Bilan

Perles du paradis

Dans les ostréicultures de Fidji, les coquillages sont nourris et chouchoutés pendant cinq ans avant de devenir un objet du désir.
  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Exposition de perles chez Türler Uhren und Juwelen à Zurich jusqu’au 31 janvier 2016. Plus d’informations sur les perles des Fidji: www.gellner.com ou www.fijipearls.com

    Crédits: Dr

Jörg Gellner décrit avec une tendresse presque paternelle l’élevage des jeunes huîtres dans la ferme de Justin Hunter, sur l’atoll de Vanua Levu, dans le Pacifique Sud, qui fait partie de l’archipel des Fidji. Le négociant allemand de perles et de bijoux a passé avec l’entreprise Hunter un contrat exclusif pour la distribution de ses perles colorées. Nous avons rencontré Jörg Gellner chez Türler Uhren und Juwelen, à Zurich, qui expose actuellement les bijoux les plus exclusifs ornés de perles des Fidji. Et sa fascination nous a contaminé.

LES PERLES LES PLUS RARES DU MONDE

Sur les collecteurs auxquels on les accroche en mer, les jeunes huîtres doivent se développer et grossir trois ans durant avant que l’on n’en sélectionne les meilleures pour la perliculture. Ce n’est qu’alors que l’huître se voit insérer un grain par l’« opérateur », un Japonais venu tout exprès, car ce sont les Japonais qui maîtrisent le mieux ce travail délicat. I

l entrouvre à peine l’huître à l’aide d’une pince spéciale et introduit le corps étranger. En plus d’un petit morceau de tissu de coque d’une autre huître, la Pinctada margaritifera, ou huître à lèvres noires, qui produit des nuances particulièrement belles dans sa nacre. L’huître enveloppe alors le grain de deux mille couches de nacre la plus fine pendant au moins deux ans. 

Durant les deux ans d’élevage, les huîtres sont pêchées tous les quinze jours et nettoyées de leurs algues et parasites, « afin qu’elles restent saines et en pleine forme », commente Jörg Gellner. A la fin, suivant le cas, une perle atteint un diamètre de 9 à 12 et même 16 millimètres. La taille est un des critères qui déterminent le prix. 

25 000 PERLES PAR AN

La structure parfaite de la surface et de la rotondité en est un autre. Encore que la nature ait ses humeurs et donne naissance également à des formes en goutte ou autres formes baroques qui peuvent séduire certains amateurs. Ce qui importe particulièrement, c’est le lustre, autrement dit le brillant et la réflexion de la lumière des fines couches de la nacre. Leur intensité est le facteur principal pour jauger la qualité. Les spécialistes classent les perles selon l’unité de poids japonaise « momme »
(1 momme = 3,75 grammes = une perle d’environ 13,5 mm de diamètre). Leur valeur commerciale est traditionnellement calculée en yen.

Chaque année, J. Hunter Pearls collecte 25 000 perles de culture des Fidji. Elles sont les plus rares du monde. Leur spectre de couleurs va du vert profond au bleu métallique en passant par le brun bronze et de chaudes nuances d’aubergine.

« Même si les fermes d’élevage de Justin possèdent tellement de savoir-faire, ce qu’une huître va produire reste à chaque fois une surprise », assure Jörg Gellner.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."