Bilan

Le plaisir des saisons face au lac Léman

Au Grill du Kempinski Genève, le lunch se veut gourmand et rapide. Le chef Vincent Malaizé propose une carte fréquemment renouvelée, avec un focus sur les viandes et poissons.
  • Le chef Vincent Malaizé a prêté une grande attention au choix des produits.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Un lunch rapide entre deux rendez-vous professionnels? Une table savoureuse à souhait? Un cadre dépaysant pour s’évader du stress ambiant? Et si une adresse genevoise alliait ces trois concepts? Depuis début 2015, le Kempinski Genève a repensé son offre de restauration méridienne à destination (notamment) de la clientèle business.

Face au jet d’eau et avec le Mont-Blanc en toile de fond, le lieu se veut moderne. Les nappes blanches et les chichis de nombre d’adresses prestigieuses? Superflus ici. Bois, métal et lignes design sobres et élégantes, sans fioritures. A l’entrée, la clientèle business oublie le bureau… et peut admirer le travail de Vincent Malaizé. Depuis sa cuisine ouverte sur la salle, il invite
les convives à saliver en appréciant chacun de ses gestes, mais aussi les produits qui figureront dans l’assiette.

Car le choix des ingrédients figure au cœur de la démarche de Vincent Malaizé. Asperges au printemps, chanterelles à l’automne… mais surtout des viandes sélectionnées avec soin. «On a testé 46 pièces de viande voilà quelques mois avant de se décider et de retenir les plus beaux morceaux», explique le chef en ouvrant la pièce réfrigérée où il fait sécher les pièces de bœuf angus de Galice afin de proposer aux clients une viande délicatement persillée. Savoureuse et onctueuse, tout comme la purée douce et veloutée préparée à base de pommes de terre à chair tendre Melody. 

Une attention au produit que Vincent Malaizé a aussi appliquée à une autre préparation: «Quand j’ai débuté, la sauce au poivre vert ne me convenait pas du tout, mais
il nous fallait une sauce au poivre. J’ai donc fait des essais et porté mon choix sur le poivre de Kampot, avec ses arômes épicés mais délicats», raconte le chef.

Mais si les viandes constituent le cœur de l’offre du Grill du Kempinski, le poisson est loin d’être absent de la carte. Une sardine fumée à la japonaise, préparée au vinaigre de Xérès ou un espuma de crème de homard ont également les honneurs du menu.

Des préparations raffinées et soignées, mais sans excès. «Nous avons la volonté de conserver des dénominations simples pour ne pas perdre de temps avec des explications à rallonge: nous nous engageons à ce que notre formule ne prenne pas plus de quarante-cinq minutes à nos convives», garantit Marion Talbot, porte-parole du Kempinski Genève. 

Formule lunch à 39 francs (entrée-plat ou plat-dessert) ou 48 francs (entrée-plat-dessert). Grill du Kempinski Genève, 19, quai du Mont-Blanc. Informations: 022 908 90 81 ou www.kempinski.com. 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."