Bilan

Les enfants terribles du design brésilien

Avec des objets du quotidien, les frères Humberto et Fernando Campana ont su les premiers transformer l’ordinaire en extraordinaire.

Fauteuil Bulbo (2019), collection « Objets nomades » de Louis Vuitton

Crédits: (Crédits: Dr)

Ceux qui suivent le travail des frères Campana depuis leurs débuts en 1983 savent de quoi ils sont capables. Bien avant la mode du design durable et le déferlement de la vague écolo, ils se font remarquer avec des objets étranges réalisés à partir de chutes et de matériaux insolites. Plus que simple recyclage, leur travail est transformation et réinvention. Avec des objets du quotidien, ils ont su les premiers transformer l’ordinaire en extraordinaire.

En 1991, la chaise Vermelha en cordes trouvées dans un marché fait le buzz, « Nous avons commencé par acheter un tas de cordes, sans savoir ce que nous pourrions en faire. Nous l’avons mis sur une table et le tas s’est naturellement déconstruit sous nos yeux. (…) Ainsi est née Vermelha. Nous avons ensuite travaillé sur la structure pour qu’elle puisse soutenir le tissage aléatoire de la corde. C’était comme peindre sur une toile: un geste libre et spontané. » Acquise par le MoMA de New York pour sa collection permanente, cette première pièce produite par un grand éditeur, Edra, sera suivie par la chaise Favela (1993) en bouts de bois récupéré. Si le duo peine à percer à ses débuts, le label italien Edra est le premier à croire en son talent. Bien lui en a pris. Leur collaboration a donné naissance à une longue liste de pièces irrévérencieuses et iconiques.

Humberto et Fernando Campana (Crédits: Dr)

De la récup au luxe

Passionnés par le savoir-faire manuel, Humberto et Fernando Campana collaborent depuis toujours avec des artisans. Là aussi, ils se montrent précurseurs. Pour la collection « Objets nomades » de Louis Vuitton, ils ont travaillé avec les artisans de la maison pour réaliser le canapé Bomboca, mi-nuage mi-marshmallow, ou le vase Tropicalist. La nature, qui continue à nourrir leur créativité, se transpose dans l’espiègle Bulbo, fauteuil jaune vif en forme de fleur tropicale (ou de régime de bananes), un cocon luxueux et pop composé d’une superposition de pétales doublés de cuir.

Depuis quelques années, les frères se sont faits plus rares sur la scène design internationale. « Notre inspiration, c’est notre pays, le chaos urbain, la mixité sociale, les favelas », martèle Humberto. Désormais, ils développent des projets sociaux et une école de design avec des enfants des milieux défavorisés de São Paulo. « Le destin a été très favorable avec nous, aujourd’hui, nous ressentons le besoin de rendre un peu de ce que nous avons reçu. »

Bilan Luxe

Lui écrire

Du même auteur:

Chic Team
Votez pour l'Homme de l'année 2015

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."