Bilan

LVMH lance des programmes de formation dans le luxe

Les premières promotions devraient compter une dizaine d'étudiants par programme, pour un cursus qui aura lieu en alternance pendant deux ans, alliant cours et entreprise.

Ces formations délivreront des diplômes reconnus par l'Etat, a souligné LVMH.

Crédits: Keystone

Le numéro un mondial du luxe LVMH a annoncé mercredi la création de plusieurs programmes de formation diplômante aux savoir-faire, comme la joaillerie et la couture, sous forme de contrats d'alternance rémunérés au sein des maisons du groupe.

Objectif: assurer la transmission des savoir-faire, pourvoir aux besoins de développement du groupe et susciter des vocations dans un secteur où trouver de la main d'oeuvre qualifiée devient de plus en plus difficile à mesure que la demande et les besoins du luxe augmentent.

Les formations de "l'Institut des métiers d'excellence" (IME) seront conçues avec des partenaires.

Pour le cursus joaillerie, l'Ecole de la bijouterie-joaillerie de Paris (BJOP) accueillera "une classe LVMH" au sein du CAP "Art et technique de la bijouterie-joaillerie", a précisé LVMH mercredi. Les premiers étudiants sélectionnés trouveront un emploi chez Chaumet et Louis Vuitton, deux des maisons du groupe.

En couture, LVMH a signé un partenariat avec l'Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne (ECSCP) pour lancer la première promotion CAP "Couture Flou". Les étudiants seront accueillis à partir de septembre par Dior Couture, Louis Vuitton, Le Bon Marché, Kenzo et Givenchy, a précisé LVMH.

D'autres formations pourraient voir le jour, dont une en maroquinerie, probablement aussi dès la rentrée, puis des cursus touchant à la vente et à l'organisation des vitrines des magasins.

Les premières promotions attendues en septembre devraient compter une dizaine d'étudiants chacune, pour un cursus qui aura lieu en alternance pendant deux ans, alliant cours et entreprise.

Ces formations délivreront des diplômes reconnus par l'Etat, a souligné LVMH.

Le groupe dirigé par Bernard Arnault, dont 6.000 des 22.000 salariés oeuvrent à la fabrication des produits en France, sélectionnera les candidats avec les futurs maîtres d'apprentissage des maisons, a précisé à l'AFP une porte-parole du groupe.

Les postulants peuvent s'adresser dès maintenant directement aux différentes maisons concernées pour présenter leur candidature, a-t-elle indiqué.

Au sein du groupe LVMH, qui compte une soixantaine de marques, Dior, Vuitton et Berluti ont déjà des écoles de savoir-faire interne pour former leurs jeunes salariés.

Devant l'explosion de la demande, les grands noms du luxe s'appliquent déjà depuis plusieurs années à sécuriser leurs approvisionnements en matières premières. Investir le terrain de la formation participe du même mouvement, car la concurrence se renforce aussi pour trouver les artisans.

Un élargissement de cette initiative à d'autres pays d'Europe n'est pas exclu.

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."