Bilan

Quand les galas de Cannes migrent vers le web

Caroline Scheufele, coprésidente de la maison Chopard et DJ Cassidy organisent le 21 juin un gala de charité interactif à suivre en direct depuis son salon, en remplacement d'un gala de charité qui n'a pas pu se tenir, faute d'édition 2020 du Festival de Cannes. Signe d'une migration des rendez-vous philanthropiques vers le web.

Chaque année, le gala de l'amfAR à Cannes réunit célébrités et oeuvres d'art vendues aux enchères, mais l'édition 2020 aura lieu en ligne.

Crédits: AFP

La traditionnelle soirée de gala en faveur de l’amfAR (American Foundation for AIDS Research), incontournable dîner people en marge du Festival de Cannes qui rassemble le tout Hollywood en partenariat avec Chopard, n’a pas eu lieu, cette année. La pandémie de coronavirus a provoqué l'annulation du rendez-vous du 7e art, et donc de l'ensemble des événements liés. Le gala qui se tient chaque printemps au Cap-Eden-Roc à Antibes a donc subi le même sort.

>> À lire aussi:Des icônes revisitées

L’événement emblématique se déroulera pour la première fois le 21 juin de manière virtuelle grâce à l’initiative de Caroline Scheufele, coprésidente et directrice artistique de Chopard. Cette dernière a fait appel à tous ses amis qu’elle n’a pas eu l’opportunité de retrouver sur la Croisette pour organiser le premier gala de charité interactif en ligne en faveur du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) et de l’amfAR.

Caroline Scheufele. (DR)
Caroline Scheufele. (DR)

Les fonds récoltés sont destinés à la lutte internationale contre la pandémie de COVID-19. «Dans cette période si difficile, mon objectif est de trouver une nouvelle manière de rassembler les amis de Chopard répandus à travers le monde afin de lever des fonds pour lutter contre le COVID-19», explique la coprésidente de Chopard.

Des stars et une vente aux enchères

Afin de mettre un peu d’ambiance dans le salon et pourquoi pas faire danser les participants – qui ne seront pas obligé de porter un masque ou de faire attention aux distanciations sociales -, le maître de cérémonie Cassidy Podell, alias DJ Cassidy, branchera ses platines en ligne. «Chaque année, des gens du monde entier se rendent sur la Riviera française pour le cinéma, le rêve et la charité. Quand le confinement a commencé, j’ai cherché à perdurer cette tradition à travers une plateforme digitale dont le but ultime serait d’aider les gens à travers le monde», commente DJ Cassidy.

La soirée sera aussi ponctuée d’interventions spéciales de chanteurs, d’acteurs, d’artistes engagés et d’autres amis de Chopard qui ont souhaité s’unir à ce projet novateur. Parmi elles, Adriana Lima, Adrien Brody, Christoph Waltz, Clotilde Coureau, Elton John, Eva Herzigova, Isabelle Huppert, José Carreras, Julianne Moore, Léa Seydoux, Lionel Richie, Marion Cotillard ou encore Nathalia Vodianova.

Une vente aux enchères se tiendra également en direct sous le marteau du commissaire-priseur Simon de Pury. Parmi les lots proposés, trois pièces uniques de Chopard, une œuvre d’art signée Thierry Guetta, plus connu sous le pseudonyme de Mr Brainwash, et un lot surprise offert par Julio Iglesias. «Caroline Scheufele n’a pas de limite. Aucun obstacle ne l’empêche jamais d’essayer de faire le bien», confie Simon de Pury.

En marge de ce gala en direct, Chopard détaillera à ses invités les conseils de ses partenaires habituels au Festival de Cannes – chef, barman, styliste – pour recréer depuis chez eux l’esprit de la fête: recettes de hors-d’œuvres et de cocktails, et inspiration pour le dress code «cozy glamour». A cette occasion, Caroline Scheufele dévoilera en exclusivité les premières pièces de haute joaillerie de sa nouvelle Red Carpet Collection.

L’avenir sera-t-il aux galas virtuels?

Avec cette migration du réel vers le web des événements, forcée cette année par la pandémie, c'est une nouvelle ère qui pourrait s'ouvrir pour la philanthropie. A l'instar du télétravail et des réunions en visioconférence dans l'univers professionnel, le domaine des galas et des événements pourrait vivre une profonde mutation. 

Sébastien Tondeur. (DR)
Sébastien Tondeur. (DR)

Pour les spécialistes de l'événementiel, ce ballon d'essai lancé par Chopard constitue une alternative intéressante. Ainsi, Sébastien Tondeur, CEO de MCI, plus grand organisateur d’événements en Suisse, présent dans 31 pays, y croit. «Je trouve l’idée géniale parce que le monde ne peut pas attendre. Chopard a su se transformer, je les félicite. Nous devons tous essayer de faire avancer nos business, nos vies et encore plus les causes qui nous tiennent à cœur. Nous devons "jouer" avec les moyens disponibles et l’un de ceux-là, pour l’heure, c’est le Cloud».

Mais cet essai peut-il se généraliser? Et le virtuel peut-il durablement prendre le relais du réel? Pour Sébastien Tondeur, «les interdictions de présentiels sont temporaires, nous le savons. Aussi le retour d’expérience est déjà très clair pour nous, le virtuel fait partie du mix mais ce n’est pas le futur. Le futur est bien "phygital", soit la contraction de physique et digital. Un phénomène qui a commencé il y a 2-3 ans déjà. Le physique permet d’attendre une immersion absolue et une implication pleine des audiences; et le digital permet de toucher un public plus large pour un dialogue, une communication, un engagement plein». «Même si une soirée physique ne remplacera jamais une soirée en ligne, les événements virtuels vont probablement se développer dans le temps», estime quant à elle Caroline Scheufele.


Participation

Pour participer à l'événement interactif en ligne proposé par Chopard, un don de 2700 euros sera requis pour chaque réservation. Inscriptions en ligne ici. Toutes autres donations sont également les bienvenues, rappelle Caroline Scheufele.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."