Bilan

Les montres les plus chères du monde

La Suisse, produit les montres les plus chères du monde. luxe a sélectionné 10 garde-temps – issus des collections courantes des marques à l’exclusion des pièces serties – parmi les plus onéreux du marché. Des pièces exceptionnelles alliant technologies sophistiquées et savoir-faire ancestraux.

Industrie phare du pays, troisième secteur d’exportation, l’horlogerie suisse est reconnue à l’international pour l’excellence de ses produits. Pourtant, la production helvétique ne représente que 2% du marché mondial en nombre de pièces. En revanche, elle atteint 53% en termes de valeur. En 2011 en effet, la Suisse a exporté pour 19,3 milliards de francs de produits horlogers. Autrement dit, 95% des montres de plus de 1000 francs vendues dans le monde sont estampillées made in Switzerland. A noter cependant que ces statistiques sont basées sur les prix ex-usines. Compte tenu des marges importantes, la valeur réelle de ce marché est significativement supérieure. Pas étonnant dès lors que la Suisse produise les garde-temps les plus chers au monde ! Mais qu’est-ce qui fait leur prix ? A dire vrai, aucune règle n’existe, tant le produit est complexe et les critères subjectifs.

Parmi les connaisseurs, on dit volontiers que la véritable valeur d’une montre n’est pas tant celle affichée en vitrine que le montant que l’on peut obtenir en la revendant. Et à ce jeu-là, les montres qui ont le plus de valeur ne sont pas nécessairement celles qui sont les plus chères lors de l’achat initial. Au-delà de cet aspect mercantile, développer et réaliser entièrement un mouvement mécanique de haut niveau requiert des compétences, du temps et des moyens tels que rares sont finalement les maisons à pouvoir y prétendre. Dans ces manufactures, les savoir-faire ancestraux côtoient souvent les technologies les plus sophistiquées. Au taillage CNC succède le polissage à la roue en bois de poirier ; à l’usinage au laser, la gravure main. De longues années de recherche et de développement, souvent accompagnées de dépôts de multiples brevets, sont nécessaires à chaque nouveauté.

Car si l’on croit l’horlogerie teintée d’immobilisme et de stagnation – une montre ne donne-t-elle pas l’heure de la même manière depuis des siècles? – elle est en réalité un art doublé d’une science dont le dynamisme et les innovations n’ont pas fini de surprendre. Les pièces présentées ici figurent toutes au catalogue courant des manufactures. Ni modèles uniques ni versions serties n’ont été retenus. Elles constituent, pourrait-on dire, l’offre classique dans le segment très haut de gamme. Bien sûr, les quantités dont il est question pour ces montres d’exception, souvent numérotées et toujours limitées, se comptent en quelques unités. Petit tour d’horizon dans les hautes sphères de l’horlogerie suisse, un voyage qui fait oublier bien vite le temps où le prix d’une montre se mesurait au seul poids du boîtier en or.

Hublot — Big Bang $ 5 Millions

Quand le nom indique le prix

Hors de notre sélection car truffée de pierres précieuses, cette pièce unique est la plus chère présentée cette année. Hublot a d’abord réalisé un dessin avant de choisir les pierres les mieux adaptées. Une année d’efforts a été nécessaire à la quête des gemmes les plus grandes. Il a ensuite fallu les retailler une à une. Pour certaines, Hublot a fait appel à un maître tailleur new-yorkais, 40 ans de carrière, qui les a retravaillées seul afin qu’elles aient la même «signature» de taille. Quatorze mois de labeur ont été nécessaires à la réalisation de cette pièce exceptionnelle: 1282 diamants, plus de 100 carats de diamants baguettes, 6 pierres taille émeraude carrée pesant plus de 3 carats chacune. Face à ce flot de pierres précieuses, les caractéristiques mécaniques de la montre n’ont guère d’importance.

