Bilan

Les ailes du désir

L’aviation privée de grand prestige est considérée comme le luxe ultime pour tout milliardaire qui se respecte. Un seul mot d’ordre réside dans ce milieu : no limit, ou presque. Bienvenue à bord.
  • Salle à manger de l’Airbus ACJ320 de Masterjet. Crédits: Dr
  • Salle de cinéma d’un Boeing 787. Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Airbus A319CJ M-RBUS Crédits: Dr
  • Chambre à coucher de l’Airbus ACJ320 de Masterjet. Crédits: Dr

L’aménagement d’intérieur

Alors que l’on murmure dans les couloirs des compagnies d’aviation qu’un prince venu d’Arabie saoudite aurait fait installer un bloc opératoire dernier cri au sein de son jet, les demandes des clients sont, en général, plus raisonnables.

Selon Nicolas Jaccard, en charge de la coordination des souhaits des clients et des possibilités techniques chez Pegasus Design : « La plus grande partie de notre clientèle est constituée de businessmen. Ils désirent surtout bénéficier d’une haute qualité de produits. Les requêtes les plus incroyables, principalement formulées par les Emirats arabes, sont minimes. »

La firme suisse a tout de même enregistré quelques demandes cocasses, telles que des salles de fitness pour les clients qui désiraient faire de l’exercice, une série d’armoires climatisées faisant office de cave à vin ou encore une salle de cinéma. « En règle générale, la clientèle désire avoir un avion qui ressemble à son intérieur. La surface habitable peut atteindre 300 m2, précise Stefano Albinati, managing director d’Albinati Aeronautics SA. »

La déco

La plupart des clients penchent pour un style néochic, misant sur la sobriété, avec des intérieurs reposants munis de moquettes profondes et moelleuses et de marquetterie. Du côté des pays de l’Est, on affectionne des pièces plus imposantes avec des dorures, de la couleur et du design luxueux.

Peder Eidgaard, design directory et founding partner de Pegasus Design, nous donne quelques détails : « Nos clients sont de plus en plus au courant de ce qui se fait dans l’univers de l’aéronautique. Notre clientèle chinoise est, par exemple, très sensible aux pratiques du feng shui et nous fait des demandes en conséquence. D’autre part, je suis persuadé que des films comme Gatsby le Magnifique vont donner cette année des envies de style inspirées de l’Art déco à nos clients. »

Les matériaux

Alors que le coût d’un avion vide style Boeing 737 ou Airbus 319 est d’environ 50 millions de dollars, son aménagement d’intérieur peut doubler son prix en fonction des matériaux choisis. Chaque matière ou produit contenu dans un avion est soumis à des tests antifeu. Mais ce n’est pas tout, puisqu’un autre paramètre entre en ligne de compte, le poids.

« Nous avons réalisé une salle de bains principalement faite de marbre. Bien évidemment, côté poids, il nous était impossible d’avoir une plaque de marbre de 250 kilos dans un avion. Nous avons donc taillé dans cette dernière, afin d’en extraire 4 mm d’épaisseur, pour ensuite la fixer sur une matière nid-d’abeilles très légère. Le poids final n’excédait pas les 18 kilos au final, explique Nicolas Jaccard. »

Pour les amateurs d’œuvres d’art et de design, des répliques réalisées quasi à l’identique sont installées dans les jets. Imaginez une seconde un lustre en cristal lors de turbulences aériennes ?

« L’un de nos clients souhaitait installer dans son jet des luminaires du grand designer français Lalique. Nous avons dû demander l’autorisation à la marque de les faire reproduire dans une matière synthétique, offrant bien sûr le même effet de scintillement que le luminaire original », ajoute Nicolas Jaccard.  Côté revêtement, le poney, la raie ou encore la nacre sont « bankables ». « Nous sommes fiers de notre poney tondu, précise-t-il, nous avons testé plus de 40 peaux pour en trouver six qui correspondaient totalement aux normes ainsi qu’à nos exigences.»

La technologie

C’est l’arrivée de marchés tels que la Chine et les pays de l’Est qui donne un coup de boost côté high-tech. Connexion à haut débit, chaînes de TV en direct… rien n’est vraiment impossible. Aujourd’hui, en un tour de main, un salon se transforme en lounge disco.

« Grâce aux nouvelles technologies de leds et aux lumières modulables, on peut totalement modifier l’ambiance d’une pièce », spécifie Nicolas Jaccard. Les salles de cinéma, quant à elles, sont souvent installées dans des avions tels que les Boeing 787, les autres devront « se contenter » d’écrans 64 pouces. Et désormais, sur le Boeing 747 ou l’Airbus A340, il n’est pas rare d’y trouver un ascenseur. Il traverse les 3 étages pour arriver jusqu’au tarmac, faisant ainsi office d’entrée exclusive et privative. 

Le service à bord

Côté tenue vestimentaire, chaque compagnie d’aviation privée a ses exigences. Cependant, les clients aussi : « Notre clientèle des Emirats arabes désire que les hôtesses soient voilées, note Stefano Albinati. » Chez Global Jet, il est arrivé que le propriétaire de l’avion désire voir les hôtesses vêtues de tenues de luxe.

« Certains aiment le prêt-à-porter haut de gamme tel que Céline ou Dolce & Gabbana. Nous faisons dans ce cas une sélection que nous soumettons à nos clients », raconte Abner Tato. 

La gastronomie

« Nos hôtesses connaissent par cœur les envies de nos clients. Avant chaque vol elles se rendent dans les épiceries fines haut de gamme en Suisse et à l’étranger pour acheter du caviar ou encore du cœur de saumon. Tout est adapté aux envies et aux désirs de la clientèle. » Abner Tato, marketing and quality director chez Global Jet, avoue que la présentation est cruciale.

« Pour les fruits comme les pommes ou les prunes, nous les sélectionnons avant de les lustrer afin qu’elles reluisent. C’est bien plus élégant. » Une folie ? « Il y a quelques années, l’un de nos clients désirait obtenir 10 magnums Cristal Roederer. Nous avons dû appeler plus de 50 fournisseurs pour les trouver, mais nous y sommes parvenus ! » 

Lucie Notari

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

L'étoffe des icônes
Un brin de couleur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."