Bilan

On se fait une expo?

Pour ralentir, voir venir le week-end et se divertir, quelques idées d’expos pour vous faire voyager dans quatre univers très différents.
  • Paul Klee et les Surréalistes au Centre Paul Klee à Berne. Giorgio de Chirico (1888 – 1978) Ritratto [premonitore] di Guillaume Apollinaire, 1914, Öl und Kohle auf Leinwand 

     

    Crédits: Centre Paul Klee à Berne.
  • Paul Klee et les Surréalistes au Centre Paul Klee à Berne.

    Crédits: @Centre Paul Klee à Berne.
  • Une des suites de l'Hôtel Bellevue Palace à Berne 

     

    Crédits: @Hôtel Bellevue Palace
  • Ces peurs qui nous dérangent. Vue de l'exposition PAS DE PANIQUE! au musée de la main à Lausanne, UNIGE 

    Crédits: © Olivier Zimmermann
  • Peurs animales. Vue de l'exposition PAS DE PANIQUE! au musée de la main à Lausanne, UNIGE

    Crédits: © Olivier Zimmermann
  • L'hôtel Royal Savoy flambant neuf à l'intérieur, n'a rien perdu de son charme d'antan. 

    Crédits: @Hôtel Royal Savoy
  •  L'une des luxueuses executives Suites de l'hôtel Royal Savoy  

    Crédits: @Hôtel Royal Savoy
  • La face cachée de la mode, au Musée du textile de St Gall @«Fast Fashion. The Dark Sides of Fashion», Textile Museum St.Gallen (26.10.16-5.6.17). 

    Crédits: Photo: Jürg Zürcher
  • La suite sur le thèmes des textiles et des broderies de l'Hôtel Einstein à Saint Gall

    Crédits: @ Hotel Einstein St.Gall
  • Le salon épuré dans l'esprit scandinave du boutique hôtel Marktgasse.

    Crédits: Marktgasse Hotel
  • «Le mont Fuji vu de la plage de Mitohama» de la série «Trois vues du mont Fuji»  Gravure sur bois, Japon 1938.

    Crédits: Courtesy Taiyo no Hikari Foundation, Japon.Musée Rietberg Zürich
  • «Danse kabuki du Kagamijishi» Gravure sur bois, Japon 1950.

    Crédits: Courtesy Taiyo no Hikari Foundation, Japon. Musée Rietberg Zürich

Bientôt, les fins de semaines seront rythmées par les sports d’hiver. Avant de se laisser glisser le long des pentes, on se laisse porter par quatre destinations, quatre rencontres, quatre réflexions: le Japon, nos peurs, le surréalisme et la fast fashion.

 Zurich. ITO SHINSUI - LA NOSTALGIE À L'ÂGE MODERNE au Museum Rietberg.

Ito Shinsui (1898-1972) est l’un des artistes majeurs du mouvement Shin Hanga, qui redonna vitalité et élan à l’art traditionnel japonais de la gravure au début du 20ème siècle.  A cette époque, le Japon expérimente la contradiction entre tradition et modernité. Ito Shinsui va explorer cette problématique au fil de ses gravures. Femmes revêtues du traditionnel kimono ou paysages pittoresques, ses motifs suscitent la nostalgie d’un monde lointain, que l’industrialisation n’a pas encore touché. Ses œuvres posent la question  «Est-il possible d’être à la fois Japonais et moderne?». Sa réponse va chercher l’expression de la perfection, de la beauté dans la pureté de son trait.

L’exposition, qui a débuté en septembre, propose de nouvelles gravures dès le 19 novembre. Et pour les amateurs d’estampes japonaises, le maître-imprimeur (surishi) Okada Takuya fera la démonstration de ce processus d’impression complexe les samedi et dimanche 26 et 27 novembre.

A voir jusqu’au 08 janvier 2017 dans le cadre du très beau musée Rietberg, dont l’architecture marie, elle aussi, tradition et modernité.

Pour poursuivre le voyage entre nostalgie et modernité, on passera une nuit au nouveau boutique hôtel Marktgasse au design contemporain, blotti en plein cœur de la vielle ville, et on se délassera dans son Hamam dépaysant situé juste à côté.

Lausanne. PAS DE PANIQUE ! au Musée de la Main UNIL-CHUV

Pourquoi avons-nous peur ? Et comment la peur se transmet-elle de notre cerveau à notre organisme ? Pour comprendre nos phobies et nos angoisses, et savoir comment les soigner, rien de mieux que de s’y confronter lors de cette expo qui nous propose une exploration aussi surprenante qu'inattendue du pays de la peur, une émotion que chacun d'entre nous a ressentie. Une occasion d'en apprendre plus sur nos petits et grands frissons. Les aspects neurologiques, physiologiques et comportementaux y sont abordés de manière simple et amusante.

