Bilan

On met les voiles vers Zanzibar!

Océan, safari et plantations. La flore de Zanzibar regorge d’une épice magique, la girofle, que l’on hume entre une excursion historique et une sortie en mer. Découverte chic et exotique de cet archipel, sur les traces de la famille Niznik, fondatrice du seul Relais & Châteaux de la région.

  • Les villas individuelles sont disposées sur des terrainAs de 1500 m2 et disposent de leur piscine privée.

    Crédits: Dr
  • On se laisse séduire le soir par le menu gastronomique du chef Abdullah Juma qui célèbre les épices de son île natale.

    Crédits: (Crédits: Gregor John)

L’archipel de Zanzibar au cœur de l’océan Indien est ouvert au tourisme. Ce paradis inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco se découvre sans peine avec le nouveau vol KLM desservi via Amsterdam. On pose nos valises à une heure de Stone Town au Zanzibar White Sand Luxury Villas & Spa, seul Relais & Châteaux de cette région semi-autonome de la Tanzanie.

Tropical vibes Le réveil sonne à 5 h 30 du matin. La première activité s’adresse aux âmes romantiques. Le lever du soleil est salué en équilibre sur un paddle, dans un kayak ou une tasse de café fumant dans les mains. Une note unique pour commencer la journée de bonne humeur. Le coucher du soleil se célèbre, quant à lui, en sirotant un cocktail créé par le mixologue indien Stephen Pinto: la fleur d’hibiscus est infusée à la tequila, la citronnelle au gin. Le concept? Du jardin au verre.

Au vent 

A une heure de Stone Town, le vent de la plage de Paje-Bwejuu excite les voiles des kitesurfeurs venus des quatre coins du monde. Mer chaude et turquoise protégée au loin par un récif corallien, vent stable. «Voici le spot idéal», conclut-on sur la plage de sable blanc frangée de cocotiers. Les cours se déclinent en famille ou en solo, selon son niveau et son endurance. Après douze heures de stage, le débutant rêve déjà de remettre les voiles.

Cocooning dans sa villa 

Une villageoise de Paje, employée par Mwani Zanzibar, récupère les algues de l’océan pour en faire des produits de beauté. (Crédits: Dr)

Les 11 villas aux toits de chaume pointus se lovent dans un jardin luxuriant et tropical. L’utilisation de matériaux organiques et la sobriété des couleurs évitent de voler la vedette à la nature. 30 000 arbres et essences exotiques se déploient sur quatre hectares. Dans ce jardin d’Eden, on déambule un petit abécédaire en main permettant de découvrir la flore exotique. Coup de cœur pour les bungalows individuels avec piscine privée et l’accès direct à la plage. On sieste sur son hamac ou sur le rooftop. Le soir, le room service se commande par WhatsApp auprès de son majordome attitré et se déguste dans son salon ou sur sa terrasse. Idéal pour une famille ou un couple en quête de paix.

Des étoiles au menu 

La plage de Paje, petit village situé au sud-est de l’île de Zanzibar, est connu pour le kitesurf et son vent régulier. (Crédits: Gregor John)

Digne de la philosophie d’un Relais & Châteaux, la cuisine mérite les louanges du Gault & Millau ou du Guide Michelin. Abdullah Juma a appris à cuisiner aux côtés de sa grand-mère. Le chef célèbre les saveurs africaines sans craindre de les associer aux
influences indiennes, perses, arabes et françaises. Le barbecue de poissons, langoustes ou crabes, fraîchement pêchés à midi, se savoure les pieds dans le sable. Le soir, les recettes marient les épices locales aux produits du verger-potager que le chef dispose avec la précision d’un orfèvre.

Tet père, telle fille 

Tout commence par le rêve un peu fou du papa, un Franco-Polonais qui craque pour cette plage encore sauvage. Natalia Niznik quitte l’ambiance pesante de son ancien job, devient copropriétaire avec son père et se lance du haut de ses 25 ans dans la transformation d’une parcelle défrichée en un boutique-hôtel de luxe. «Sans passer par la case école hôtelière», précise l’adepte du kitesurf. «Chaque semaine, je revenais de la banque escortée par deux Maasaï avec une mallette remplie de cash pour payer les 200 ouvriers.» Leur staff leur est resté fidèle et les Maasaï s’occupent depuis de la sécurité du lieu. Hakuna Matata, aiment-ils répéter. «Aucun problème» en swahili.

Visions écologiques Des panneaux solaires photovoltaïques pour l’eau chaude, une turbine éolienne pour l’énergie quotidienne. Les produits d’hygiène proviennent, eux, d’une société locale. Des villageoises récoltent les algues lors de la marée basse puis les transforment en savon. Natalia s’est aussi associée à un orphelinat pour le projet «Pack for a purpose». Au bon vouloir des clients de rajouter dans leur bagage: crayons, vêtements ou jouets pour des orphelins. La copropriétaire vient de lancer avec des amis un marché bio qui fait la part belle aux produits de la région: de l’huile de coco au fromage de l’ONG Our Farm Zanzibar.


PRATIQUE

Plus d’informations sur: www.klm.com et www.whitesandvillas.com

Eileen Hofer
Eileen Hofer

JOURNALISTE ET CINÉASTE

Lui écrire

Née en 1976 à Zurich. Études en Lettres. 2003: Post-grade en histoire du cinéma. A travaillé comme attachée de presse pour deux festivals de film. Depuis 2005, elle travaille comme journaliste et cinéaste. Elle lance un blog éphémère eileenexpresso.com en juin 2015. L'occasion de croquer ses voyages, raconter ses rencontres.

Plus de sujets sur eileenexpresso.com

et

www.facebook.com/eileenexpresso

Du même auteur:

Chris Hemsworth un acteur sexy aux superpouvoirs
Les derniers boosters anti-âge

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."