ancienne verrerie, datant du XVe siècle et dont la façade est protégée, regorge de trésors.

Sport et plaisirs

Parmi les projets en cours figure la réhabilitation du Château Lafaurie-Peyraguey, au cœur du Sauternais, sur les hauteurs du village de Bommes. 

Il s’agit de transformer les lieux en un hôtel de charme de 13 chambres pour recevoir professionnels et amateurs de vin blanc liquoreux. Une façon aussi de contribuer à la promotion et à l’animation œnotouristique de la région qui ne dispose, pour l’heure, que d’une capacité restreinte d’accueil.

Souvent guidé par le cœur, Silvio Denz reste à l’affût des bonnes affaires tout en profitant des plaisirs de la vie. «Je ne peux imaginer ma vie sans émotions», conclut l’épicurien. 

Un autre de ses secrets? Se maintenir en forme grâce au sport – qu’il pratique tous les matins – et à un bon verre de vin quotidien… 

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."