Bilan

Les six plus riches à poils

Ils sont chiens, chats ou chimpanzé et roupillent sur des millions. Mais d'où viennent leurs fortunes?
  • Grumpy Cat: 1 million de dollars. Il n'est de loin pas le plus riche du palmarès. Limite prolétaire. Il peut cependant revendiquer d'avoir gagné son premier million à la sueur de son petit front. Grumpy Cat - de son vrai nom "Sauce tartare" - c'est ce chat à la tronche pas possible, adopté en 2012 par une famille américaine qui a illico ventilé sur le net la mine dubitative du minou matois. Résultat: un buzz incroyable, un merchandising qui fait tinter le tiroir-caisse, une page Facebook likée par 2,5 millions d'amis, un café à son nom - le "Grumpuccino", des apparitions en covers du Wall Street Journal et du New York Magazine. Et un contrat d'exclusivité signé avec Whiskas. Aux dernières nouvelles Grumpy le grincheux pèserait un million de dollars. Crédits: DR
  • Tommaso: 13,3 millions de dollars. Il vivait sa tranquille vie de chat de gouttière romaine. Jusqu'au jour où Maria Assunta décida de l'adopter. En 2009, cette très riche veuve d'un promoteur italien, sans enfants, fait de Tommaso le légataire universel de ses 13,3 millions de dollars et de son parc immobilier. Un pactole dont l'animal profite depuis la mort de sa propriétaire décédée en novembre 2011 à l'âge de 94 ans. La loi italienne interdisant à un animal de bénéficier d'un héritage, c'est une fondation qui gère désormais sa fortune. Et c'est Stefania, l'ancienne infirmière de Maria Assunta, qui brosse l'héritier dans le sens du poil. Crédits: DR
  • Les chiens d'Oprah Winfrey: 30 millions de dollars. La présentatrice la plus riche du monde a blindé son héritage et assuré l'avenir de ses chiens. A sa mort, Oprah Winfrey léguera 30 millions de dollars et ses amis à quatre pattes. Crédits: DR
  • Kalu: 80 millions de dollars. Le chimpanzé Kalu est potentiellement le primate le plus riche du monde. On dit potentiellement, car sa propriétaire Patricia Cavendish O'Neill, fille de la comtesse de Kenmore et mariée au champion olympique de natation Frank O'Neill, est toujours de ce monde. A sa mort, le singe héritera de ses 80 millions de dollars et de sa propriété de Broadlands - en fait un quasi-zoo - dans les environs de Cap Town. Son époux, qui avait déjà tiqué en surprenant Kalu fumer ses cigares et avaler ses bières, ne touchera rien. Crédits: DR
  • Toby Rimes: 92 millions de dollars. Ce caniche new-yorkais est le descendant d'une longue lignée d'héritiers canins. L'histoire commence en 1931 lorsqu'Ella Wendel - dont la famille a bâti un empire dans le négoce de la fourrure et la construction immobilière - décide de léguer sa fortune de 31 millions de dollars à son chien. 2303 bénéficiaires humains dénoncent alors le testament. Dix ans de procédure et 2 millions de dollars de frais d'avocat en vain. 90 ans plus tard, la timbale a fait des petits. Elle atteint aujourd'hui la somme colossale de 91 millions de dollars. Et est toujours propriété des clébards. Crédits: DR
  • Gunther IV: 372 millions de dollars. L'animal le plus riche, c'est lui. Le berger allemand Gunther IV, fils de Gunther III premier héritier de la fortune monstrueuse de la comtesse Carlotta Liebenstein. A sa mort en 1992, Carlotta laissait 124 millions de dollars à son animal favori. L'argent a visiblement été bien investi par la Gunther Corporation (si, si). La somme a triplé en vingt ans. De quoi s'offrir la villa de Madonna pour un peu plus de 3 millions de dollars. Jolie niche. Crédits: DR

La semaine dernière, Bilan vous présentait sa traditionnelle liste de Noël des 300 personnalités les plus riches du pays.

Cette semaine, il vous dévoile les six animaux de compagnie les mieux nantis de la planète. Car oui, il existe des bestioles à poils qui roupillent sur des millions. La faute aux fâcheries familiales, à l'absence de descendance et à un amour inconsidéré porté à la gent animale face à la médiocrité de l'espèce humaine.

Une extravagance qu'on pourra juger du plus haut ridicule, voire de la pire indécence en ces temps économiquement troublés. Reste à savoir ce que font ces animaux de leur pactole.

Ils font prospérer leur pécule via des fondations. Comme n'importe quel investisseur averti. Et profitent parfois de leurs millions, comme Gunther IV, le champion toutes catégories des fortunes animales qui achetait en 2000 à Madonna sa villa de Miami.

Antoine Roduit

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Mode in Switzerland
Le plein d’applis

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."