L’exposition a été conçue par Pierre-Yves Frei et le Dr Mona Spiridon, de l’Université de Genève en collaboration avec l'Université de Zurich, et réalisée par le studio KO. A voir jusqu’au 23 avril 2017.

Pour se remettre de ses frayeurs, étape à l’hôtel Royal Savoy pour profiter du package SPA incluant une nuit en chambre double, un soin au choix par personne parmi 4 traitements ( Massage Signature de 60 minutes/Soin du visage de 75 minutes La Vallée Caviar Essence/Soin du visage de 75 minutes La Vallée anti-âge/Traitement Contour du Corps de 90 minutes), et petit-déjeuner buffet servi à la Brasserie du Royal dès 687 francs.

Berne. PAUL KLEE ET LES SURREALISTES au Centre Paul Klee.

Pour la première fois, une exposition mettra en lumière la relation fascinante et surprenante entre  Paul Klee et les artistes surréalistes français dans le Paris des années 1920 et 1930. Ces relations entre Paul Klee et les surréalistes que sont Max Ernst et Joan Miró, par exemple, sont reflétées dans cette exposition axée sur sept thèmes principaux: le monde comme un rêve, machines et appareils surréels, flore imaginaire (Histoire naturelle), masques et portraits surréels, le mystère des objets, espaces surréels et architectures imaginaires.


Cette exposition, réalisée avec la participation exceptionnelle du Centre Pompidou à Paris, réunit plus de 250 œuvres d’artistes surréalistes, tels que Max Ernst, Joan Miró, Hans Arp, Alberto Giacometti, André Masson, René Magritte, Pablo Picasso et Salvador Dalí, provenant des plus importants musées du monde et exposés aux côtés d’œuvres choisies de Klee.

A voir du 18 novembre au 12 mars 2017.

Après cette plongée dans l’univers surréaliste, rendez-vous à l’Hôtel Bellevue Palace pour profiter de son offre Autumn Getaway incluant le buffet petit-déjeuner, un diner 3 plats au Restaurant VUE, un welcome drink, un upgrade de la chambre, la carte pour emprunter tous les transports publics dans la ville de Berne et l’accès au sauna et fitness.

Dès 652 francs la chambre double. (Cette offre n'est pas disponible les 24-25.11) Disponible jusqu'au 27 novembre.

St Gall. FAST FASHION, LA FACE CACHEE DE LA MODE au Musée du textile.

Cette exposition incite à reconsidérer son propre comportement, elle expose les conséquences mondiales de la consommation effrénée en matière de mode et place en son centre le consommateur en tant qu´élément co-responsable de ce système. Elle analyse les mécanismes de production, les aspects économiques et sociaux, mais aussi les questions environnementales. Et face à cette Fast Fashion, l’exposition met en rapport le mouvement Slow Fashion, créé au cours des dernières années en réaction aux abus du consumérisme. Une analyse approfondie révèle toutefois qu’il ne peut y avoir de solution simple et rapide à une problématique globale complexe. Le caricaturiste suisse Ruedi Widmer aide à comprendre cette thématique, au fil de l’exposition. Outre Widmer, d´autres artistes y sont présents: Taslima Akhter, photographe et activiste bengalaise, Héléna Waldmann, chorégraphe, ou Andrea Vogel, créatrice de performances, qui posent un regard critique sur la Fast Fashion et ses conséquences.

A voir jusqu’au 5 juin 2017.

Le voyage continue à l’hôtel Einstein avec l’offre textilland Explorer Tour incluant 1 nuit en chambre double comfort – tous les textiles des chambres de l’hôtel ont été créés par des fabricants de la région –  un cocktail de bienvenue, le buffet du petit-déjeuner, un repas trois plats au Bistro, une entrée au fitness de l’hôtel et la carte pour emprunter tous les transports publics de la ville.

Dès 298 par nuit avec possibilité d’upgrade en Junior Suite pour 130 francs de plus, selon disponibilités.

 

L'idée week-end est élaborée en collaboration avec Suisse Tourisme.

Cristina d'Agostino

RÉDACTRICE EN CHEF ADJOINTE EN CHARGE DE BILAN LUXE

Lui écrire

Licenciée en Sciences politiques à l’Université de Lausanne puis spécialisée en marketing et économie à HEC Lausanne en 1992, Cristina d’Agostino débute sa carrière dans l’industrie du luxe, et occupe les fonctions de responsable marketing et communication pour diverses marques horlogères. En 2008, elle décide de changer radicalement d’orientation, et débute une carrière de journaliste. En freelance d’abord, elle collabore aux titres Bilan, Bilan Luxe, Encore, avant d’intégrer la rédaction de Bilan en 2012. Depuis 2012, elle occupe la fonction de rédactrice en chef adjointe et responsable des hors-série Bilan Luxe.

Du même auteur:

Ex-mannequin: un physique pour quel emploi?
Comment Matignon a créé six cliniques en quatre ans

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."