Bilan

Les Hamptons: les embruns à deux heures de New York

Lieu de villégiature privilégié des habitants huppés de Big Apple, ce district de Long Island a aussi séduit des générations d’artistes.

Jackie Kennedy, ses rangs de perles, sa frange brune et son sourire radieux sur une plage des Hamptons… La première dame du pays de 1960 à 1963 reste l’emblème le plus glamour de ce district de Long Island où elle est née, lieu de villégiature privilégié de la bonne société new-yorkaise. Hampton, c’est aussi le nom d’un modèle culte de la firme horlogère Baume & Mercier, dont une collection réactualisée a été lancée cet automne (lire l’encadré page 88). La maison genevoise a associé cette ligne avec le style de vie des Hamptons pour sa communication et a invité des journalistes du monde entier à découvrir la région. Des stars comme Steven Spielberg, Jerry Seinfeld, Billy Joel y ont leurs quartiers. Gwyneth Paltrow s’exprime volontiers sur les charmes de l’endroit, où elle est propriétaire d’une résidence hautement sécurisée. C’est pourquoi l’actrice a été recrutée comme ambassadrice par Baume & Mercier.

Le destin tragique de Jackson Pollock

A l’écart du village d’East Hampton se trouve l’ancienne ferme où ont vécu Jackson Pollock et son épouse Lee Krasner, également pionnière de l’expressionnisme abstrait. Ils ont acquis cette maison en 1945 pour 5000 dollars, empruntés à la collectionneuse d’art Peggy Guggenheim. Comportant une toile de Pollock et deux de Krasner, l’intérieur est resté intact, avec des disques de jazz et des livres du couple sur les étagères. L’atelier de Pollock est installé dans une grange où les toiles de dimension énorme reposaient à même le sol. Les visiteurs enfilent des chaussons pour fouler le plancher recouvert de gouttes de peinture où sont visibles des empreintes des pieds nus du peintre. Jackson Pollock a vécu là jusqu’à sa mort en 1956. Il s’est tué à 44 ans dans un accident de voiture alors qu’il revenait chez lui, ivre, en compagnie de sa maîtresse et d’une de ses amies. La première a survécu mais pas la seconde. Le peintre est enterré au Green River Cemetery à East Hampton, dans une tombe recouverte d’un rocher de 50 tonnes. Lee Krasner est quant à elle décédée en 1984, à 75 ans, et repose aux côtés de son mari.

Haut lieu de l’expressionnisme abstrait

De proche en proche, les grandes figures de l’expressionnisme abstrait – de Kooning, Mark Rothko, Franz Kline – ont convergé vers les Hamptons à la fin des années 1960. Ils succédaient à Fernand Léger, Marcel Duchamp, André Breton, Max Ernst et d’autres Européens fuyant la Seconde Guerre mondiale. Icône du pop, Roy Lichtenstein s’est installé à Southampton en 1966. Andy Warhol a acquis avec le réalisateur-acteur Paul Morrissey un ensemble de cinq maisons sur une plage caillouteuse à Montauk. Les artistes qui y vivent aujourd’hui évoquent la lumière des Hamptons comme la plus «humide» du monde. «Une lumière vénitienne ou hollandaise», dit Robert Dash (77 ans), peintre expressionniste abstrait cité par l’écrivain-journaliste Bob Colacello*. David Salle (59 ans), une figure de la «Transavangarde» avec Basquiat, Schnabel et Baselitz, renchérit: «Il y a davantage de lumière ici qu’ailleurs. Elle est en plus grand volume et de meilleure qualité.»

Grandiose  «Il y a davantage de lumière ici qu’ailleurs», affirme l’artiste David Salle.

* Studios by the Sea, par Bob Colacello, in Vanity Fair, août 2000.

Pratique

Y aller  Vol Genève-New York, avec Swiss dès 795 francs, plus les taxes. Depuis New York, en voiture: la Interstate-495, le Long Island Expressway. Attention, les New-Yorkais pendulent le week-end. Bouchons les vendredis et dimanches soir. En train: The Long Island Railroad dessert la région depuis New York pour 20 dollars aller simple. En bus: les compagnies Hampton Jitney et Hampton Luxury Liner.

Visiter Le Pollock-Krasner House & Study Center (www.pkhouse.org). Ouvert du jeudi au samedi de mai à octobre. La visite guidée doit être réservée à l’avance.

Loger, sortir, se restaurer Récemment rénové, le Montauk Yacht Club (montaukyachtclub.com) est un complexe prisé. Bon restaurant. The Surf Lodge, à Fort Pond Montauk offre une belle terrasse illuminée le soir par des torches et un feu de bois. Convivial. The Fishbar on the Lake, sur la Gone Fishing Marina est fourni en homards par les pêcheurs locaux.

Shopping A East Hamptons, les magasins se concentrent entre Main Street et Newtown Lane. La librairie Bookhampton: littérature contemporaine et classique. La mode: chic chez Tory Burch, sportive chez Breezin’up ou balnéaire chez Lilly Pulitzer. Sans oublier les glaces (Scoop du Jour), les friandises (Dylan’s «mini» Candy Bar), ou les cafés (The Golden Pear Cafe et Starbuck’s).

La Hampton, version 2011

Baume & Mercier actualise la ligne lancée en 1994.

Inspirée d’un modèle art déco des années 1940 à la forme rectangulaire, la Hampton 2011 actualise la ligne lancée en 1994. Depuis cette date, la taille moyenne des cadrans a augmenté de quelque 30%. Cette version est donc plus grande que l’originale, avec un boîtier bombé. La ligne est située dans l’entrée de gamme du luxe, ses prix démarrant à 2000 francs. Filiale du groupe Richemont depuis 1993, Baume & Mercier a été frappée de plein fouet par la crise de 2008-2009. La firme travaille actuellement à un retour à ses fondamentaux.

Crédits photos: Dr  

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."