Ulysse Nardin — Gengis Khan 725 000 FRANCS

Une subtile alliance des métiers d’art et de la haute horlogerie. L’art d’abord: le cadran est en verre aventuriné. Pailleté de cristaux métalliques ajoutés à la fusion, il n’est plus réalisé que par une poignée d’artisans qui en détiennent encore le secret. Sur ce cadran figurent quatre jaquemarts gravés à la main dans de l’or blanc. Ils représentent Gengis Khan et ses guerriers, du nom de ce conquérant mongol qui fonda un immense empire au XIIe siècle. Ils s’animent au son du carillon Westminster de cette montre à répétition minutes. Sur demande, il est en effet possible d’entendre sonner l’heure à l’aide de quatre timbres – et non deux comme habituellement. Enfin, cette pièce est équipée d’un tourbillon, visible par une ouverture dans le cadran à 6 h. Edition limitée à 30 pièces.

F. P. Journe — Sonnerie Souveraine Grande Sonnerie  702 000 FRANCS

Six ans de travail et dix brevets : c’est ce qu’il a fallu comme effort au développement de ce garde-temps. Toute la difficulté consiste à gérer correctement l’énergie à disposition, forcément limitée, pour, d’une part, le bon fonctionnement de l’affichage des heures, minutes et secondes, d’autre part, pour la bonne marche des sonneries. Cette pièce est en effet équipée d’une grande sonnerie, d’une petite sonnerie et d’une répétition minutes. La première sonne automatiquement les heures et les quarts ; la deuxième, uniquement les quarts sans répéter l’heure; la troisième s’actionne à la demande pour une indication à la minute près. Tout ce mécanisme n’est ici mû que grâce à un seul barillet.

Jaeger-LeCoultre Hybris Mechanica à Grande Sonnerie 1 383 000 FRANCS

Ce garde-temps fait partie d’une trilogie nommée Hybris Mechanica 55 : elle réunit trois montres d’exception qui totalisent 55 complications. La plus récente, l’Hybris Mechanica à Grande Sonnerie, en recèle presque la moitié, soit 26 complications. Parmi elles, trois se singularisent particulièrement: la grande sonnerie – qui sonne automatiquement les heures et les quarts et peut également répéter les quarts et les minutes sur demande – le calendrier perpétuel – qui indique le quantième avec une aiguille rétrograde, le jour de la semaine et le mois dans des guichets et désigne d’une aiguille le cycle des années bissextiles – et le tourbillon volant – uniquement fixé à sa base. Pas moins de 1300 composants ont été nécessaires à la réalisation de ce petit chef-d’œuvre qui totalise 13 brevets.

Vacheron Constantin Patrimony Traditionnelle Calibre 2755 720 500 FRANCS

La haute horlogerie classique à l’état pur. Ce garde-temps propose trois complications parmi les plus difficiles à réaliser: un tourbillon, un quantième perpétuel et une répétition minutes. Complication horlogère, le quantième perpétuel est un calendrier affichant le jour, le mois et l’année et tenant compte automatiquement de la longueur des mois et des années bissextiles ; la répétition minutes, quant à elle, permet en armant un verrou d’actionner une sonnerie qui renseignera sur l’heure exacte. Chef-d’œuvre de miniaturisation, estampillée du Poinçon de Genève, cette montre est composée de 602 pièces assemblées dans un boîtier en platine, le métal le plus précieux de la haute horlogerie.

Greubel Forsey Quadruple Tourbillon Secret, en platine 777 600 FRANCS

La complexité technique à l’extrême. Greubel Forsey a fait de la maîtrise du tourbillon sa spécialité. Cette montre n’en compte pas moins de quatre. Regroupés par paires accueillant chacune un oscillateur autonome connecté directement à un différentiel sphérique, ces tourbillons tendent à une amélioration sensible de la marche chronométrique. Il a fallu 519 composants pour réaliser ce mouvement, dont 261 pour les quatre cages de tourbillon. Deux barillets sont nécessaires pour alimenter en énergie ce moteur hors norme. Les finitions sont également à la hauteur de la prestation: les platines et les ponts sont en maillechort grené et perlé avec traitement nickel-palladium et anglages polis. Edition limitée de deux séries de 8 pièces, en or rouge ou platine.

