Bilan

Le vin, un plaisir qui se partage

En Suisse romande, les événements ne manquent pas pour les amateurs de grands nectars: dégustations, conférences, ou rencontres avec des propriétaires de grands domaines... Sélection
Dimitri Augenblick (debout), directeur du développement Château Cos d’Estournel, et Fabrice Baudot, responsable de Vins & Privilèges. Crédits: François Wavre/Rezo

Où dénicher des bouteilles de vin rares en 48 heures? Comment choisir le club de dégustation et de découverte des vins qui correspond le mieux à vos attentes? Bilan a sélectionné pour vous les meilleures offres en Suisse romande.

Vins & Privilèges Ce nouveau site internet, qui vient de démarrer dans la région genevoise, propose de vous dénicher quasiment n’importe quel vin. Tout est parti d’un sommelier bourguignon, Fabrice Baudot, recruté voilà une dizaine d’années pour le Loti à l’Hôtel La Réserve. Il gère actuellement les restaurants de l’ensemble des hôtels du groupe. Ce dernier a appris à répondre aux requêtes parfois très particulières de la clientèle. «Nous avons un très bon client qui ne veut boire que de la Romanée Conti 2000, chaque semaine. Cela a débuté voilà plus de deux mois et nous y parvenons. Ce qui n’est pas simple», raconte Dimitri Augenblick, directeur du développement chez Cos d’Estournel, le grand cru classé de Saint-Estèphe dont le propriétaire est le même que celui de La Réserve, Michel Reybier.

Le site ne propose qu’une partie des références exclusives auxquelles parvient à accéder l’équipe de Vins & Privilèges. Un autre client voulait obtenir douze bouteilles des années 1982 à 2011 de Cos d’Estournel. «Le 1992 est très difficile à trouver, parce que c’était une petite année avec une petite production», ajoute le responsable. Autre particularité du nouveau site: tout est livrable dans les 48 heures. Vins & Privilèges réalise 70% de son chiffre d’affaires en vendant du vin aux hôtels et restaurants de Genève et Lausanne. Autre type de mandats: réaliser des caves à vin pour des particuliers. La start-up réalise les plans, laisse le client s’adresser à des professionnels de la construction, puis se charge de remplir la cave selon les attentes du client.

Le Club des amateurs de vins exquis Dans un autre registre, et avec d’autres particularismes,  le CAVE, fondé en 1984 par Jacques Perrin, membre permanent du grand jury européen et célèbre dégustateur. Avec un peu plus de 8000 membres payant une cotisation annuelle de 25 francs, le CAVE organise une trentaine d’événements par année (dégustations et conférences), la plupart gratuits. Disposant de locaux à Gland et dans la vieille ville genevoise, il se charge aussi de stocker des bouteilles. Mais surtout, ce qui le distingue, c’est son approche culturelle avec la rédaction de la revue Vinifera, qui parle du vin et de la gastronomie, ainsi que son école de dégustation. 

Le Wine & Business Club Le chef sommelier de l’Hôtel Beau-Rivage à Genève, Vincent Debergé, œuvre quant à lui à l’organisation des soirées du Wine & Business Club de Genève, qui se tiennent un mardi par mois depuis septembre 2010. Ce club fondé à Paris par Alain Marti existe un peu partout dans les grandes villes françaises ainsi qu’à Bruxelles, Monaco et Genève. L’idée est que chaque membre utilise son réseau pour convier des gens qui auront un intérêt à discuter ensemble. Le 4 décembre, par exemple, après une dégustation d’une sélection des grandes cuvées de champagne de la Maison Deutz et des vins de la vallée du Rhône de la Maison Delas Frères, les participants ont assisté à une conférence-débat de Bruno Cercley, PDG du Groupe Rossignol, suivi d’un dîner-dégustation élaboré par le chef étoilé Dominique Gauthier.

Le Claret Club Cet autre club, tout aussi récent, mérite d’être mentionné. Dirigé par Denis Houlès, il ne dispose pas d’un lieu fixe et s’inscrit dans le même esprit que celui de son grand frère londonien. Il se veut exclusif, plus petit, et pas axé sur le networking. «C’est un endroit où l’on vient avec ses amis, avec un intérêt commun pour les grands vins, résume son fondateur. L’idée est toujours de proposer quelque chose que l’on ne peut pas acheter, avec la présence des responsables ou propriétaires des grands domaines et d’un chef.» Denis Houlès organise aussi des voyages à Bordeaux avec des groupes qui se déplacent en hélicoptère entre Cheval-Blanc, Palmer, Mouton Rothschild ou encore Angelus. 

Les négociants Ils sont assez nombreux. Citons Elie Gazzar à Ecublens et Berthaudin à Carouge. Ce dernier s’est offert les services de Romain Lemaire, ancien sommelier de Rochat à Crissier et de la Table d’Edgard au Lausanne Palace.  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."