Bilan

Le Grand Hôtel National fête ses 150 ans

Que ce soit en couple, en famille ou pour des voyages d’affaires, le Grand Hôtel National, qui fête ses 150 ans, est une adresse historique à ne pas manquer à Lucerne. Bilan a séjourné dans l’établissement désigné «monument culturel d’importance nationale».

  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Tour en bateau sur le lac des Quatre-Cantons.

    Crédits: Dr
  • Visite du Musée Collection Rosengart, l’une des plus grandes collections d’œuvres de Picasso, Paul Klee et d’artistes de l’ère impressionniste et moderne.

    Crédits: Dr
  • Traverser le Pont de la Chapelle.

    Crédits: Dr
  • Se balader jusqu’au Lion de Lucerne.

    Crédits: Dr

Jusqu’au XIXe siècle, Lucerne offrait peu de logements pour la nuit. Ce n’est qu’avec l’avènement du tourisme au milieu de ce siècle que se construisirent des établissements hôteliers dans la ville. 

En 1845, le Schweizerhof sera le tout premier hôtel de Lucerne. Suivra le Grand Hôtel National en 1870, qui, avec ses 84 mètres de longueur et 27 mètres de hauteur, soit la moitié du volume actuel, deviendra le plus grand hôtel de la ville. L’établissement sera par la suite marqué par les pionniers de l’hôtellerie suisse. Cela grâce à Max Alphons Pfyffer, propriétaire, qui fera appel en 1878 à César Ritz, fondateur de la dynastie hôtelière, pour diriger l’hôtel. 

Puis, c’est le légendaire Auguste Escoffier, qui rejoindra l’équipe en 1881. L’établissement historique est alors fréquenté par les figures de l’aristocratie française, anglaise et russe, friandes de ses grands espaces fastueux et de sa situation idyllique. Des maharadjahs, dont celui de Baroda, le prince de Galles ou encore l’impératrice Eugénie furent parmi les clients célèbres de l’hôtel. 

Le Grand Hôtel National est toujours le seul établissement hôtelier situé directement sur les rives lucernoises du lac des Quatre-Cantons. Avec sa façade baroque inscrite au Patrimoine national des bâtiments historiques, ses sols en marbre italien, ses hauts plafonds avec moulures et lustres magistraux, ses murs tapissés de papier peint en soie et ses sols recouverts de tapis tissés main, le cinq-étoiles offre un confort unique pour un séjour inoubliable. Son faste d’antan, son histoire, sa grandeur contribuent, en effet, au charme de cet établissement légendaire. 

Malgré sa taille – 15 000 m2 – , le complexe dispose d’uniquement 41 chambres et suites de style Empire. Les propriétaires depuis 1976 – aujourd’hui, c’est le fils Raimondo Erculiani qui est l’unique propriétaire – y ont fait de lourdes rénovations. Le bâtiment a transformé une partie de ses espaces en bureaux et en 22 appartements indépendants mis à la location avec service hôtelier pour de courts ou longs séjours. 

Le cinq-étoiles dispose également de plusieurs salles de bal, d’un spa, ainsi que de quatre restaurants, dont le Restaurant National qui rend hommage, cette année, au roi des cuisiniers qui posa les bases de la gastronomie de luxe Auguste Escoffier en réinterprétant quelques-unes de ses spécialités à l’image des paupiettes de veau Belle Hélène.


  • 1870 Année d’ouverture
  • 15 000 mètres carrés
  • 41 chambres et suites
Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."