Franck Muller Aeternitas Mega 4.  2 580 000 FRANCS

De loin la montre la plus chère de notre sélection. Sa particularité est de regrouper un grand nombre de complications: un grand tourbillon, une grande et une petite sonnerie, une répétition minutes carillon Westminster, un chronographe à rattrapante, une phase de Lune, une équation du temps, deux fuseaux horaires supplémentaires et un quantième perpétuel séculaire – avec date rétrograde à midi, jours, mois, 24 h jour et nuit, cycle bissextile, indication des années séculaires. Ce mécanisme se distingue du quantième perpétuel traditionnel par sa capacité à suivre un cycle de 1000 ans grâce à deux corps de rouages supplémentaires.

Audemars Piguet Royal Oak Grande Complication  963 800 FRANCS

Ce modèle propose les fonctions heures, minutes, petite seconde, répétition minutes, chronographe à rattrapante avec compteur des minutes, quantième perpétuel avec indication du jour, de la date, de la semaine, de la phase de Lune, du mois et des années bissextiles. Cette version est de plus squelettée: remontant aux origines de la montre, œuvre du graveur, cette technique consiste à enlever un maximum de matière de la platine, du coq de balancier, du pont de barillet et de nombreux autres composants. Les coups de lime répétés ne laissent finalement qu’une armature métallique tout juste suffisante pour maintenir en place vis, ressorts et rubis; armature qui est ensuite elle aussi ciselée de fines gravures. Cet art très complexe, qui nécessite un grand savoir-faire et dont la difficulté augmente avec le nombre de complications que comporte la montre, pousse aux nues la maîtrise de l’horlogerie.

Parmigiani Fleurier Toric Minute Repeater Capitole 680 000 FRANCS

Réalisé en or blanc, ce garde-temps, et en particulier son mouvement, est inspiré de la montre de poche signée Perrin Frères (Neuchâtel), datant du début du XIXe siècle, aujourd’hui propriété de la Collection Sandoz. Son calibre PF 321 présente une répétition minutes sur timbres cathédrale complétée d’un module additionnel consacré à l’affiche du temps par secteur. Dans l’ouverture en demi-lune, le temps est indexé sur 60 minutes, de 5 en 5. L’heure (de 1 à 12) apparaît par l’affichage d’un chiffre arabe dont on peut suivre la course au fil du temps. Mais le plus beau est à l’intérieur : une décoration somptuaire le dispute à des timbres cathédrale en acier bleui et en forme de serpent ondulant, à l’image du modèle original. Très difficiles à réaliser, ces timbres n’en perdent pas pour autant leur son cristallin et volumineux.

Patek Philippe Sky Moon Tourbilllon Réf. 5002 1 164 300 FRANCS

La montre-bracelet la plus compliquée jamais produite. En développant ce garde-temps (ici dans une version en platine), la manufacture avait pour objectif de loger la plus exceptionnelle combinaison de complications dans un volume aussi restreint: quantième perpétuel avec aiguille de date rétrograde, répétition minutes, tourbillon, indication de l’heure sidérale et représentation de la voûte céleste avec mouvement des étoiles, mouvement angulaire de la Lune et phases lunaires. Le mouvement à remontage manuel contient 686 composants individuels, tous terminés à la main. Toutes les arêtes des pièces en acier du mouvement sont anglées et polies, les dents de chaque rouage en acier polies individuellement au moyen d’une meule en bois dur. En raison de son extrême complexité et du temps exigé par les nombreuses et délicates étapes du processus de fabrication et d’assemblage, seuls deux exemplaires de cette Sky Moon Tourbillon sont produits chaque année.

Richard Mille RM 056 Felipe Massa Saphir 1 598 500 FRANCS

Le boîtier entièrement réalisé en saphirs de cette RM 056 représente une première pour une forme aussi complexe. Exploit d’ingénierie, la lunette, la carrure et le fond de la RM 056 sont réalisés à partir de blocs de saphir taillés dans la masse et aucune structure externe n’est utilisée comme support pour l’assemblage de ces pièces. La réalisation d’un tel boîtier exige quelque 1000 heures d’usinage, dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage. Le boîtier totalement transparent offre ainsi une vue imprenable sur le nouveau calibre RMCC1. Ce mouvement d’exception à remontage manuel propose, outre un tourbillon, les fonctions heures, minutes, chronographe à rattrapante et indicateurs de réserve de marche, de couple et de fonctions. Edition limitée à 5 exemplaires.

Crédits photos: Dr

Fabrice Eschmann

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."