Bilan

Le sauna japonais: détox miracle?

Eliminer ses toxines, déstresser, améliorer son sommeil ou encore mincir. Telles sont les promesses du Iyashi dôme, une technique venue du Japon, que Bilan a testée pour vous.

Elivania Goncalves, du centre Skin Solution, présente un appareil de soin Iyashi dôme.

Crédits: Nicolas Righetti/lundi13

Amateurs de grandes chaleurs, le Iyashi dôme est une technique de relaxation et de bien-être faite pour vous. Notamment durant les périodes de froid hivernal. Car il fait chaud, même très chaud à l’intérieur de cette bulle dans laquelle le corps nu est allongé durant près de 30 minutes, la tête heureusement posée à l’extérieur. Vous allez transpirer, et même beaucoup, une séance pouvant entraîner jusqu’à une perte de 600 ml de sueur, soit autant que si vous aviez couru un marathon de 20 kilomètres. Prévoyez donc un verre d’eau fraîche à côté de vous afin d’étancher votre soif durant l’expérience.

Ce sauna japonais serait ainsi idéal pour les non-sportifs qui ont de la peine à éliminer leurs toxines autrement qu’en absorbant des gélules, des tisanes ou autres compléments alimentaires aux vertus drainantes. En effet, la sécrétion de la sueur par les pores de la peau, durant une séance de Iyashi dôme,
a un effet détox et amincissant. C’est ce qu’explique une étude réalisée en 2012 par trois médecins pour la revue Genesis (journal médical de gynécologie N° 1673). Selon eux, une séance de 25 minutes d’infrarouges longs – utilisés dans le sauna japonais, mais qui ne sont pas présents dans un sauna traditionnel ou dans un bain turc – montre un effet réel sur l’élimination des métaux lourds, notamment de l’aluminium. L’action de transpirer grâce à ces infrarouges longs «décrasse l’organisme de ses déchets». Cette technique serait recommandée pour les personnes ayant suivi des traitements médicamenteux. Elle est toutefois proscrite pour les femmes enceintes et les personnes souffrant d’insuffisance cardiaques, car la séance fait monter le cœur comme si l’on avait réalisé un exploit sportif de près de deux heures.

Toujours selon la revue Genesis, pour comprendre l’action des infrarouges sur les tissus humains, il faut remonter à 1947, période où le gouvernement japonais a investi dans la recherche pour trouver des systèmes permettant une régénération des cellules à la suite des effets secondaires créés par les deux bombes atomiques subies par le peuple japonais. Parallèlement à ces travaux, dans les années 50, les infrarouges sont étudiés par la NASA qui décèle dans le spectre lumineux des ondes indispensables au métabolisme et à la croissance des tissus humains.

Le Japon attendra les années 1980 pour fabriquer les premiers appareils à émission d’infrarouges longs. C’est encore quelques années plus tard qu’un laboratoire décèle pour la première fois de la dioxine dans la sueur d’un sujet ayant passé 30 minutes dans un dôme. Traditionnellement, depuis plusieurs siècles, les Japonais s’enterrent dans le sable chaud de certaines zones de sources chaudes pour se purifier et éliminer ses toxines. La chaleur (infrarouges longs émis par le soleil) est diffusée par la terre et chauffe un sable aux propriétés particulières. Avec le Iyashi dôme, la chaleur émise par les infrarouges pénètre en profondeur sous la peau comme le fait la chaleur du soleil sous le sable.

Amélioration du sommeil, effets sur les rides et la perte de poids

Outre l’effet détox, le Iyashi dôme aurait également une incidence positive sur la qualité du sommeil, une fonction amincissante et une influence sur la qualité de la peau, selon Elivania Goncalves, propriétaire du centre de bien-être Skin Solution à Genève. «La vapeur apporte une hydratation de la peau au niveau du corps mais également du visage, même si ce dernier n’est pas directement sous le dôme. L’élasticité du derme est ainsi améliorée. Les rides sont moins prononcées car la microcirculation relance le système cellulaire et repousse la perte de collagène.»

Pour les personnes peu adeptes des grandes chaleurs, les températures – entre 42° et 45° – peuvent être réglées au niveau des jambes et du haut du corps. Durant les quinze premières minutes couché sur le ventre, on se détend car on ne perçoit pas de sensation de grosse chaleur. Le corps se réchauffe lorsque l’on se tourne sur le dos pour les 15 minutes restantes. Et c’est à ce moment que l’on transpire.

Les professionnels conseillent de pratiquer environ 8 séances de Iyashi dôme durant un mois, soit deux séances par semaine (compter environ 80 francs pour une séance de 30 minutes). Dû à son effet de détente et d’antistress, un programme de plusieurs séances est également recommandé pour les sportifs. Sans oublier les personnes en quête de meilleurs scores sur leur balance. Une séance de sauna japonais ferait perdre entre 500 et 600 calories!

Les températures peuvent être réglées au niveau des jambes et du haut du corps. (Crédits: Dr)
Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."