Bilan

Le Qatar redonne vie au Bürgenstock

Le fameux hôtel 5 étoiles rouvre ses portes, après une rénovation à 500 millions de francs. Aussi dans le giron qatari: le Schweizerhof à Berne et le Royal Savoy à Lausanne.
  • Figurant parmi les plus gros projets hôteliers européens, le Bürgenstock emploiera 800 collaborateurs.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Peu d’hôtels ont autant marqué l’imaginaire alpin que le Bürgenstock, qui surplombe depuis 1873 le lac des Quatre-Cantons. Effectuant leur Grand Tour, comme on disait alors, les touristes britanniques s’émerveillaient autant devant le paysage que face aux prouesses techniques du funiculaire et de l’ascenseur d’Hammetschwand. Dans les années 1950, le lieu a accueilli Audrey Hepburn, Sean Connery et Sophia Loren. Devenue difficile à rentabiliser, l’affaire est vendue en 2008 à Katara Hospitality Switzerland, filiale zougoise du fonds souverain du Qatar.

La puissance financière des investisseurs doit faire du Bürgenstock un pôle d’attraction international, avec un golf neuf trous, un spa de quelque 10 000 m2, une halle de tennis et un cinéma.

Figurant parmi les plus gros projets hôteliers européens, le Bürgenstock emploiera 800 collaborateurs pour une trentaine de bâtiments. Deux cinq-étoiles, le Bürgenstock Hotel et le Waldhotel Healthy Living voisineront avec le Palace (4 étoiles) et la pension Taverne (3 étoiles). Devisé 550 millions de francs, l’ensemble propose également du logement en résidence. Collaborant avec les hôpitaux de la région, le Medical Wellness Center du Waldhotel se spécialise dans la chirurgie esthétique, les soins du burnout et la nutrition. Début mars, l’immeuble historique accueillera les premières manifestations. Avec le tourisme de congrès pour clé de voûte du modèle économique, le resort au complet sera inauguré au mois d’août.

Bénéficiaire à partir de 2023

«Le fonds souverain du Qatar est un investisseur qui s’engage sur le long terme, soit trente ou quarante ans, déclare à la Neue Zürcher Zeitung le directeur du Bürgenstock, Robert Herr, un ancien du groupe InterContinental (Crowne Plaza, Holiday Inn). A partir de 2020, le resort devrait tourner à plein régime pour dégager un bénéfice à partir de 2023.» Dans la région du lac des Quatre-Cantons, le tourisme reste soutenu grâce aux visiteurs américains dont le nombre augmente, alors que les touristes chinois évitent l’Europe en raison des dernières attaques terroristes. 

Egalement propriétaire du Royal Savoy à Lausanne, Katara Hospitality a célébré en septembre dernier la transformation de cet établissement en un cinq-étoiles pour 100 millions de francs. Et puis, dernier hôtel suisse en main du Qatar, le cinq-étoiles bernois du Schweizerhof a ouvert en 2011 après un lifting à 50 millions de francs. Financé par l’homme d’affaires égyptien Samih Sawiris, le nouveau Chedi Andermatt (Uri) vient encore renforcer une offre pléthorique de chambres 5 étoiles. 

Selon Michel Rochat, CEO du groupe EHL (Ecole hôtelière de Lausanne), le potentiel de clientèle doit s’avérer néanmoins suffisant pour nourrir ce marché en expansion. «Le marché du luxe attire en Suisse une population étrangère toujours plus importante. Cet effet d’attraction s’explique notamment par l’importance du pays sur la scène mondiale grâce à ses multinationales, fédérations sportives et manifestations comme le WEF de Davos. La sécurité et la stabilité sociale helvétiques sont en outre devenues des avantages dans le monde d’aujourd’hui. Avec ses installations de sport et de wellness, le Bürgenstock offre un dépaysement qui vise aussi à séduire la clientèle domestique.»

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."