Bilan

Obsessions de formes

Des objets mythiques semblent influencer les domaines de la mode, du design ou de l’architecture depuis des décennies. En voici deux exemples flagrants.
  • Les heures qu’égraine la montre Serpenti se dissimulent dans la tête du serpent.

    Crédits: Dr
  • 1. Le photographe Marc Laita a capturé des reptiles graphiques.

    Crédits: Dr
  • 2. Chez Céline d’Aoust, les anneaux de la bague Cobra s’enroulent autour du doigt.

    Crédits: Dr
  • 3. L’installation hommage à la montre Serpenti imaginée par l’architecte Zaha Hadid.

    Crédits: Dr
  • 4. Le Tokyo Bench imaginé par le bureau d’architecte Frank Gehry Partners.

    Crédits: Dr
  • 5. Chez Balenciaga, la basket masculine aussi a changé de peau.

    Crédits: Dr
  • 6. En 1962, l’actrice Elizabeth Taylor consacre cette collection en l’arborant sur le tournage de «Cléopâtre».

    Crédits: Dr
  • 7. Le mâle aussi a fait sa mue: chez Lanvin, sa chemise est imprimée de motifs reptiliens.

    Crédits: Dr
  • 8. La White House Snake, de l’architecte Pierre Minassian.

    Crédits: Dr
  • La Reverso Tribute Calendar célèbre les 85 ans de son illustre ancêtre.

    Crédits: Dr
  • 1. La maison Jean Perzel réalise des luminaires Art déco depuis les années 1920.

    Crédits: Dr
  • 2. La fragrance «Hommage à l’homme» salue le génie du verrier René Lalique.

    Crédits: Dr
  • 3. Un intérieur pensé par la designer Kelly Wearstler à Washington.

    Crédits: Dr
  • 4. Inaugurée en 1929, la piscine Molitor multiplie les lignes graphiques.

    Crédits: Dr
  • 5. Pierre Frey a imaginé un papier peint aux motifs géométriques.

    Crédits: Dr
  • 6. Le mobilier du bronzier d’art Delisle est tout en géométrie.

    Crédits: Dr
  • 7. Cet ouvrage d’Alastair Duncan rassemble 500 pages d’esthétique Art déco.

    Crédits: Dr
  • 8. Si les expositions du Palais de Tokyo sont contemporaines, son architecture est résolument des années 1930.

    Crédits: Dr

Si le temps qui passe est un poison, il est distillé par ce reptile précieux qui mord les poignets des élégantes depuis les années 1940. Serpenti… Le nom de la montre-bijou iconique du joaillier Bulgari ne se murmure pas, il se susurre. L’orfèvre italien n’a cessé de réinterpréter son animal fétiche avec maestria: pavé de diamants et d’émeraudes au bras d’Elizabeth Taylor grimée en Cléopâtre; en émail rose et blanc au cou de Diana Vreeland, emblématique rédactrice en chef de « Vogue »… De mue en mue, ce joyau a toujours su faire peau neuve. Symbole de sagesse, instrument du péché originel, le serpent est une obsession venimeuse qui envoûte le design, la mode et l’art de saison en saison.

Son boîtier géométrique et ses godrons en font un manifeste du style Art déco. Avec la Reverso, la maison Jaeger-LeCoultre met l’envers à l’endroit depuis les années 1930. A l’époque, elle étonne avec son système de retournement qui permet de relever le défi lancé en Inde par des officiers britanniques: créer une montre capable de survivre aux chocs d’un match de polo.

Aujourd’hui, dans sa version Tribute Calendar, elle surprend avec sa phase de lune martelée et son indicateur jour/nuit opulent. Cette grande dame de l’horlogerie célèbre cette année ses 85 ans, mais n’a pas pris une ride. A l’image du design ou de l’architecture entre-deux-guerres, elle fait encore tourner les têtes. 

Emilie Cailleux

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."