Bilan

Les Grimaldi vendent le bicorne de Napoléon

Le célèbre bicorne de Napoléon sera vendu aux enchères les 15 et 16 novembre à Fontainebleau, près de Paris, dans le cadre d'une vente aux enchères de biens issus des collections de la famille Grimaldi.
  • La pièce maîtresse de la vente aux enchères des 15 et 16 novembre à Fontainebleau sera le bicorne porté par Napoléon.

    Crédits: Image: Reuters
  • Un masque mortuaire de l'empereur des Français sera aussi mis en vente à Fontainebleau.

    Crédits: Image: Binoche & Giquello
  • Des pièces d'horlogerie rares comme cette montre à gousset offerte par Napoléon à l'un de ses aides de camps seront aussi mises en vente.

    Crédits: Image: Binoche & Giquello

Grace Kelly plus bankable que Naopléon Bonaparte? Aux yeux des Grimaldi, il semble bien: la famille princière de Monaco a décidé de fermer le petit musée consacré à l'empereur des Français pour le remplacer par une exposition consacrée à la mère du prince Albert II. Dans ce cadre, les collections vont être dispersées à l'occasion d'une vente aux enchères qui se tiendra les 15 et 16 novembre à Fontainebleau, près de Paris.

Pièce maîtresse de cette vente: le célèbre bicorne de Napoléon Bonaparte. Ce couvre-chef, qui l'a accompagné sur la plupart des champs de bataille dès 1799 et jusqu'à son départ pour l'exil à Sainte-Hélène, a été conservé précieusement par les héritiers de l'empereur, avant de passer entre les mains de la dynastie monégasque. L'arrière-grand-père d'Albert II, Louis II, était en effet l'arrière-petit-fils de Stéphanie de Beauharnais, cousine de Joséphine de Beauharnais. Celle-ci avait été adoptée par l'empereur suite au mariage de ce dernier avec sa cousine. Pris de passion pour le personnage de Napoléon Ier, Louis II avait collectionné les artefacts liés au personnage et à cette période.

Grace Kelly va remplacer Napoléon

Après son décès en 1949, son petit-fils et successeur, Rainier III, a rassemblé les collections en un musée des Souvenirs naopléoniens dans une aile du palais princier de Monaco. Inaugurée en 1970, l'institution aura vécu à peine plus de quarante ans: peu de touristes ont sillonné les salles d'exposition et les Monégasques eux-mêmes ne se sentaient pas directement concernés par l'empereur des Français. En accord avec ses soeurs, Albert II a donc décidé de fermer le musée et de le remplacer par une exposition consacrée à Grace Kelly, l'actrice américaine qui avait épousé Rainier III. Quelques espaces seront consacrés de manière plus large à la dynastie des Grimaldi.

Albert II se retrouve donc avec un millier d'objets liés à Napoléon Ier, des jouets d'enfants de sa période corse aux médailles qu'il accordait aux soldats de la Grande Armée en 1812, en passant par des armes, des tableaux, des monnaies, des statuettes, de la vaisselle, des diplômes, des exercices d'anglais et évidemment le chapeau. Celui-ci est en fait l'un des exemplaires que portait l'empereur, qui aurait eu plus d'une cinquantaine de bicornes identiques ou similaires à sa disposition pendant les quinze années pendant lesquelles il fut au pouvoir en France. Il resterait actuellement une trentaine d'exemplaires authentifiés de ce couvre-chef, pour la plupart détenus par des musées ou des collectionneurs privés.

La vente d'un de ces bicornes fait donc figure d'événement majeur et Alexandre Giquello, commissaire-priseur en charge de la vente avec sa maison de ventes Binoche et Giquello et ses confrères de la maison Osenat, estime que «c'est une pièce très rare, qui pourrait bien partir autour d'un million d'euros».

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."