Bilan

Longines veut dépasser les 2 milliards de recettes d'ici 2025

Matthias Breschan, à la tête de la marque horlogère Longines, veut passer le cap des 2 milliards de francs de recettes avant 2025. Malgré le coronavirus, "la marque se porte bien", a-t-il déclaré dans une interview parue lundi dans Le Temps. Il veut développer la vente en ligne et miser davantage sur les Etats-Unis et l'Europe.

Le patron de Longines voit encore du potentiel en Asie, comme en Chine et en Inde, mais aussi aux Etats-Unis et en Europe.

Crédits: Keystone

"Il faut agir rapidement dans certains domaines, comme la transformation numérique", a assuré Matthias Breschan qui a pris cet été la tête de la manufacture de Saint-Imier, propriété du groupe Swatch. Sur les 30 filiales à travers le monde, "la moitié d'entre elles proposeront ce canal d'achat d'ici à la fin de l'année. Les autres le feront en 2021", a expliqué celui qui a rejoint Swatch en 1996, avant de diriger les marques Hamilton et Rado entre 2003 et 2020.

Dans le même temps, il veut réduire le nombre de références disponibles en ligne, actuellement autour de 1400. "Le but est de donner un profil plus clair à la marque".

Résultats meilleurs qu'en 2019


Avec des montres proposées entre 1000 et 4000 francs, le patron s'est fixé "pour objectif de passer le cap des 2 milliards avant 2025. Le potentiel est là". Concernant 2021, "la dynamique de croissance sera vraisemblablement très différente de celle qu'on a connue cette année".

Le patron de Longines voit encore du potentiel en Asie, comme en Chine et en Inde, mais aussi aux Etats-Unis et en Europe. "Nous allons chercher à équilibrer notre présence au niveau mondial d'ici cinq ans".

Longines a, selon Matthias Breschan, bien débuté l'année 2020 malgré le confinement chinois, "car de nombreux autres marchés profitaient encore du tourisme".

Les recettes ont "beaucoup souffert entre mars et juillet en raison de la fermeture des points de vente", puis dès juillet, "les affaires ont repris étonnamment rapidement. Depuis août, nos résultats sont meilleurs qu'en 2019". Ce mois a même enregistré un rebond de 30% grâce à l'Asie, mais aussi la clientèle locale aux Etats-Unis et en Europe.

La marque, qui compte 1500 employés dont 600 en Suisse, dispose de capacités de production qui "sont exploitées à plein régime et auraient plutôt tendance à devoir être augmentées". Elle fait aussi appel "à une très large majorité, à (des) sous-traitants suisses, sauf pour un petit nombre de bracelets".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."