Bilan

Sculpter son corps en un temps record

Pour brûler le gras et perdre ses poignées d’amour, le sport ne suffit pas toujours. Mais faire des exercices intensément peut tout changer: zoom sur plusieurs pratiques efficaces.

Raphaël Pomey pratique la kettlebell: «Je me sens tellement mieux dans ma peau.»

Crédits: Olivier Evard

Le monde du fitness a d’abord connu les cours de «danse» chorégraphiés. Puis ce fut la mode du cardio et des tapis de course. Depuis quelques années, c’est le CrossFit et les sports de combat qui sont incontournables dans les salles.Lancé en 2000 en Californie, le CrossFit est un mélange de pratiques physiques: il faut ramer, courir, monter à la corde, utiliser des anneaux, porter des sacs sur le dos, le tout de façon intensive.

«On utilise le poids de son corps plutôt que les machines, explique Thierry My, directeur des cours dans les salles Silhouette en Suisse. Le CrossFit et les sports de combat marchent très fort chez nous. Toutes ces disciplines ont en commun l’intensité.» Ces cours  HIIT (pour High Intensity Interval Training ou entraînement fractionné de haute intensité) sont étonnamment fréquentés par des femmes car «ils sont très cardios, avec une dépense calorique importante et un travail particulier sur la sangle abdominale», explique encore Thierry My. Mais les hommes ne sont pas en reste. 

Tabata

Pratiquer un sport de façon intense dans un laps de temps court, c’est aussi la caractéristique de la méthode Tabata, du nom de son inventeur, un scientifique japonais. Ici, on alterne 8 fois 20 secondes d’efforts intenses (comme la course à pied ou le saut à la corde) suivis de 10 secondes de repos. Total: 4 minutes d’exercices 3 fois par semaine, réputés brûler plus de graisses que 1 heure de course à pied à allure modérée. 

Kettlebell

Raphaël Pomey, jeune journaliste au Matin, a lui choisi la kettlebell. Cette discipline, à la croisée de l’haltérophilie et des arts martiaux, a littéralement changé sa vie. «Gamin, j’étais du genre maigrichon. J’avais envie de prendre du poids et d’être plus balaise. J’ai alors fait de la musculation à haute dose.» Raphaël Pomey devient vite «lourd» et atteint les 86 kg pour 1 m 72. «Je n’avais plus aucune souplesse, je ne me sentais pas bien dans mon corps et la musculation devenait une obsession.»

En 2013, il découvre la kettlebell et s’y investit à fond. Redescendu à 74 kg, il se sent maintenant beaucoup mieux. La kettlebell, sport d’origine russe, consiste à soulever de terre en épaulé-jeté 2 haltères en forme de cloche, dont les poids varient de 2 à 32 kg. L’objectif est d’atteindre un certain nombre de répétitions en un temps donné. Ces exercices, explosifs, font brûler les graisses et notamment les plus récalcitrantes: autour du nombril.

Pour Raphaël Pomey, il n’y a pas de mystère, «ces pratiques sportives sont très exigeantes car intenses. Mais on est vite récompensé.» Agé de 32 ans, le journaliste lausannois est le seul Suisse dans le circuit européen des compétitions de kettlebell. Son objectif: «Ramener une médaille des championnats du monde avant mes 40 ans.» Il le fait pour sa femme et son coach sportif. «Moi, j’ai déjà gagné! J’ai trouvé ma voie, et je me sens tellement mieux dans ma peau.»

Nivez C Photoa
Catherine Nivez

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Du même auteur:

Philip Queffelec, l’avion dans le sang
Xavier Casile, le pubard de la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."