Bilan

Quel cavalier pourriez-vous être?

Il n’y a pas d’âge pour se mettre à l’équitation. Mais il est important de bien choisir sa discipline, car les sensations éprouvées et les aptitudes requises diffèrent énormément.
  • Les randonnées équestres sont idéales pour les épris de liberté et de nature. Crédits: David Stoecklein/Corbis, Adam Ihse/keystone
  • Saut d’obstacles: «Le sang-froid est essentiel», relève le champion olympique Steve Guerdat. Crédits: David Stoecklein/Corbis, Adam Ihse/keystone

Avec un peu de travail, rien n’empêche d’accéder rapidement et à tout âge aux joies équestres. Apprendre à monter à cheval n’est pas l’essentiel. Ce qu’il faut, c’est trouver la discipline qui réponde parfaitement à votre caractère et à vos attentes. Conseils.

Saut d’obstacles

En jumping, priorité absolue au contrôle des émotions: «La détermination et le sang-froid sont essentiels», relève le tenant olympique en titre Steve Guerdat. Courageux mais pas téméraire, le cavalier d’obstacles doit dompter ses peurs, ne s’effrayer ni de la vitesse ni de la hauteur des obstacles, tout en évoluant dans une recherche permanente d’équilibre.

Trouver la meilleure trajectoire, amener sa monture le plus parfaitement possible sur les sauts, ajuster le rythme du galop, ne jamais tomber dans la précipitation: les prérequis sont nombreux pour que le duo fonctionne en parfaite osmose. Lors du franchissement de leurs premiers obstacles, l’adrénaline monte en flèche pour les cavaliers débutants. Les sensations éprouvées sur un parcours peuvent être comparées à celles vécues par un pilote de circuit. «Mais la meilleure façon de le savoir, c’est encore d’essayer!», confie le champion jurassien.

Sa meilleure adresse pour commencer? Le manège Roger Bourquard, là où il a fait ses premières armes et qui propose des cours d’école pour débutants. Dans la région genevoise, les Ecuries du Manoir délivrent des entraînements axés vers la compétition. Preuve en est, Victoire Echelard, la fille du propriétaire, s’illustrait en 2012, en remportant pour l’équipe de France la médaille de bronze à la Coupe européenne des nations.

Monte western

Sensations de liberté, contact brut avec la nature, grands espaces… Avec la monte western, on explore pleinement le mythe collectif du cow-boy. Les selles confortables favorisent un apprentissage rapide, tandis que les nombreux accessoires – allant du chapeau, des chaps frangées aux éperons à molettes – renforcent le sentiment d’aventure. Cette discipline étant encore peu développée en Suisse, l’idéal reste de planifier un séjour sur ses terres originelles, au sein de ranchs proposant un service hôtelier premium.

Le portail top50ranches recense les meilleures adresses pour une immersion totale dans le mode de vie des pionniers américains; tandis que dans le Montana, chez McGinnis Meadows Cattle, les plus assidus peuvent apprendre, lasso en main, les techniques de tri du bétail.

Polo

«Il faut avoir des tripes pour jouer au polo. Les sensations sont fortes. Sur le terrain, on peut parler de véritable bataille», explique Martin Luginbühl, qui dirige en famille le Polo Club de Veytay. Si l’intensité caractérise la discipline, précision et dextérité s’avèrent indispensables: «Le cavalier doit gérer les accélérations, trouver le bon dosage, savoir monter les tours mais être également calme et serein pour voir l’action venir», ajoute-t-il. 

Sport particulièrement complet, le polo exige par ailleurs un fort esprit d’équipe ainsi qu’une vision stratégique affûtée. Il faut aussi faire preuve de flexibilité: «Selon les matches, on joue avec des partenaires de différents niveaux. Il faut savoir s’adapter, ajoute le jeune manager. C’est une des richesses de la discipline: les équipes peuvent être mixtes et plusieurs générations réunies.»

Si des connaissances équestres et la pratique préalable de sports de balle facilitent indéniablement l’apprentissage, rien n’empêche de s’initier directement à la monte polo. A Veytay, le club dispense des programmes d’entraînement pour adultes mais aussi pour enfants et juniors. Grâce à la location de chevaux d’école, il est possible de participer à des matches.

Randonnées

Exaltantes pour les épris de liberté, plus accessibles que la monte western, les randonnées équestres promettent un bain de nature sous le signe de la sérénité, tout en découvrant le monde avec plus de hauteur. Des Franches-Montagnes aux plaines argentines, le cavalier de promenade fait l’expérience d’une tranquillité véritable en chevauchant au rythme d’un pas apaisant ou d’un galop effréné.  

 

Catherine Verdonnet

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."